Connect with us
Bouygues

Internet

(interview vidéo Web08) 42Stores, le e-commerce les doigts dans le nez

Il y a

le

Et toc, encore une interview vidéo enregistrée au cours du Web08 (vous voyez que je ne mentais pas quand je vous disais que cette fois j’y allais pour bosser). Olivier nous présente 42Stores.com, une plateforme de blogs-boutiques qui permet de lancer sa petite affaire de vente en ligne en quelques clics et de bloguer sa vie d’entrepreneur en même temps.


42stores from pressecitron on Vimeo.

24 Commentaires

24 Commentaires

  1. Zephir

    12 décembre 2008 at 17 h 48 min

    Le 42 c’est pour LA Réponse ?

    Je vais faire le chieur là mais bon ça me saute aux yeux… 42Stores c’est pas simplement la livraison d’un Dotclear pré-configuré pour le e-commerce « pour les nuls » ?

  2. mrboo

    12 décembre 2008 at 18 h 26 min

    Eric> tu la joues Billaut show avec « l’intro macro » à base de carte de visite/sticker ? ;o)

  3. Mpok

    12 décembre 2008 at 18 h 30 min

    @Zephir : oui, effectivement, sur le plan « technique ».
    Mais il me semble que c’est précisemment la cible recherchée (« pour les nuls »). Et pour débuter, quand on n’a aucune connaissance technique, ça semble plutôt bien foutu…
    Après, évidemment, dès que les ventes décollent un peu, on a tout intérêt à « transférer » sa boutique sur un site personnel et indépendant. Le concept n’est donc intéressant qu’en phase de démarrage.

  4. Eric

    12 décembre 2008 at 18 h 34 min

    @mrboo, on en a parlé mardi, je n’ai jamais vu un seul Billaut Show, ça commence comme ça ?

  5. Olivier / 42stores

    12 décembre 2008 at 18 h 40 min

    Merci Eric !

    Zephir, effectivement 42stores utilise DotClear. Mais ce n’est pas « simplement » un dotclear préconfiguré. Pour la simple raison que Dotclear n’est pas une plateforme de e-commerce ! 42stores, c’est deux ans de développement pour la partie e-commerce.

    Notre objectif est de fournir un ensemble de solutions simple à utiliser sans être limité techniquement. Essayez, vous serez étonnés…

    Et le concept du blog, que nous sommes les seuls (me semble t il) à avoir totalement intégré est excessivement important (comment vous donner confiance a votre client ? comment vous montrer votre expertise ?)

    Mpok, quand les ventes de nos ecommerçants décollent … ils restent chez nous, parce qu’ils y sont bien.

  6. charlie

    12 décembre 2008 at 18 h 44 min

    Mpok > Euh… Ben quand on pousse un peu plus loin on se rend compte qu’il y a moyen d’aller relativement loin avec ce système, et que du coup « il faudrait fou pour dépenser plus » !! 🙂
    Et apparemment, d’après ce qui est annoncé, les possibilités techniques vont encore bien s’étoffer…
    Affaire à suivre de prêt !

  7. mrboo

    12 décembre 2008 at 18 h 46 min

  8. jcfrog

    12 décembre 2008 at 19 h 40 min

    je trouve ça pas mal comme formule, notamment le coté financement en %tage du CA.

  9. Mpok

    12 décembre 2008 at 20 h 21 min

    @Olivier/42stores : ce que je voulais dire, c’est qu’il y a FORCEMENT une limite au nivau CA où votre site n’est PLUS rentable pour l’e-commerçant, c’est juste mathématique (et non une critique). L’intégration d’un blog avec un e-commerce est une solution qui existe gratuitement (ou qui peut être sous-traitée facilement et surtout PONCTUELLEMENT, c’est à dire en un seul coup).
    Votre solution n’est donc (selon moi) intéressante qu’en phase de démarrage (et dans cette optique, je le répète, je la trouve bien adaptée et bien réalisée).
    Maintenant, si « ils restent chez nous, parce qu’ils y sont bien », tant mieux pour vous.. (et n’étant pas client moi-même, je ne peux juger du « ils y sont bien »).

  10. Pierre

    12 décembre 2008 at 20 h 37 min

    je trouve l idée sympa cependant un bémol c est pas très commerce de prendre un % sur le TTC, il serait plus honnête de revoir un % à la hausse sur le HT
    Mais l idée me plait bien

  11. romain blachier

    13 décembre 2008 at 4 h 40 min

    c’est malin, du coup achat d’impulsion du créative vado, là à 4h30 du mat…a cause de toi…grrr

  12. David

    13 décembre 2008 at 12 h 24 min

    Le concept est intéressant.
    Mais une fois que l’utilisateur commercant est formé, il va pouvoir monter lui même son propre site commercant.

  13. faistonshow

    13 décembre 2008 at 17 h 43 min

    Le concept est bon, surtout pour ceux qui ne connaissent par grand chose au web. Mais je ne suis pas certain avec cette plateforme qu’on se différencie réellement de ses concurrents notamment en terme graphique et d’ergonomie !

  14. jcfrog

    13 décembre 2008 at 18 h 22 min

    @faistonshow: tu n’as pas tord mais il y a pas mal de petits entrepreneurs, artisans, qui ont juste besoin d’une vitrine propre et fonctionnelle, quitte à être un peu « classique ». Le design perso c’est déjà une étape au dessus dans l’e-commerce.
    Me semble-t-il.

  15. jcfrog

    13 décembre 2008 at 18 h 26 min

    @faistonshow: pas mal en l’occurrence ton site! 😉
    Ergonomie simple et efficace, bravo!

  16. faistonshow

    13 décembre 2008 at 19 h 16 min

    @jcfrog
    Merci Jérôme :). Le problème lorsqu’on ouvre une boutique c’est aussi le référencement. Super d’avoir un site, mais arriver à se positionner dans les premiers résultats… c’est dur, très dur ! Pour ceux qui se lancent, il vaut mieux avoir une boutique « en dur », réelle et le site internet en plus (via 42stores justement). Sinon il faut effectivement très bien connaître le monde du web.

  17. Pingback: Revue de presse eco-numerique : semaine 50 | Développez votre Economie Numérique

  18. Pingback: 42stores: une idée géniale, un modèle économique viable? | Le5emeP.fr

  19. Pingback: Rencontres au LeWeb08 : 42stores, Altics, Presse-Citron - blog ecommerce du capitaine commerce

  20. Greg

    15 décembre 2008 at 8 h 35 min

    Et le 42 c’est pas pour le département !
    C’est le chiffre de la création de l’univers ! 🙂

  21. fred

    15 décembre 2008 at 14 h 52 min

    Mpok > Certaines boutiques développent un CA qui ferait pâlir un bon nombre de e-commerçant plus du tout en phase de démarrage. On peut évidemment faire intégrer un blog à son interface e-commerce par un prestataire, mais ce n’est plus du tout gratuit…

    Pierre > Un pourcentage de 3%, même en TTC reste dérisoire et sous tout ce qui se fait sur le marché.

    David > Monter son e-commerce à 100% seul, bon courage sans un vrai bagage technique, graphique et marketing !

    faitonshow > La plateforme donne la possibilité technique de se différencier totalement en terme graphique de tous ses concurrents ou non-concurrents. Pour le référencement, quand on n’est pas un pro de la chose, le blog est naturellement un excellent outil s’il est bien utilisé.

    Greg > Bien vu pour le 42 ! 😉

  22. Stephane Alsac

    15 décembre 2008 at 16 h 04 min

    J’apporte mon temoignage d’utilisateur : je suis peintre animalier et j’ai ouvert ma boutique chez 42 Stores pour vendre des reproductions de mes tableaux. Mes motivations : Pas d’investissement dans une boutique dont je ne savais pas si elle allait me rapporter. rapidité de mise en place et puis pas de connaissance particulière en developpement e-commerce.

    après 2 semaines seulement d’activité, je suis surpris ( positivement) par le nombre de commande que je reçois et surtout par ma position dans les moteurs de recherche sur des mots clés assez généraux.

    Un point très positif pour moi, c’est la disponibilité des gens de 42stores ( merci Benjamin) qui m’apporte de l’aide dès que j’ai un besoin specifique ( ex : boutique sous mon nom de domaine)

    pour un début, c’est un très bon début, et j’espère que cela va continuer.

    J’espère simplement que si je souhaiterais professionaliser mon offre et mon site e-commerce, 42stores pourra là aussi m’accompagner enb proposant une offre « PRO »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests