Google va soutenir le come-back de Nokia

Selon le PDG de HMD, le partenaire de Nokia, il travaille en « proche collaboration » avec Google.

un-telephone-basique-nokia

Après avoir été sous le contrôle de Microsoft, puis brièvement disparu du paysage de la mobilité, la marque Nokia va signer son come-back début 2017. Il y a quelques mois, l’entreprise avait annoncé un partenariat de « brand licencing » avec une nouvelle compagnie fondée en Finlande appelée HMD. Celle-ci s’occupera du développement et de la vente des nouveaux mobiles (des smartphones, des tablettes et des téléphones basiques) de marque Nokia.

Dans son récent communiqué de presse, l’entreprise confirme qu’elle utilisera le système d’exploitation Android. Et parmi les partenaires cités figurent Foxconn, qui fabrique les iPhone d’Apple, mais aussi… Google.

La nature de la collaboration entre le constructeur des nouveaux smartphones Nokia et la firme de Mountain View n’a pas été révélée. Mais dans un entretien avec Reuters, le PDG de HMD, Arto Nummela, a réitéré que ce come-back sous Android se fait en « proche collaboration » avec Google.

Rester fidèle à la marque Nokia

Pour le moment, aucune caractéristique n’a été révélée et les seuls produits disponibles sur la nouvelle section mobile du site de Nokia sont des smartphones basiques. Mais Arto Nummela a déjà indiqué que HMD sera « très fidèle à la marque Nokia. La marque Nokia, explique-t-il, est connue pour sa simplicité, pour ses produits faciles à utiliser, sa fiabilité et sa qualité ».

Ainsi, on ne s’étonnera pas si les smartphones Nokia qui sortiront en 2017 soient sous une version d’Android très proche de celle dite « pure », sans trop de customisations ou d’applications préinstallées pouvant ralentir le fonctionnement de l’appareil et réduire son autonomie (et cette proche collaboration avec Google pourrait y être pour beaucoup).

D’ailleurs, on s’attend aussi à ce que les smartphones Nokia aient des autonomies supérieures à la normale, puisque cela fait partie de l’héritage du constructeur du 3310.

Avec ces deux points, auxquels s’ajoutent la notoriété de la marque finlandaise, HMD pourrait déjà convaincre beaucoup de fans d’Android (d’autant plus que Google a abandonné la marque Nexus au profit de ses smartphones Pixels) et de nostalgiques.

(Source)


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Répondre