Suivez-nous

Tech

Des backdoors trouvées dans des équipements Huawei fournis à Vodafone

Si Huawei s’est toujours défendu d’être de mèche avec le gouvernement chinois, l’opérateur télécoms Vodafone a découvert des backdoors dans certains des équipements de la firme chinoise, il y a plusieurs années.

Il y a

  

le

 
Huawei P30 Pro Ecran
© Presse-citron.net

Voilà plusieurs années que Huawei se bat contre les accusations d’espionnage venant de plusieurs pays. Néanmoins, la marque chinoise ne devrait pas être aidée par ce dernier rapport de Bloomberg, qui révèle que Vodafone a trouvé des portes dérobées dans des équipements réseau.

Huawei en porte-à-faux ?

C’est entre 2009 et 2011 que Vodafone s’est penché sur les failles découvertes dans le dispositif de Huawei. Si peu de précisions ont été données à ce sujet, l’on sait néanmoins que ces derniers comportaient un logiciel qui aurait pu permettre au constructeur chinois d’y accéder. Pour ce qui est des appareils, il s’agissait d’équipements destinés à l’Internet fixe aux consommateurs italiens de l’opérateur télécoms.

Néanmoins, le rapport de Vodafone ne fait pas état d’une quelconque intrusion de Huawei, ce qui veut dire que la marque chinoise n’aurait vraisemblablement pas profité de cet accès.

Pour sa part, l’opérateur télécoms semble avoir réglé le problème en 2012, mais cela n’a pas empêché des sources internes de révéler à Bloomberg que certaines backdoors étaient toujours présentes dans certains des équipements Huawei après cette date. L’Italie ne serait pas le seul pays touché, si bien que cela concernerait également l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ainsi que le Portugal.

Ces révélations risquent d’être difficiles à gérer pour Huawei, qui est la cible de critiques plus vives de plusieurs mois. Les USA sont certainement le pays le plus concerné, si bien que le pays a porté plainte contre la marque chinoise, tout en demandant au Canada d’arrêter Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei . Plus récemment, c’est la CIA elle-même qui a accusé le groupe d’être financé par l’agence gouvernementale de renseignements chinoise.

La situation est également complexe au Royaume-Uni, où Huawei tente de faire accepter ses équipements 5G. Néanmoins, plusieurs pays ont déjà prévenu celui-ci, lui indiquant de se méfier des relations qui pourraient lier la marque au gouvernement de Pékin.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. SD

    30 avril 2019 at 17 h 37 min

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests