Imprimez à distance via internet avec PrinterShare

Si vous ne disposez pas d’une imprimante sur votre PC (cas typique : un netbook baladeur) et que la configuration d’un réseau ou d’un VPN n’est pas votre tasse de thé, voici une solution simple qui pourrait bien ravir les néophytes qui disposent de plusieurs PC au sein d’un même foyer : PrinterShare est un

Si vous ne disposez pas d’une imprimante sur votre PC (cas typique : un netbook baladeur) et que la configuration d’un réseau ou d’un VPN n’est pas votre tasse de thé, voici une solution simple qui pourrait bien ravir les néophytes qui disposent de plusieurs PC au sein d’un même foyer : PrinterShare est un petit logiciel gratuit, léger, disponible pour Windows, Mac OS et Linux, et garanti sans Spyware, qui vous permet d’imprimer des documents via internet sur un PC à distance.

Pour partager une imprimante avec PrinterShare, il faut,

Sur votre PC :

  • installer le logiciel sur le PC auquel est connectée l’imprimante qu’on veut utiliser
  • créer un compte en fournissant un identifiant et son adresse email (indispensable pour recevoir son mot de passe permettant d’utiliser le logiciel)
  • une fois le logiciel installé, la console d’utilisation s’ouvre, et identifie l’imprimante présente
  • vous cochez alors l’imprimante que vous souhaitez partager et c’est fait, elle est utilisable via internet

Sur un PC distant, deux possibilités :

  • soit vous n’installez pas le logiciel et vous ne pouvez imprimer que des fichiers images au format jpg, gif, bmp ou png en utilsant la fonction WebPrint. Il vous suffit alors de lancer WebPrint, de fournir l’identifiant de l’utilisateur dont vous recherchez l’imprimante, et vous pouvez lancer votre impression après avoir sélectionné les images à imprimer
  • soit vous installez le logiciel, et vous pouvez imprimer n’importe-quel document comme vous le faites avec une imprimante stabdard connectée à votre PC, en sélectionnant Imprimer > PrinterShare comme imprimante.

Sur le PC distant qui reçoit les travaux d’impressions, vous disposez d’une fenêtre qui vous permet de visualiser les documents en file d’attente, et vous décidez d’accepter ou pas les impressions, ce qui évitera que votre petite nièce vide votre ramette de 500 feuilles à l’insu de votre plein gré avec ses dernières photos LOL de vacances.

Dans la version gratuite du logiciel, une page de garde publicitaire s’imprime au démarrage de chacune de vos impressions, mais vous pouvez vous débarrasser de ce désagrément en optant pour la version Premium à 19,95 dollars/mois.


Nos dernières vidéos

18 commentaires

  1. Très bonne idée de logiciel car le nombre d’ordinateurs dans les foyers augmente rapidement et surtout avec les netbooks. La gestion des réseaux et en particuliers des impressions est un réel souci pour les néophytes. Pour ma part, j’ai une imprimante réseau Wifi. Cela simplifie également ;o)

  2. Simple de configuration par contre, un peu propriétaire m’enfin si on en a réelle utilité pourquoi pas.
    Intéréssant comme solution d’appoint , de la a payer une abo mensuel je sais pas …
    Si vous voyez des utilité spécifique ..

  3. L’idée est bonne.
    Par contre l’abonnement au mois et la feuille de pub qui s’imprime c’est vraiment moyen.

    – Un particulier ne payera jamais un abonnement au mois.
    – En période ou l’écologie est à la mode, imprimer une feuille pour rien c’est pas génial. 🙁

    Une version limité à un certain nombre d’impressions, pour les particuliers, aurait été plus logique à mon avis.

  4. La déception…Il faut fallait dire dès le début qu’il fallait payer ou imprimer une page de pub !!

    Pour imprimer dans la maison, il existe des routeurs à 70/80€ qui permettent d’imprimer en wifi quand l’imprimante n’a pas le wifi.

    Et sinon, je vois pas trop à quoi ca sert d’imprimer à distance, d’une maison à une autre…

  5. Sinon chez Free depuis qu’ils ont passé à l’IPV6 pour les dégroupés, il est possible de se servir de sa box comme serveur d’impression et d’imprimer depuis n’importe quel ordi connecté au net.

    Par contre, je sais pas du tout comment ça fonctionne.

  6. Oui la Freebox fait serveur d’impression mais qu’en local. Je l’ai déjà testé ça fonctionne très bien. Pour imprimer de l’extérieur y’a des moyens au travers de VPN ou tunnel SSH mais bon c’est pas ce qu’il y a de plus simple pour le commun des mortels. 🙂

    L’idée était bonne, la limitation mal pensée à mon avis.

  7. Le problème aussi est que le logiciel avec lequel vous avez créer l’impression doit être installé sur les 2 PC sinon ça ne marche pas.

    Exemple : n’essayez pas d’imprimer un document open office si ce dernier n’est pas installé sur le PC connecté à l’imprimante.

    J’avais espéré qu’il crée un PDF du document à imprimer mais non 🙁

  8. Pingback: Imprimez à distance via internet avec PrinterShare « Guilmain’s Weblog

  9. Pingback: Alfred Dagenais - Blogue » Imprimez à distance via internet avec PrinterShare

  10. Sans vouloir lancer de polémiques et dans la mesure où si j’ai bien compris il faut installer le logiciel sur les 2 machines, on a déjà ça sur Mac avec le partage d’imprimantes sans rien installer de supplémentaire
    Il y a une subtilité que je ne comprends pas ?

  11. Oui, je trouve que cela ne sert pas à grand chose à moins d’avoir pas mal d’ordinateur pour une même imprimante et pouvoir imprimer sans se compliqué.
    Encore faut-il avoir une imprimante wifi ou un routeur wifi pour imprimante en effet

  12. Eric

    @nikonoel :
    Rien ne me le garantit effectivement, mais c’est écrit sur la page du logiciel, donc j’ai plutôt tendance à faire confiance car je me dis que coller un spyware quand a écrit ça faut vraiment être tordu. Je devrais préciser « garanti sans spyware selon l’éditeur » ?

  13. @Eric En effet, ce serait plus précis de dire « garanti sans spyware par l’éditeur » !
    Je t’avoue que j’ai de plus en plus de mal à faire confiance à un éditeur s’il ne met pas le code source à disposition… Utiliser ce genre de logiciel pour imprimer ma dernière dissertation, pourquoi pas, mais pour imprimer des choses plus ou moins critiques pour ma boite… je m’abstiendrais !
    😉
    Et désolé pour mon premier commentaire dont je me rends compte qu’il était un peu sec. Mea culpa.

Répondre