Crowdfunding : HelloAsso dans le top 3 français

Le crowdfunding n’est plus une utopie pour des milliers d’associations. Il est même devenu une alternative concrète et viable pour financer leurs initiatives.

helloasso

Le secteur associatif  démontre de plus en plus sa capacité à rassembler des fonds directement par internet auprès des particuliers. Le crowdfunding n’est plus une utopie pour des milliers d’associations,  il est devenu une alternative concrète et viable pour financer leurs initiatives. Pour preuve, chaque mois sur la plateforme HelloAsso, dédiée à ce secteur, ce sont 1000 à 1500 nouvelles associations qui s’inscrivent. Elles sont déjà près de 22 000 à avoir trouvé de nouveaux financements auprès de quelques 400 000 contributeurs.

15 millions collectés dans les 12 derniers mois

Le secteur associatif est en train de passer à la vitesse supérieure (comme en témoignent l’étude de l’agence limite et l’IFOP sur les nouvelles pratiques de dons) et d’exploser les statistiques.  Aujourd’hui, les internautes s’engagent de manière « sonnante et trébuchante » sur les projets qui touchent leur cœur. En ces temps mouvementés, ces chiffres démontrent qu’il n’y pas de fatalité à être en crise. La transition numérique est déjà une réalité pour  des milliers d’associations et bientôt peut-être pour le million d’associations en France.

Une dynamique positive dont profite largement la plateforme HelloAsso, qui vient de dépasser les 30 Millions d’euros collectés, et dont le cœur de métier, depuis 2010, est de proposer aux associations, une boîte à outils de collecte  (adhésions, billetterie, dons, financement participatif) totalement gratuite. Fort de cette croissance, HelloAsso s’affirme comme un acteur majeur du crowdfunding à la française aux côtés de KissKissbankBank ou Ulule.  Sur les trois derniers mois les ordres de grandeur de collecte sont similaires entre les trois plateformes. HelloAsso a réussi le pari de se hisser sur le podium du crowdfunding en don. Au vu de sa croissance sur les douze derniers mois, trois fois supérieure au marché, la plateforme pourrait bien ne pas s’arrêter là.

Un modèle économique novateur basé sur le prix libre

La croissance de HelloAsso réside aussi dans une adéquation de valeurs avec les associations : la plateforme est la seule à n’appliquer aucune commission à ses utilisateurs. Le modèle, équitable, repose sur les pourboires volontaires laissés par les contributeurs pour assurer le fonctionnement du site et élargir sa gamme d’outils, toujours gratuite, pour les associations.

Vers un web réellement participatif

Vous vous demandez sans nul doute, comme moi,  comment cela peut-il fonctionner ? Comment s’appuyer sur les contributions volontaires pour développer son chiffre d’affaire ?

« Au début de l’aventure, il a fallu faire beaucoup de pédagogie sur ce modèle du pourboire qui ne va pas de soi pour l’internaute » explique Ismaël Le Mouël, Président et co-fondateur de la plateforme. « Internet doit rester un outil libre et transparent. C’est en misant sur ces deux valeurs que six contributeurs sur dix nous soutiennent aujourd’hui ». De fait, les internautes sont, sur HelloAsso, invités à laisser un pourboire optionnel et volontaire au site pour que l’aventure se poursuive. L’articulation de cette proposition unique avec des collaborations avec plusieurs fondations d’entreprises est la preuve que des modèles hybrides peuvent voir le jour, et devenir pérennes.

Ainsi la transition numérique des associations est en marche, espérons qu’elle ne s’arrête pas là. Davantage présent sur Internet et mieux armé, le secteur associatif façonne peu à peu un web à son image (généreux et tolérant) à et l’on en a besoin.


Nos dernières vidéos

Un commentaire

Send this to a friend