Suivez-nous

Gaming

Ina Gelbert (Nouvelle Directrice de Xbox France) : « Je suis très fière de ce nouveau rôle »

Découvrez dès maintenant une interview de Ina Gelbert, la nouvelle directrice de Xbox France qui nous parle de ses objectifs, de son état d’esprit, et l’état de la marque à un an de la nouvelle génération !

Il y a

  

le

 
Ina Gelbert Directrice Xbox France
© Microsoft

L’année prochaine, le monde du gaming sera marqué par l’arrivée de la nouvelle génération de consoles. Après sept ans de bons et loyaux services, la Xbox One et la PS4 laisseront place aux nouvelles créations de la part des constructeurs mythiques. À quelques mois maintenant de ce nouveau chapitre, les choses commencent à s’activer dans les deux camps.

C’est le cas de Xbox puisque nous avons appris au cours du mois de septembre la nomination de Ina Gelbert en tant que directrice de la filiale française. C’est lors de la Paris Games Week 2019 que nous avons pu nous entretenir avec la nouvelle directrice de Xbox France pour connaître son ressenti, ses objectifs, mais aussi l’état d’esprit dans lequel se trouve Xbox à seulement un an du lancement d’un nouveau chapitre de leur histoire.

Presse-citron : La Paris Games Week est-elle un rendez-vous important pour Xbox chaque année ? D’importants dispositifs sont mis en oeuvre, est-ce devenu un rendez-vous incontournable aussi important que les salons professionnels comme l’E3 ou la Gamescom ?

Ina Gelbert : C’est un événement très important pour le marché français, c’est devenu le rendez-vous majeur du jeu vidéo pour le marché français. Et pour Xbox c’est devenu l’occasion de partir à la rencontre de nos fans, de proposer une scène avec beaucoup d’animations sur nos jeux et nos jeux partenaires. Mais de prendre également la parole sur des sujets de société qui nous tiennent à cœur et montrer tous les projets qui sont importants pour Xbox France.

Presse-citron : Tu as intégré ton rôle en septembre, tu es désormais à la tête de Xbox France, rare femme de l’industrie à avoir ce rôle et à seulement un an de l’arrivée de la nouvelle génération. Quel est ton ressenti ? 

I.G. : D’abord, je suis très fière de ce nouveau rôle, et je me dis que j’ai un rôle à jouer aujourd’hui pour toutes les filles qui sont dans l’industrie. Ce qu’il faut savoir c’est que, lorsque l’on regarde les joueurs, nous avons près de la moitié qui sont des femmes. Mais lorsque l’on regarde dans l’industrie, nous ne sommes pas du tout dans les mêmes proportions. Nous avons d’un côté les gameuses qui sont là, qui sont présentes sur nos plateformes de jeux et qui consomment le jeu vidéo comme les hommes aujourd’hui. Et puis, quand nous regardons dans l’industrie, je trouve qu’il y a encore beaucoup de choses à faire et si moi je peux collaborer à ce travail, donner la parole aux femmes pour qu’elles aient envie d’intégrer l’industrie et qu’elles n’aient pas l’impression que c’est un univers uniquement masculin, et bien je suis tout à fait partante pour ces projets-là. D’ailleurs, nous rencontrons plein d’associations sur le salon comme Women in Games qui œuvre fortement dans ce sens, et moi cela fait partie de mes ambitions de mes fonctions, de faire en sorte que les filles soient mieux représentées dans l’industrie du gaming.

D’abord, je suis très fière de ce nouveau rôle, et je me dis que j’ai un rôle à jouer aujourd’hui pour toutes les filles qui sont dans l’industrie.

Presse-citron : Peut-on dire à ce jour que Xbox est dans sa meilleure forme ? Vous avez à ce jour la console la plus puissante du marché avec la Xbox One X, le Xbox Game Pass qui est un service indiscutable et qui fonctionne très bien, bientôt l’arrivée du XCloud, une belle mentalité sociale. On peut clairement dire que Xbox est dans une forme olympique pour l’arrivée de la next-gen ?  

I.G. : Je pense que Xbox aujourd’hui a les bons projets en cours. Quand on regarde ce que l’on fait actuellement, nous avons le Game Pass que tu évoquais, qui a été lancé en 2017, qui fonctionne très bien en France et qui permet d’avoir accès à beaucoup de jeux sur console, mais aussi sur PC. Nous avons la One X qui est la console la plus puissante du marché, nous avons déjà parlé de Project Scarlett qui arrive pour la saison prochaine où là encore c’est un concentré de technologie puisque l’on parle de SSD, de Ray Tracing, ou encore de 120FPS. Donc des promesses très fortes pour les gamers. On parle aussi de Project XCloud, le fait de pouvoir streamer directement depuis les serveurs, de pouvoir jouer chez soi ou en mobilité, sur console ou sur smartphone. L’idée derrière est tout simplement de se demander — qu’est-ce qu’attendent les gamers aujourd’hui ? Comment ont-ils envie de jouer ? Et à partir de cela, définir les projets prioritaires pour Xbox, on le fait dans ce sens et pour moi, je pense que c’est le meilleur chemin à prendre.

