Suivez-nous

Robots

IBM a mis au point une langue robotisée pour tester des produits chimiques

Les chercheurs d’IBM ont mis au point « Hypertaste », une langue robotisée capable de détecter de nombreux produits chimiques liquides.

Il y a

le

Groupon et IBM brevets Red Hat
© IBM

Un palais de sommelier numérique pour tester les eaux usées. Voici en substance ce qu’IBM a mis au point avec sa langue robotisée capable de tester des produits chimiques dangereux.

Une langue robotisée conçu para IBM

Il existe de nombreux dispositifs censés remplacer, de manière robotique, les sens humains. Des caméras numériques pour la vision bien sûr tout comme des micros pour l’ouïe et différents capteurs pour simuler le toucher et l’odorat. Cependant, très peu ce sont intéressés au goût. Le géant américain de l’informatique, IBM, s’est basé sur le fonctionnement de notre langue pour créer une version robotique capable de distinguer, simultanément, de nombreux produits chimiques tel que le ferait le palais d’un sommelier sauf que, dans ce cas, l’idée est de détecter des produits chimiques dangereux…

Le dispositif mis au point par IBM a été baptisé « Hypertaste ». Il ne s’agit, pour le moment, que d’un prototype mais celui-ci est fonctionnel. Cette langue robotisée du géant informatique peut réaliser des analyses chimiques complexes sur une large variété de composés chimiques sans avoir à recourir à du matériel complexe de laboratoire.

Il existe deux types de capteurs électrochimiques. Ceux qui sont légers et portables mais qui ne peuvent mesurer qu’un seul produit chimique et des machines énormes et très coûteuses capables de détecter un large panel de composants chimiques. La langue chimique d’IBM vient donc se positionner entre les deux extrêmes et proposer une solution portable capable de mesurer un grand nombre de composés chimiques facilement sans mobiliser de matériel extrêmement complexe.

Hypertaste reproduit le fonctionnement d’une langue

Ce n’est pas pour être racoleur que les chercheurs d’IBM parlent d’une langue robotisée. Hypertaste imite effectivement le fonctionnement d’une langue avec les sites de récepteurs biologiques des cellules, des anticorps et des enzymes. Lorsqu’une molécule se lie à l’un de ces sites elle génère un signal électrique qui peut être mesuré pour évaluer la quantité du produit chimique présent. Les capteurs électrochimiques peuvent détecter les changements du potentiel de membrane d’une cellule, ainsi que ses changements de conductance, d’impédance, de tension ou d’ampérage.

A la différence des capteurs électrochimiques portables, la langue robotisée réalise une détection combinatoire à l’image des papilles gustatives humaines. Le dispositif peut ainsi reconnaître de nombreux produits liquides sans avoir à personnaliser le matériel.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests