Suivez-nous

Gaming

Huawei et Tencent voudraient aussi se lancer dans le cloud gaming

Après Microsoft et Google, un partenariat entre Tencent et Huawei pourrait se lancer dans le cloud gaming. Huawei proposerait notamment ses processeurs Kunpeng pour la plateforme. Quant à Tencent, il s’agit d’une entreprise bien ancrée dans le jeu vidéo.

Il y a

  

le

 

Par

La marque Huawei sur le dos d'un smartphone
La marque Huawei sur le dos d'un smartphone / © Zac Wolff (via Unsplash)

De plus en plus d’entreprises s’intéressent au cloud gaming. Après Microsoft et Google, les géants chinois Huawei et Tencent pourraient à leur tour conclure un accord de partenariat.

Pour rappel, grâce au cloud gaming, le service Stadia de Google permet par exemple de jouer à des jeux AAA sur des smartphones, des ordinateurs qui n’ont pas été conçus pour les jeux vidéo, et même avec un simple dongle Chromecast Ultra. De son côté, Microsoft est toujours en train de tester xCloud, qui permettra de jouer à des jeux Xbox sur des smartphones Android et iOS.

De leur côté, Huawei et Tencent collaboreraient sur une plateforme qui pourrait être appelée GameMatrix. C’est ce qui est indiqué par un article publié il y a quelques jours par Reuters.

D’après cet article, les deux entreprises auraient lancé un laboratoire d’innovation pour développer cette plateforme. Huawei fournirait notamment ses processeurs Kunpeng pour les serveurs de cette plateforme de cloud gaming.

Quant à Tencent, il s’agit de l’entreprise qui propose l’application de chat chinoise WeChat, et du propriétaire de Riot Games, qui propose le jeu vidéo League of Legends. Tencent est également actionnaire d’Epic Games, qui propose le célèbre jeu Fortnite. Par conséquent, Tencent est un groupe très bien ancré dans le monde du jeu vidéo.

Huawei et Tencent, un investissement tourné vers l’avenir ?

Si pour le moment, le cloud gaming n’en n’est qu’à ses débuts, il s’agit d’un marché qui pourrait connaitre une forte croissance durant les prochaines années, en partie grâce à la 5G. D’ailleurs, aujourd’hui, Microsoft ne considère plus Sony et Nintendo comme ses principaux concurrents dans le jeu vidéo, mais surveille de près les entreprises comme Google ou Amazon, qui ont les infrastructures nécessaires pour le cloud gaming.

Google, qui a lancé Stadia en 2019, continue d’améliorer son service. Et si l’offre initiale de Google comptait de nombreuses lacunes, celle-ci commence à devenir plus intéressante cette année. Par exemple, la firme de Mountain View commence à déployer Stadia sur les smartphones non-Pixel. Celle-ci muscle également le catalogue de jeux disponibles, et une offre gratuite, qui permettra de jouer à des jeux sans s’abonner à Stadia Pro, est en cours de développement.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests