Suivez-nous

Moteurs de recherche

Google verse plusieurs milliards de dollars par an à Apple pour être le moteur de recherche de Safari

Une nouvelle fois, Apple et Google sont au coeur d’une affaire liée à des pratiques anticoncurrentielles.

Il y a

  

le

 
Apple navigateur Safari
© Getty Images / Jaap Arriens / NurPhoto

L’Autorité de la concurrence et des marchés du gouvernement britannique vient de publier un rapport intéressant. En effet, depuis des années, Google continue de payer environ 1,5 milliard de dollars par an à Apple pour assurer que son moteur de rechercher soit celui utilisé par défaut par le navigateur Safari.

Ce rapport explique que cette habitude désormais bien installée empêche d’autres entreprises de se positionner en face de Google pour devenir le moteur de recherche de Safari par défaut. Très peu de sociétés ont les moyens de verser 1,5 milliard de dollars par an simplement pour conserver une place, et Google le sait parfaitement. Selon l’Autorité de la concurrence et des marchés du gouvernement britannique, cet accord crée une « barrière significative à l’entrée et à l’expansion » pour les concurrents de Google.

De nouvelles amendes pourraient rapidement tomber

À ce jour, la version mobile de Safari s’appuie automatiquement sur Google, ce qui permet à la firme de Mountain View de générer des revenus assurés grâce à la publicité, sans se soucier d’un éventuel concurrent. Si c’est le cas au Royaume-Uni, les États-Unis connaissent également le même modèle. En effet, Google a versé en 2014, 1 milliard de dollars à Apple pour assurer sa position sur Safari mobile. Au fil des années, ces placements auraient augmenté, si bien qu’Apple empocherait jusqu’à 9 milliards de dollars par an simplement grâce à ces versements. Évidemment, la société n’a jamais présenté de chiffres concrets à propos de ces accords.

Au Royaume-Uni, les sommes versées ont augmenté de 50% en l’espace de 6 ans, si bien que les autorités craignent véritablement pour une concurrence loyale. Bien que Google ne dispose que de très peu de concurrents, Bing et DuckDuckGo demeurent dans l’incapacité de lutter face à de tels accords. Aujourd’hui, et depuis quelques années, les États-Unis et l’Europe surveillent de près ces comportements anticoncurrentiels. Google a reçu beaucoup d’amendes de la part de l’UE au court de cette décennie, et désormais Apple est également dans le collimateur de l’Europe notamment en ce qui concerne le fonctionnement de l’App Store (comme on a pu le voir avec Spotify).

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
80,7 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Jean

    2 juillet 2020 at 11 h 46 min

    Incompréhensible que google paye Apple, (et les autres d’ailleurs). Je vois mal Apple supprimer la recherche google de son smartphone si celui-ci arrêtait de payer. Ce serait un tollé parmi les utilisateurs qui ne connaissent que google pour faire une recherche et ce serait une exode vers Android

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests