Suivez-nous

Tech

Pour Google, interdire Android à Huawei est une menace pour les États-Unis

Google pense qu’interdire à Huawei d’utiliser sa licence Android renforce le risque potentiel d’espionnage. Voici pourquoi.

Il y a

le

OS Android 10 Q
© Pixabay.com / andrekheren

Si Google a été dans l’obligation de priver Huawei et Honor de la licence Android sur demande du gouvernement américain, la firme américaine semble avoir un autre point de vue sur la question.

L’OS de Huawei se basera-t-il sur Android ?

En effet, un dernier rapport de Financial Times indique que Google serait actuellement en train de tenter de convaincre l’administration américaine que cette interdiction ne ferait que renforcer le risque pour la sécurité nationale. Pour l’entreprise américaine, Huawei et Honor seraient alors dans l’obligation de se tourner vers une version hybride d’Android. C’est justement cette dernière qui pourrait poser problème.

En effet, la version originale du système d’exploitation Android embarque Google Play Protect, un logiciel qui permet d’assurer la protection du smartphone en recherchant continuellement de potentiels éléments malveillants. Néanmoins, ce dernier ne pourra logiquement pas être compris dans la version utilisée par Huawei, puisqu’il s’agit d’un service de Google.

Si Huawei venait à utiliser une telle version d’Android, les téléphones en questions seraient donc moins sécurisés que les autres smartphones profitant d’Android. Dans le cas où des informations sensibles venaient à être envoyées vers un mobile embarquant la version de l’OS exploitée par la firme chinoise, celles-ci auraient donc plus de risques d’être compromises.

L’on ne sait évidemment pas encore si l’argument de Google pourra avoir un quelconque poids auprès des autorités américaines. Pour l’instant, la firme chinoise bénéficie d’un délai supplémentaire de 90 jours durant lesquels elle peut encore bénéficier des services de l’OS de la firme américaine.

Rappelons également que Huawei a fait part de sa volonté de lancer rapidement son propre système d’exploitation, sur lequel il se pencherait déjà depuis un bon moment. Néanmoins, l’on ne sait pas si celui-ci se basera, d’une manière ou d’une autre, sur Android. Cela fait de longs mois qu’un plan B est évoqué, mais même si la firme chinoise se dit prête à lancer son OS, aucune date de sortie officielle n’a été annoncée pour l’instant.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests