Internet mobile : les mobinautes préfèrent les applications

D’après une étude publiée par le cabinet de recherche Flurry, les internautes passent plus de temps à utiliser les applications mobiles que les applications web aux États-Unis.

D’après une étude publiée par le cabinet de recherche Flurry, les internautes passent plus de temps à utiliser les applications mobiles que les applications web aux États-Unis.

En 2011, pour la première fois, le temps passé des internautes à utiliser des applications sur les smartphones et tablettes a dépassé les ordinateurs de bureau et portables. Il suffit de jeter un coup d’oeil au graphique ci-dessous pour comprendre que les utilisateurs passent en moyenne 81 minutes par jour sur les applications mobiles contre 74 minutes sur les navigateurs des ordinateurs.

Si la tendance paraissait assez évidente à la fin de l’année dernière, il était plus difficile de prévoir une telle évolution il y a an de cela : l’usage des applications mobiles a augmenté de 91 % alors que l’utilisation du web sur les ordinateurs n’a augmenté que de 16 %.

Pour réaliser ce graphique, Flurry a utilisé des données obtenues via Alexa et comScore ainsi que ses propres données analytiques d’environ 85 000 applications mobiles sur iOS, Android, BlackBerry, Windows Phone et J2ME.

Cette étude nous apprend également le nombre de sessions quotidiennes par utilisateur a tendance à augmenter mais que la durée de ses sessions est plus courte qu’auparavant sur le web classique. Sans surprise, on remarque que Facebook occupe une place importante dans le temps passé sur les navigateurs : 14 sur 74 minutes passées par jour.

Il est intéressant de connaître les différents types d’applications que les utilisateurs utilisent les plus fréquemment sur leurs smartphones ou tablettes : ce sont surtout les jeux (47 %) et les réseaux sociaux (32 %).


Nos dernières vidéos

32 commentaires

  1. En même temps sur nos mobiles, les apps sont beaucoup plus mise en avant que le navigateur (enfin sur le mien).

  2. @Aranol : tu as raison, elles sont plus mises en avant mais aussi plus adaptées à la taille de l’écran car tous les sites ne disposent pas forcément d’une version adaptée pour les mobiles.

  3. Bonjour,

    Je trouve votre article pertinent et intéressant mais le titre ne correspond pas d’après moi à la réalité de son contenu.

    « Internet mobile : les mobinautes préfèrent les applications », cela voudrait donc dire que les possédants de téléphones mobiles ayant la possibilité de se connecter à Internet préfèrent les applications à leur navigateur internet sur leur mobile (safari pour iOs, opéra, etc…) Or à la lecture de l’article (si je le comprends bien) nous comprenons que les mobinautes utilisent de plus en plus d’applications utilisant le web sur leur terminal mobile par rapport à leur ordinateur de bureau ou notebook… Ce qui n’est pas la même chose.

    D’après de récents chiffres, on compte 15M de mobinautes en France, et il devrait y avoir plus de mobinautes que d’internautes traditionnels en 2015! Le web mobile ne passe pas forcément par les applications qui sont certes une grande force des devices mobiles, mais la navigation sur des sites mobiles via les browsers est une option qu’il ne faut pas oublier malgré les oracles d’Arrington décrétant que le « web is dead » ☺

    De nombreuses sociétés ne peuvent pas se permettre de développer une application pour les différentes plateformes. D’autre part, l’application n’est pas forcément une idée juste comme outil de communication pour les sociétés, elle doit être téléchargée, prsente sur les appstores… On voit apparaître de jeunes sociétés se concentrant plus sur les sites web mobiles comme la toute nouvelle http://www.wilck.fr qui permet à toutes les entreprises de se trouver sur l’internet mobile via les navigateurs et moteurs de recherche des portables qui connaissent eux aussi une forte croissance de leur utilisation.

    En espérant avoir été clair dans mes propos, merci encore pour la qualité de vos articles !

    @blogeezer

  4. Pingback: Internet mobile : les mobinautes préfèrent les applications « Le fil d'infos vu par la CFTC des Hôpitaux de Strasbourg

  5. Je me demande si le tééphone mobile de sony compatible playstation est un succès, il semble bien correspondre à la demande… à moins que par jeux, on entende le solitaire et angry birds.

  6. En même temps certains, comme le New York Times repassent en site mobile avec html5 qui offre de très grandes possibilités, maintenant assez proche des applications.

    Les sites mobiles sont à mon sens de plus en plus essentiels pour les sites connus tout comme pour les entreprise puisque nous sommes de plus en plus équipés de smartphones et que la moindre recherche sur google est à portée de main.
    Je vous invite d’ailleurs à venir visiter http://www.sitesmobile.fr un annuaire de sites mobile que j’ai créé récemment et qui compte actuellement 170 liens organisés par catégories

  7. Thedarkpixel on

    Effectivement, la mise en avant sur le Springboard d’iOS ou sur Android participe à cet état de fait. Cependant, les différences ergonomiques et fonctionnelles s’estompent fortement grâce à l’irruption du HTML5. N’oublions pas non plus les coûts élevés provoqués par la création d’applis pour chacune des palteformes visées. Pour moi, l’appli mobile va à l’encontre du principe d’universalité dans l’accès aux contenus et surtout ne sert qu’à privatiser des pans du Web au détriment de l’ensemble des devices connectés.

  8. Voilà qui donne un bel aperçu des dernières évolutions en matière de « consommation » de l’informatique : toujours plus mobile, davantage impulsif… tout cela change à une vitesse phénoménale !

  9. Pingback: Les 20 blogs incontournables | Monter son business

  10. Article très intéressant Camille !
    Nous organisons le salon des solutions de mobilité et des applications mobiles pour les entreprises les 18, 19 et 20 Octobre 2011 à Paris Porte de Versailles, retrouvez nous sur : http://blog.mobile-it-expo.fr/

  11. Pour l’instant oui les apps sont plus utilisées mais c’est surtout grâce aux développeurs et éditeur de contenu qui on poussé cette tendance. Il ne faut pas grand chose pour qu’ils retournent leur veste pour que les utilisateurs changent leur habitudes. Certains ont déjà commencé.

    On voit apparaître aujourd’hui des versions mobiles de sites en html5 qui n’ont rien à envier aux applications (Financial Times ou Netvibes pour exemple).

    Si Facebook sort sa version mobile en html5 et une appstore d’applications web (comme le dit la rumeur…) le temps passé sur des applications mobiles va s’effondrer étant donné la part importante des jeux et des réseaux sociaux selon l’étude.

  12. Ah mince! moi qui m’était décidé à développer la version mobile de mon site depuis la sortie de jquery mobile hier !

  13. Oui et puis il faut reconnaître aussi que souvent les applis vont à l’essentiel alors que les sites ont tendances à multiplier les infos et les liens et même les pubs tellement chargé en infos donc que cela devient désagréable.
    Un seul exemple France Télévision avec de mon avis un site imbuvable alors qu’en appli sur IPAD c’est du tonnerre. Vivement une version pour Android.

  14. Je ne comprends pas trop… Cette étude compare l’usage des applis mobiles vs webapp ou bien l’usage des applis mobiles vs nav web sur ordi? Ou encore applis mobiles vs applis ordi?

    Merci de m’éclairer…

  15. Je ne sais pas si les mobinautes préfèrent les applications.

    A la question : Pourquoi les statistiques indiquent-ils que l’on passe plus de temps à utiliser des applications plutôt qu’un navigateur Web ?

    Je répondrai que 2 facteurs amènent à ces résultats :

    -Le chiffre des ventes de smartphone a explosé depuis quelques années notamment grâce à Apple et son Iphone que tous les constructeurs ont suivi et qui disposent tous d’applications. A ce jour plus de 14 millions de smartphone en France.

    -D’autre part le réseau social Facebook qui a un fort taux de pénétration sur les smartphone et une audience considérable.

    Avec un taux de pénétration en europe de 52% sur Iphone l’application de Facebook est de loin la plus présente.

    Considérant que l’on passe plus de temps sur Facebook que sur tout autre site … et que l’on est plus souvent avec son smartphone que sur son pc …

  16. Avec la récente explosion des smartphones et de l’utilisation des réseaux sociaux l’augmentation de l’usage d’application était prévisible…
    On peut alors espérer qu’avec le nombre de sites qui ajoutent une version mobile l’écart entre l’utilisation du web et des applications tende à se resserrer.

  17. Par contre, j’avais une question. Qu’est ce que vous entendez par « applications » sur un pc ?

  18. En même temps quand on voit la valeur ajoutée qu’ont certaines applications, je peux tout à fait comprendre que certains préfèrent passer du temps sur leur mobile via les applications … C’est le futur !

  19. Il faut comprendre, même si ce n’est pas clair du tout du tout du tout, ici que:
    « Il suffit de jeter un coup d’oeil au graphique ci-dessous pour comprendre que les utilisateurs passent en moyenne 81 minutes par jour sur les applications mobiles contre 74 minutes sur les navigateurs des ordinateurs. »
    applications mobiles => accéder à internet, que ce soit via un navigateur ou une app mobile sur quelque chose qui n’est pas un ordinateur de bureau.

    navigateurs des ordinateurs => uniquement l’accès à internet en volume depuis les navigateurs d’ordinateurs.

    Du coup si j’ai bien compris les jeux en ligne ou skype sur des pc’s ne sont pas comptés dans le volume. Alors que l’application viedemerde sur mobile compte par contre.
    Très étrange

  20. Quand je parle d’application web, ce sont des sites web classiques que les internautes visitent depuis leurs ordinateurs. L’introduction n’est peut-être pas très claire je l’accorde mais je pense que les paragraphes suivants détaillent davantage l’idée.

    Si vous avez des suggestions, je suis évidemment preneur.

  21. Pingback: Internet mobile : les applications plébiscitées | Mobile 4G

  22. De manière générale tant que la grande majorité des acteurs du web ne proposeront pas un site web adapté aux smartphones les apps seront toujours devant. L’expérience utilisateurs est encore assez désastreuse à ce niveau.

  23. Merci pour cet article intéressant. Toutefois, je trouve cette étude manque d’une chose, ils n’ont pas pris en compte un critère qui me semble capital pour ce genre de stats.
    Pour ma part j’utilise un smartphone android. Il est vrai que je passe beaucoup de temps dessus, mais je pense que pour faire la même chose sur un téléphone et sur un pc il faut genre 5 fois plus de temps sur le téléphone. Tout dépend les modèles certes, mais je mets beaucoup moins de temps à taper un mail au clavier de mon PC qu’avec le tactile de mon smartphone…
    idem pour tout ce qui est facebook, twitter, et autres appli… Sans parler du fait que le réseau 3G est nettement plus lent que ma connexion ADSL 2+…

    Bref, le critère de temps ne me semble pas judicieux ou en tout cas mal utilisé.

  24. Toujours plus de mobile. C’est également ce que j’avais constaté dans ma boîte.
    Le web de nos jours est versatile, mais en tout cas le mobile et la tablette sont le futur

  25. Il est surtout plus facile et rapide de sortir son smartphone de la poche en regardant Kolanta à la télé que de se déplacer vers le PC au fond de la cave, d’attendre 50 minutes qu’il veuille bien démarrer pour consulter le temps qu’il fera demain…

  26. Les apps étaient très populaires et le seront encore pendant un moment. Elles sont très rentables pour les développeurs qui arrivent à en vendre par camions à des prix exorbitants.

    Il faudrait enlever les jeux par exemple qui n’ont que peu de concurrence sur le web à cause de flash qui ne fonctionne pas sur iphone par exemple.

    Un vrai comparatif, à besoins égaux je pense qu’ils utilisent plus internet que les applications.

  27. Pingback: Guillaume Rulens » Internet mobile : les mobinautes préfèrent les applications

  28. Personnellement j’ai plutôt tendance a privilégier les Apps dit natives aux sites web, surtout lorsqu’elles sont bien réalisées. Je donnerais comme exemple celle de iGeneration pour iPad et celle du Monde, qui sont deux exemple de ce que peut apporter en plus une app bien faite. Meme celle de 20 minutes avec un savant mélange de live et de pdf amelioré est un plaisir a utiliser sur iPad. A contrario certaines apps n’apporte rien de plus, voir meme complexifie l’accès aux informations. L’un des meilleurs exemple est celle du Journal du geek qui ne sert que de frontale a la version web optimisée mobile. Je pourrais rajouter celle de presse citron qui ne permet pas, par exemple, de poster, ni meme de lire les réactions.

    Pour moi une app native bien faite est toujours synonyme de « fidélité », beaucoup plus qu’un « vulgaire » site web, ne serait est-ce que par le fait d’avoir une icône dédiée sur son springboard.

  29. Pingback: Internet mobile : les mobinautes préfèrent les applications | Digital me | Scoop.it

  30. Personnellement quand j’utilise mon iPhone je n’utilise que très peu le navigateur, les sites que je fréquente souvent possèdent leur propre application pour la plupart. Et je préfère largement aller sur internet avec un ordinateur qui est bien plus adapté, je n’utilise le téléphone qu’en cas de nécessité (vérifier un renseignement vu sur un site ou autre…)

    Donc cette étude ne me surprend pas du tout, surtout que les applications commencent à nous envahir !

Send this to a friend