Connect with us

Internet

Indiegogo serre la vis sur le crowdfunding

Indiegogo vient d’annoncer une sérieuse modification sur le concept même du crowdfunding. Bonne ou mauvaise nouvelle, cela reste à voir…

Il y a

le

Indiegogo serre la vis sur le crowdfunding

Indiegogo, la boutique des rêves disparus

C’est sans doute la fin logique d’une époque. Pendant plusieurs années, des sites comme Indiegogo ont représenté une sorte d’alpha et d’oméga pour les jeunes entrepreneurs en mal de financement. Une solution pour construire une communauté, lever des financements et permettre à un rêve de voir le jour.

Mais ces dernières années, à la différence de Kickstarter par exemple, Indiegogo est un peu devenu un attrape gogos. Non pas que tous les projets y étaient faux. Mais disons que le système de modération des projets offrait certaines largesses. Ainsi, on peut penser au fameux rasoir laser, viré de Kickstarter qui avait trouvé refuge chez Indiegogo. Dans le cas de Fonkraft, c’est Indiegogo qui avait fait marche arrière, montrant une certaine maturité. Mais à chaque fois, c’est l’image de marque de la plateforme qui en pâtit auprès du grand public.

Une logique de pré-ventes à la place

C’est sans doute pour cela que la plateforme est en train de préparer un changement qui devrait s’annoncer majeur. L’idée ? Un système d’envoi garanti. Avec un petit badge, certaines campagnes offriraient une logique de « satisfait ou remboursé ». Si vous n’avez pas reçu l’objet promis, vous retrouvez votre argent.

Génial pour la confiance, on l’imagine. Mais il y a un problème dans cette logique. Les fonds sont en général nécessaires pour la production, l’organisation, les chaînes de montage etc… Or s’ils sont bloqués, on voit mal comment les entrepreneurs pourraient faire sur leurs fonds propres. C’est une logique inverse à celle en vigueur dans le crowdfunding. Pour des grands groupes, la différence serait minime. Pour les petits créateurs en revanche… Indiegogo lancera ses premiers tests avec le concept l’an prochain. On devrait alors y voir plus clair, notamment sur le rôle laissé aux start-ups et autres. Le cas échéant, d’autres sites de crowdfunding leur tendront les bras…

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. fassi nizar

    15 novembre 2018 at 14 h 36 min

    Il est complexe de lancer une plate-forme de crowdfunding sans une sélection rigoureuse des projets et porteurs de projet.

    Ouvrir une activité au tout-venant comporte un risque évident.

    Il semble qu’une période de restructuration de ce segment d’activité soit en cours.

    En effet, une taille critique doit être atteinte pour pouvoir dépasser le seuil de rentabilité et devenir attractif – côté investisseurs et entrepreneurs.

    Actuellement, les montants échangés et levés restent, somme toute, trop faibles.

    Les banques classiques ont encore beaucoup d’avenir et c’est tant mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests