Suivez-nous

Smartphones

Huawei : adieu les applications Facebook, Whatsapp et Instagram !

Après Google et d’autres sociétés américaines, c’est Facebook qui coupe les ponts avec Huawei.

Il y a

le

Huawei P30 Pro Taille
Le Huawei P30 Pro est l'un des meilleurs smartphones en 2019 © Presse-citron.net

La situation s’empire encore un peu plus pour Huawei : c’est maintenant au tour du groupe Facebook de couper les ponts suite à l’interdiction prononcée par les autorités américaines. Aujourd’hui, Reuters nous apprend que Huawei ne pourra donc plus pré-installer les applications de Facebook (donc ses applications Facebook, WhatsApp et Instagram) sur ses nouveaux smartphones.

À l’instar de nombreux constructeurs, Huawei avait un accord avec Facebook (et d’autres services) pour pré-installer les apps du groupe sur ses mobiles. Mais désormais, tous les smartphones Huawei qui sortent de l’usine ne pourront plus être proposés avec ces applications. Les smartphones déjà vendus, sur lesquels les apps de Facebook sont déjà installées, ne sont pas concernés.

Et ces applications continueront de recevoir des mises à jour. D’autre part, cela ne devrait pas empêcher les utilisateurs de smartphones Huawei (comme le P30 Pro) d’installer ces applications (d’une manière ou d’une autre) sur leurs appareils. Mais quoi qu’il en soit, la décision de Facebook d’exclure Huawei marque une aggravation de la situation du constructeur chinois, qui est privé de technologies américaines.

Google défendrait sa collaboration avec Huawei auprès des autorités américaines

Dès l’annonce des sanctions par la Maison Blanche, Google avait annoncé l’arrêt de ses collaborations avec Huawei. Une décision qui pourrait impacter sérieusement le groupe qui utilise Android ainsi que les services de Google, comme le Play Store. Google a par la suite accordé un délai de 90 jours à Huawei, conformément à une décision américaine.

De son côté, Google prendrait la défense de Huawei auprès des autorités américaines. Plus exactement, Google voudrait l’aval de l’Oncle Sam pour continuer à collaborer avec le constructeur chinois.

D’après des sources du Financial Times, l’argument de Google serait que l’arrêt de cette collaboration pourrait être la vraie menace contre la sécurité nationale des USA. En effet, Huawei serait contraint de se tourner vers son propre système, une version hybride d’Android qui serait moins sécurisée.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests