Suivez-nous

Smartphones

Huawei ne s’attend pas à ce que 2022 soit une bonne année

Huawei anticipe des résultats un baisse d’un tiers en 2021, et une année 2022 très compliquée sur fond de “politisation de la technologie”.

Publié le

 
Huawei
© Huawei

On ne peut pas dire que ces dernières années ont apporté de la chance à Huawei. La firme avait pourtant connu – avant l’arrivée de Trump à la Maison Blanche – une ascension fulgurante, taillant des parts de marchés à ses plus grands concurrents dans les smartphones, les ordinateurs, et objets connectés, puis en affirmant un vrai leadership sur des technologies émergentes comme la 5G.

L’ex locataire de la Maison Blanche n’est pas particulièrement un homme d’Etat très subtil, mais il a su appuyer là où ça fait le plus mal. Très vite, le plus gros point faible de Huawei s’est révélé aux yeux du monde : sa dépendance extrême aux technologies américaines. En lui en coupant brutalement l’accès, Huawei s’est retrouvé rapidement en marge des marchés sur lesquels la firme était pourtant leader.

Huawei fait grise mine en pensant à 2022

La firme avertit aujourd’hui dans une note à ses employés qu’elle anticipe de “sérieux changements” en 2022 sur fond de “politisation de la technologie” et de “démondialisation”. La firme continue d’afficher un chiffre d’affaires impressionnant. Elle termine tout de même l’année sur une note positive avec 634 milliards de Yuan (99,45 milliards de dollars).

Mais ce chiffre cache en fait un véritable “saut dans le vide” puisque d’une année sur l’autre ce chiffre a plongé de près d’un tiers (-28,88%). Son unité smartphones est restée relativement stable et il y a eu un peu de croissance selon Guo Ping, actuel président par interim.

Cela a été possible grâce à la transformation numérique des économies, ainsi que des opportunités liées à la transition énergétique. Mais Gui Ping craint désormais les incertitudes qui attendent Huawei en 2022. “Contre ces menaces il nous faut nous en tenir à notre stratégie et répondre rationnellement aux forces externes qui sont hors de notre contrôle”.

Concrètement, Huawei va simplifier son organisation en donnant plus d’indépendance aux antennes locales. Il est également question de plus d’intégration à l’étranger – pour réduire les coûts et améliorer l’expérience client. La firme mise également sur ses deux écosystèmes logiciels, EulerOS et HarmonyOS.

“Ces deux écosystèmes adhèrent à une stratégie open source, ce qui autorise tous les développeurs logiciels à les utiliser et à en bénéficier”, explique le dirigeant. Les investissements dans ces deux systèmes d’exploitation devraient également augmenter, sans que l’on sache cependant dans quelle mesure.

Lire aussi – Huawei aurait une nouvelle idée pour contourner les sanctions américaines

Huawei mise également sur de nouvelles expériences. Par exemple avec Digital Power Technologies, Huawei veut hybrider la transmission de données et d’énergie. Huawei maintient également une bonne position dans les technologies liées aux voitures autonomes. Des pistes suffisantes pour redresser la tête dans les prochains mois ? Seul 2022 le dira !

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Les meilleurs forfaits

Les tests