Suivez-nous

Moteurs de recherche

Google verserait 8 à 12 milliards de dollars par an à Apple

D’après un article du New York Times, Google paierait entre 8 et 12 milliards de dollars à Apple afin que son moteur de recherche soit proposé par défaut aux utilisateurs de Safari.

Il y a

  

le

 

Par

Logo et présence de Google Assistant au CES 2020 de Las Vegas. Avec Google Assistant
Google au CES 2020 (Las Vegas) / © Presse-citron.net

Google et Apple sont considérés comme des ennemis jurés. Pourtant, ces deux entreprises sont aussi partenaires. En effet, chaque année, pour que Google Search demeure le moteur de recherche par défaut de Safari sur l’iPhone, Google fait un versement à la firme Cupertino.

Ensuite, Google gagne de l’argent en affichant des publicités sur les écrans des utilisateurs d’iPhone qui utilisent son moteur de recherche. Et visiblement, le montant que Google doit verser à Apple pour que les propriétaires d’iPhone puissent utiliser son moteur de recherche ne cesse d’augmenter.

8 à 12 milliards de dollars ?

Alors qu’on estimait que ce versement était de 1,4 milliard de dollars en 2014, celui-ci serait maintenant 8 à 12 milliards de dollars par an. C’est en tout cas ce qu’indique un article publié par le New York Times au sujet d’une plainte antitrust déposée par le Département américain de la justice contre Google.

En effet, les contrats comme celui passé entre Google et Apple, qui permet à Google de capter le trafic des utilisateurs d’iPhone, seraient dans le viseur de cette plainte. Et les enjeux sont énormes. En effet, d’après le New York Times, près de la moitié du trafic de recherche de Google proviendrait aujourd’hui des appareils d’Apple.

Et toujours selon le NYT, au sein de la firme de Mountain View, la perte du positionnement de Google Search comme moteur de recherche par défaut sur les iPhone et les iPad serait vue comme un scénario qui terrifierait l’entreprise. Apple, de son côté, perdrait une source de revenus non négligeable.

Google défend ses accords avec Apple

Si Apple ne s’est pas prononcé au sujet de la plainte déposée par le Département de la justice, Google a déjà publié un billet de blog pour défendre son modèle économique.

« Oui, comme d’innombrables autres entreprises, nous payons pour promouvoir nos services, tout comme une marque de céréales pourrait payer un supermarché pour stocker ses produits au bout d’une rangée ou sur une étagère à hauteur des yeux », indique Kent Walker, SVP of Global Affairs, dans ce billet de blog.

« Pour les services numériques, lorsque vous achetez un appareil pour la première fois, il dispose d’une sorte d’écran d’accueil comparable aux « étagères à hauteur des yeux ». Sur mobile, cette étagère est contrôlée par Apple, ainsi que par des sociétés comme AT&T, Verizon, Samsung et LG. Sur les ordinateurs de bureau, cet espace de stockage est massivement contrôlé par Microsoft », ajoute-t-il.

Un scénario à l’européenne ?

En d’autres termes, Google explique qu’il ne fait qu’acheter un emplacement, comme le font de nombreuses entreprises. Cependant, les détracteurs de la firme de Mountain View évoquent le fait que ses concurrents ne seront jamais en mesure de payer les sommes déboursées par celle-ci pour ces emplacements.

Google rappelle aussi que les gens ne sont pas obligés d’utiliser ses services numériques et qu’il est facile sur Safari de changer de moteur de recherche. « Le plus important est que les gens n’utilisent pas Google parce qu’ils le doivent, ils l’utilisent parce qu’ils le souhaitent. Ce n’est pas les années 90, lorsque le changement de service était lent et difficile, et vous obligeait souvent à acheter et installer des logiciels avec un CD-ROM », écrit Kent Walker. La firme prévient aussi que la plainte ne va pas protéger les consommateurs, mais pourrait en revanche faire augmenter les prix des produits.

Sinon, on rappelle que Google a déjà été sanctionné en Europe à cause de la façon dont il fait la promotion de son moteur de recherche. Cependant, la Commission Européenne ciblait surtout la façon dont Google met en avant Google Search et Chrome sur les smartphones Android. Et actuellement, lorsqu’on active un nouveau smartphone dans l’UE, celui-ci nous suggère d’utiliser des alternatives à Google Search comme moteur de recherche par défaut. 

Youtube
Par : Google LLC
4.4 / 5
90,2 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests