Suivez-nous

Réseaux sociaux

Comment Ikea mise sur des influenceurs virtuels pour promouvoir ses produits

L’intérêt du géant suédois pour ce mode de communication se confirme.

Il y a

  

le

 
influenceur virtuel
© Instagram / imma.gram

Elle s’appelle Imma et compte plus de 252 000 abonnés sur Instagram, ce qui en fait une influenceuse assez reconnue sur la plateforme au Japon. Jusque là rien de surprenant, sauf que cette dernière n’est pas un être humain mais un avatar virtuel créé de toutes pièces par une agence de communication.

C’est sur cette dernière qu’Ikea a choisi de jeter son dévolu dans le cadre d’une campagne publicitaire au pays du Soleil levant. Pour l’occasion, le géant de l’ameublement suédois n’a pas lésiné sur les moyens. Imma s’est retrouvée en vitrine d’un des magasins de l’entreprise au Japon pendant trois jours. On pouvait la voir évoluer pendant des heures dans un intérieur meublé par des produits de la compagnie. Pour cela, des écrans LED ont permis de la faire apparaître dans de vrais espaces physiques. On peut d’ailleurs la voir évoluer dans une vidéo diffusée dans le cadre de cette opération :

Les influenceurs virtuels plaisent aux jeunes générations

Ce n’est pas la première fois qu’Ikea choisit de faire appel à des influenceurs virtuels, preuve que cette pratique semble faire ses preuves. La firme avait même communiqué en France avec Dana Beauvoir, une égérie tricolore présentée comme humaniste et écologiste. Ses promoteurs n’hésitent pas à associer son image dans le cadre de communications d’entreprises ou d’associations qui fonctionnent sur la base du sponsoring éthique.

Le phénomène des influenceurs virtuels ne date pas d’hier mais il semble véritablement prendre son envol depuis quelques mois. Ces derniers obtiennent parfois des taux d’engagement supérieurs à leurs homologues humains et ils sont disponibles 24h/24, sans toucher la moindre rémunération. Ils sont par ailleurs très apprécié des 18-24 ans, ce qui n’est pas pour déplaire aux marques, toujours soucieuse de séduire les jeunes générations. Petit bémol néanmoins : le coût de conception de ces avatars n’est pas à la portée de toutes les bourses.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests