J’ai fait un rêve

A ma droite, Dreamweaver, à ma gauche Photoshop (ou Fireworks). Au centre, éventuellement, Nvu.
D’un côté l’éditeur web WYSIWYG de référence, devenu de fait le seul, l’unique, ayant vaincu par K.O son challenger Golive qui n’a fait illusion qu’un temps. Dreamweaver, présent dans 95% des agences web dans le monde, celui qu’on ouvre comme on respire le matin entre les mails et le café, celui sur lequel on passe ses journées et parfois ses nuits.

A ma droite, Dreamweaver, à ma gauche Photoshop (ou Fireworks). Au centre, éventuellement, Nvu.
D’un côté l’éditeur web WYSIWYG de référence, devenu de fait le seul, l’unique, ayant vaincu par K.O son challenger Golive qui n’a fait illusion qu’un temps. Dreamweaver, présent dans 95% des agences web dans le monde, celui qu’on ouvre comme on respire le matin entre les mails et le café, celui sur lequel on passe ses journées et parfois ses nuits.

De l’autre, un éditeur graphique, Photoshop ou Fireworks (j’utilise de moins en moins le premier au profit du second, plus vif, plus intuitif et largement suffisant pour du webdesign).
Et Nvu, le petit qui monte, bien foutu, gratuit mais qui aura certainement un peu de mal à se faire une place parmi les mastodontes.
Pourquoi je vous parle de ça tout d’un coup sans prévenir ?

Parce-que j’ai fait un rêve : les technologies web ont mûri, le métier commence à avoir un peu de bouteille, ne serait-il pas temps d’inventer enfin l’éditeur web ultime, celui qui puiserait dans les fonctions et les qualités des trois précédents pour faciliter encore davantage le développement de sites web ?

Dreamweaver avait marqué une étape importante avec sa version Ultradev, qui a permis à des palanquées de webmasters sans autres connaissances que le HTML de base de tâter un peu du code ASP, puis PHP et ainsi de commencer à créer des sites dynamiques réliés à des bases de données par simples glisser-déposer.

Par ailleurs, en cherchant un peu, on sait que Photoshop ou Fireworks proposent des fonctions qui permettent quasiment d’un clic d’exporter des designs en découpes au format XHTML+CSS (même si le résultat est parfois hasardeux et nécessite de toute façon de retravailler le code à la main).
D’où mon interrogation : pourquoi les sites que l’on souhaite conformes aux standards, sémantiquement impeccables, utilisant à bon escient les CSS restent-ils encore aussi fastidieux, longs et compliqués à développer ?

Ne pourrait-on pas imaginer une sorte de super Dreamweaver qui permette de monter des pages par simple création de blocs dont on définirait les propriétés à l’aide de palettes, et qu’on déposerait exactement où l’on veut sur une grille (ouais, il y a le mode Layout de Dream mais ça génère du tableau et des cales en pixels, j’aime pas), le logiciel générant alors à la volée le code propre, la CSS, les classes et autres div correspondantes sans qu’à aucun moment on n’ait à se prendre la tête pour une balise à la con ?
Un éditeur qui générerait aussi les hacks garantissant un affichage identique et nickel dans tous les navigateurs, et qui, cerise sur le gâteau, fournirait des pages qui passeraient au validateur du W3C du premier coup aussi facilement qu’une lettre à la Poste ?

Bref, un véritable éditeur HTML graphique, un soft qui fonctionnerait comme Photoshop par manipulation d’images et de blocs, mais en sortie produirait tout simplement du XHTML propre.
Vous imaginez un peu le progrès qu’un tel logiciel pourrait représenter, les gains de productivité induits, et accessoirement à mon avis le succès commercial qu’il pourrait rencontrer ?

Est-ce si compliqué à développer, que personne (à ma connaissance, si je me trompe donnez-moi vite l’adresse) ne l’ait encore jamais fait ?
Et si on montait une start-up pour lever quelques fonds et lancer le projet ? On pourrait même imaginer une version web hébergée en Ajax, sorte de Google Docs du webdesign conforme aux standards…

Vous en pensez quoi ? Pur délire ou proche réalité ?

(PS : et je ne parle pas d’un soft (ou d’un service web) qui convertirait d’un clic les tableaux en DIV+CSS, vous imaginez un peu la tuerie ?)


Nos dernières vidéos

31 commentaires

  1. Eric, ce n’est pas possible. Et ça ne servira à rien

    1) Ultime? mais pour qui? Il y a autant de façon de coder que de codeur. Remplacer coder/codeur par intégrer/intégrateur et ça marche aussi. Les besoins ne sont pas les mêmes.

    2) Facilité de création? c’est à dire en intégrant aussi des pages toutes simples, que des effets 2.0 ou des services 2.0. Ce n’est pas possible. On a déjà du mal à avoir un OS unique, alors imagine un framwork unique.

    3) Tu gagnerais plus ta vie.

  2. Oui ce serait bien d’un autre côté mais cela me fait peur…
    Du coup tout le monde va télécharger (ou acheter) ce soft et se prendre pour le roi du web.
    Du coup je ne sais pas où me positionner dans cette réflexion… ce serait bien car on gagnerait du temps et pas bien car le débutant de 12 ans nous prendra notre client pour lui faire une crotte sur le web.
    Un peu comme illustrator ou photoshop, qui sont devenu si facile d’utilisation que certaine personne ce la pète, tout cela parce qu’il y une fonction vectoriser les photos…

    Mais comme dit mon cœur balance.

    (je dis cela fait 15 ans que je suis sorti de mon école, et qu’à l’heure actuelle, je relooke souvent des sites faits en 30 minutes par le fiston, grrrr)

  3. Justement quand on dit que c’est impossible, c’est là ou ca devient interessant. D’ailleurs Eric tu lis dans mes pensées, je ne rêve que de ça moi aussi, j’en ai meme parlé à une personne hier de cette vision.

  4. J’ai exactement le même rêve. Et pas contre je suis certain que c’est possible. Il suffit de voir ce que donne certaines extension firefox et nvu.

    Il faudrait regrouper une petite communauté , assez active. Je pense que si quelqu’un le faisait, je les aiderai un peu …

  5. Penser qu’Eric ne gagnerait plus sa vie parce qu’un outil efficace et pratique conforme aux standards verrait le jour, me fait bien marrer!

    Xavier, c’est trop tard, tout le monde se prend déjà pour le roi du web avec dreamweaver/photoshop… ou sans eux ! à commencer par tous les geeks du monde entier qui trouvent la reconnaissance dans les outils qu’ils utilisent 😉

    tiens, au fait, tout le monde peut faire un blog… pourquoi certains ont du succès et pas d’autres ? 😉

  6. Et le développement au bloc-notes alors ?? tout taper à la main… Pour moi c’est la meilleure école pour contrôler son code, avoir un code propre tout en gérant au mieux l’affichage sur tous les navigateurs. Parce que Dreamweaver est basé sur le moteur d’Opéra. Donc FireFox et IE sont quelques peu différents de rendu comparé à la fenêtre de Macromédia…

  7. Entièrement d’accord avec Jacques. Pour l’HTML (ça vaut également pour le PHP), vive le bloc notes ! Dreamweaver a vraiment certains comportements particuliers qui conduit a des prises de tête assez longues… J’en ai fait l’expérience il y a peu. Et en allant voir le code généré, j’ai eu vraiment peur… alors vive bloc notes (ou notepad++, à la rigueur pour les couleurs ;))