L’idée derrière est tout simplement de se demander — qu’est-ce qu’attendent les gamers aujourd’hui ? Comment ont-ils envie de jouer ?

Presse-citron : Avec près de 42 millions d’unités écoulées, la Xbox One réalise un très bon chiffre, mais elle reste encore loin derrière sa principale concurrente qu’est la PS4 avec plus de 100 millions de consoles vendues. Qu’est-ce qui à manqué à Xbox sur cette génération pour pouvoir rivaliser pleinement ?  

I.G. : Je n’ai pas trop envie de rentrer dans une guerre des consoles, je pense que le débat encore une fois n’est pas là. Mais plutôt que se concentrer une nouvelle fois sur le gamer. Et lorsque l’on voit les projets que nous avons dans le futur, c’est vraiment répondre aux attentes des gamers et pas seulement sur la console. On a bien sûr un marché console qui est très important, nous avons 600 millions de personnes dans le monde qui jouent sur des consoles, donc l’idée est de regarder aujourd’hui où nous attendent les gamers, et comment on s’adresse à tous ces gamers pour qu’ils puissent accéder à l’expérience Xbox. Et la différence elle sera fera à ce niveau-là. Il y a la console d’un côté, mais il y a aussi toutes les personnes qui veulent rejoindre l’écosystème Xbox, rejoindre le jeu, et comment on s’adresse a ces personnes-là. Et la différence se fera à ce niveau.

Presse-citron : Est-ce que le rachat de nouveaux studios fait partie de cet écosystème Xbox ? Après de nombreux jeux multijoueurs sur cette génération (State of Decay, Sea of Thieves…) est-ce que le rachat de nouveaux studios permettra de créer du nouveau contenu encore plus varié ?

I.G. : Aujourd’hui, je pense que le rachat de différents studios permet de répondre à différentes attentes de jeux de la part des gamers. Parmi les 15 studios qui travaillent sur le développement de nouveaux jeux, nous avons des triples A, des jeux un peu plus indés, du narratif, on va avoir du multi, du FPS ou encore des jeux de courses. L’idée derrière est de simplement pouvoir couvrir les passions des différents gamers et de s’adresser à eux avec les titres qui vont leur correspondre. Et nous pensons que ce qui fait la différence, c’est d’avoir le contenu adapté aux gamers et les 15 studios que nous avons aujourd’hui travaillent là dessus et sur l’enrichissement des exclusivités Xbox.

Parmi les 15 studios qui travaillent sur le développement de nouveaux jeux, nous avons des triples A, des jeux un peu plus indés, du narratif, on va avoir du multi, du FPS ou encore des jeux de courses.

Presse-citron : Du coup, nous pouvons nous attendre à d’autres rachats dans les prochains mois et les prochaines semaines ?  

I.G. : J’espère ! Alors, prochains mois ou prochaines semaines, je n’ai pas de timing, mais en tout cas on le fait, on continue de le faire, nous avons fait des annonces à l’E3 et tant que cela fonctionne, il n’y a pas de raisons que cela s’arrête.

Vincent Desmazes (Xbox France) : « Le but c’est que toutes les exclusivités Xbox soient dans le Game Pass le jour de leur sortie »

Presse-citron : Pour revenir aux services Xbox avec notamment le XCloud, pouvons-nous craindre dans les années à venir une extinction des consoles avec uniquement cette nouvelle façon de consommer le jeu vidéo ?  

I.G. : Je ne pense pas aujourd’hui. Lorsque nous avons pris la parole à l’E3 dernier, nous avons annoncé que dans un an, donc l’année prochaine déjà, il y a Project Scarlett qui arrive. C’est un concentré de technologie donc cela montre bien l’engagement de Xbox sur le marché des consoles. Lorsqu’on lance une console, c’est pour durer entre sept et huit ans donc nous sommes déjà tranquilles sur cette période-là. Et nous l’avons bien montré avec les différentes annonces que nous avons fait jusqu’à maintenant que nous continuons à investir sur le marché de la console qui restera à ce jour la plus belle expérience que l’on puisse attendre au niveau du gaming.

L’année prochaine déjà, il y a Project Scarlett qui arrive. C’est un concentré de technologie donc cela montre bien l’engagement de Xbox sur le marché des consoles.

Presse-citron : Et du coup, pour rester sur les services, mais avec le Game Pass cette fois, est-ce que tu n’as pas peur que tout le monde commence à se lancer dans ce genre de services (Ubisoft avec Uplay+, EA avec EA Access, PlayStation avec le PS Now…) et qu’au final le joueur soit pénalisé, car il devra forcément payer tous les services pour accéder à tous les jeux qu’il souhaite ?  

I.G. : Ce que j’en retiens au contraire, c’est qu’il y a une vraie attente des gamers, un besoin d’avoir ses services et ce système d’abonnement, et s’il y a plusieurs interlocuteurs qui se lancent dans ce système, c’est qu’il y a vraiment une attente de la part des gamers que nous n’avions pas satisfaite jusqu’à présent. Nous on a le Game Pass effectivement, les autres se lancent et c’est très bien. L’idée est de pouvoir montrer qu’il y a un vrai besoin de la part des joueurs pour ce type de service donc tant mieux.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests