Suivez-nous

Smartphones

Huawei : un moyen d’accès aux applications Google pour le Mate 30 ?

Le prochain Mate 30 sera banni du Play Store. Mais Huawei chercherait une solution pour contrecarrer l’interdiction, et proposer les applications de Google à ses utilisateurs.

Il y a

le

Huawei Mate 30 Pro
© Huawei

Il faut avouer que la conférence du 19 septembre prochain, où les nouveaux Mate 30 seront présentés, à de quoi faire trembler Huawei. Depuis les mesures américaines sanctionnant les partenaires travaillant avec des firmes chinoises, Huawei s’est vu retirer sa licence Android, et sera écartée du magasin d’application de Google, le Play Store. A l’issu de cette conférence – à laquelle Presse-citron est conviée – le nouveau flagship de Huawei ne devrait pas proposer des applications phares telles que Gmail, Youtube ou encore Google Maps.

Ces mesures handicapant Huawei devraient coûter cher à la firme chinoise. Elle, qui se plaçait au second rang des ventes de smartphones dans le monde derrière Samsung, pourrait manquer aux alentours de 10 millions de ventes de smartphones cette année, à cause du retrait d’Android et Google.

Mais pour Richard Yu, le PDG de Huawei, la sauvegarde de sa deuxième place sur le marché des smartphones se doit d’être conservée pour le géant du numérique. A l’occasion de l’IFA de Berlin 2019, l’homme a fait part qu’il souhaitait que ses clients puissent continuer à utiliser les applications de Google, malgré l’absence du Play Store parmi les applications système.

Huawei souhaite que ses clients aient accès au Play Store et ses applications

Pour en arriver à ses fins, tous les moyens seraient possibles, et Huawei semble réfléchir à toutes les pistes possibles. En mentionnant Android AOSP, la version de base d’Android disponible en open-source (et dont le Mate 30 pourrait s’équiper, en laissant pour l’heure de côté HarmonyOS), Richard Yu laissait dire que « la nature open source d’Android offre un grand nombre de possibilités » et que ce serait « très simple ». 

Une voie serait donc possible en proposant aux utilisateurs de télécharger eux-mêmes le Play Store, pour ensuite pouvoir retrouver les applications développées par Youtube.

Cette possibilité restera certainement en suspend jusqu’au 19 septembre prochain. Mais d’ici là, la question se pose quant à l’aspect sécuritaire d’un tel téléchargement. Le Play Store n’est pas une application comme les autres, et demande un certain nombre de droits pour que le logiciel puisse être implanté sur un smartphone, en lui donnant la liberté de télécharger des programmes d’application librement.

Selon Android Authority, ce genre de téléchargement pourrait s’avérer dangereux, car susceptiblement très exposé à des failles informatiques, voire de « faux Play Store », installant des malware sur votre smartphone. Il ne restera qu’à attendre la prochaine conférence de Huawei, pour en savoir plus à ce sujet.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Mikb003

    9 septembre 2019 at 19 h 55 min

    Les utilisateurs n’aurait pas un moyen de porter plainte contre les usa pour contrer ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests