ING dénonce l’attente aux standards téléphoniques avec une caméra cachée

Pour accompagner sa nouvelle offre qui rémunère les clients patientant trop longtemps au standard téléphonique, ING a imaginé ce que donnerait une taxe d’attente à la station-service.

Savoir attendre, c’est tout un art et ça peut aussi coûter cher.

Payer pour pouvoir attendre

S’il y a bien une chose qui peut exaspérer quand on a besoin de joindre un service client au téléphone, c’est le temps d’attente. Et je ne suis pas le seul à le penser puisque 61% des Français estiment que le temps d’attente est trop long selon un sondage Opinion Way commandé par la banque ING Direct en septembre. Au-delà du temps d’attente, c’est surtout la facturation de celui-ci qui pose un réel problème.

En collaboration avec l’agence Rosapark, ING a mis en place une caméra cachée dans une station-service. On peut y voir la personne dans la cabine annoncer le prix à payer pour avoir mis de l’essence et y ajouter une taxe d’attente. Celle-ci correspond au temps que les clients ont passé à attendre et cette nouvelle pratique les rend bien entendu furieux.

> Lire aussi :  Les sneakers "Predator" de Reebok pour accompagner la sortie du film

Toutes ces scènes ont été rassemblées dans une vidéo qui est diffusée sur Facebook et Twitter et accompagnée du hashtag #PayeTonAttente.

Rémunérer les clients qui patientent au téléphone

La banque ING veut se démarquer et mettre en avant le fait que chez elle, l’attente téléphonique est gratuite avec une prise en charge en 47 secondes maximum. Mais l’institution financière souhaite aller plus loin puisqu’à partir du 28 septembre, elle va rémunérer ses clients qui doivent patienter avant de pouvoir parler à quelqu’un au standard téléphonique à hauteur de 60 centimes par minute.

« L’enjeu du temps est devenu aujourd’hui aussi fondamental que celui de l’argent pour les français » explique Sacha Lacroix, directeur général de Rosapark.

De son côté, Jean-François Sacco, le co-fondateur de l’agence, explique que la caméra cachée a eu un effet immédiat avec des gens qui ne comprenaient pas pourquoi ils devaient s’acquitter de cette fameuse taxe d’attente, qu’on retrouve finalement dans les services téléphoniques.

> Lire aussi :  15 ans plus tard, IKEA sort la suite d'une de ses anciennes publicités

Source


3 commentaires

  1. C’est pas un contenu sponso ça ?
    Si « oui », c’est indiqué nulle part, c’est donc illégal
    Si « non », sérieusement ? Quel est votre valeur ajoutée par rapport à la pub en question ?

    J’aimerais sincèrement avoir une réponse de votre part la dessus.

    • Hello @Fanchik

      Merci de ton commentaire et je comprends ton interrogation. En fait, tous les articles de la catégorie « Médias et Pubs » s’éloignent un peu du côté Tech et on y répertorie toutes les initiatives créatives ou les publicités originales. Pour cette publicité, j’avais apprécié le côté caméra cachée et la réaction des gens, d’où la publication de l’article.

      Il ne s’agit donc pas d’un article sponsorisé, nous le signalons toujours lorsque c’est le cas, mais il est vrai que les actualités liées à la publicité peuvent parfois le laisser penser.

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.