  8. Il apparaît, à la lecture de ce billet, que vous ne disposez pas de notion de programmation très poussée. Pensez vous que, dans l’ordre actuel des choses, une machine puisse faire preuve des mêmes capacités de décision, d’optimisation et d’adaptation qu’un programmeur ?
    Les langages comme PHP, Javascript, Java, C, C++, etc… sont réellement puissants parce que les programmeurs sont suffisamment abstrait pour en canaliser la puissance.
    Une machine peut coder de l’HTML, car cela est immuable et ne reste qu’un ensemble de balise dont l’agencement donne un résultat unique. Ce n’est pas le cas d’un langage évolué, où une simple itération est le fruit d’une réflexion et d’un but défini.
    Ainsi, votre rêve, très intéressant, j’en conviens, devient le cauchemar du programmeur car pour réaliser une intelligence artificielle de ce gabarit il faudrait être omniscient dans le domaine de l’informatique mais aussi dans tous les autres domaines où cette science peut être appliqué pour en définitive pouvoir prévoir toutes les applications possibles de chaque méthodes offertes par le langage. Imaginez le nombre de combinaison possible pour une simple boucle. Ceci devient d’autant plus monstrueux lorsque nous abordons le domaine des langages objets.

  9. Pour remettre le contexte : je développe des applis d’entreprise, souvent en client léger, et j’essai de faire des interfaces pas trop moches et qui respectent un peu les bonnes pratiques alors que je n’ai aucune compétence graphiques ni artistiques.

    L’outil qui est évoqué peut sembler sympa, mais si je comprend bien c’est pour faire uniquement du HTML. Il reste beaucoup de pages statiques, en HTML "brut" ? J’ai tendance à penser que la plupart du temps c’est des pages dynamiques avec dessous du PHP, des ASP, des JSP, …

    Donc il ne faudrait pas seulement un logiciel qui se suffit à lui-même mais un plug-in qui serait adaptable dans les IDE. Encore moins facile.

  10. Le fonctionnement de l’éditeur que du décris (déplacement de blocs) me fait penser à ce que faisait Net Object Fusion quand je l’utilisais. Un logiciel bien méconnu malgré d’évidentes qualités. Maintenant je ne sais pas ce que fait la dernière version et le code qu’il sort.

  11. et le plaisir de coder alors ???

    et bonne chance pour faire un code compatible avec tous les navigateurs …

  12. Je ne me fait pas d’illusion : jamais une logiciel pourra remplacer la sémantique que l’on peut rencontrer sur une page. Comme voulez-vous qu’un logiciel comprenne la signification du contenu sanq qu’on lui dise (par exemple que ce que je vais taper est une liste de définition plutôt qu’une liste simple ?).
    Ne nous voilons pas la face : la sémantique à encore de beaux et long jours devant elle.

  13. Un petit troll dans un monde de pros avec ses chaussures à crampon, et n’a presque aucun mal à faire un site (perso, certes) avec LE logiciel WYSIWYG fait pour les nuls : cariboost (http://www.cariboost.fr/)

    Bon, je vous accorde que ça ferait encore plus de sites persos réservés à 15 personnes (famille, amis) sur le web, mais en tout cas, sur le principe, le logiciel est ultra-simple d’utilisation, une "base" inspirée de Quark XPress (cadres image ou texte) et des options très simples et faciles à utiliser. Et un prix parfait : de 0€ (gratuit, limité à 24 pages, de quoi faire qd meme) à 66€ (nbre de pages illimitées)pour assos ou entreprise, et 33€ en perso.

    Bon, ok, ça fait bcp moins pro comme ça, par rapport à ce que bcp d’entre vous font comme prestation. Toutefois, j’avais choisi à l’époque ce logiciel pour créer le site de l’endroit où je bossais (un ciné de quartier, sans budget) avec une optique : que les gens qui reprendraient le site derrière moi (il me restait un an de contrat à ce moment, sans possibilité de prolongation) n’aient aucune galère, car l’entourage lié à l’activité professionnelle n’est pas trop versé en informatique. Résultat, j’ai formé mon successeur en moins de deux heures sur un logiciel qui n’a rien couté au départ.

    En gros, un logiciel qui permet d’exister sur le web. Après, comme qqn l’a dit avant, c’est pas parce qu’on peut faire un site web ou un blog que son contenu en vaut le détour (voir les exemples sur le site de l’editeur)… Et on est aussi d’accord que certaines applis pro sont totalement incompatibles avec un site créé sous Cariboost.

    J’oubliais : le forum de l’éditeur est très documenté, et les administrateurs/supports techniques sont très performants, réponses par mail ou sur le forum en moins de deux heures pour un pb que j’avais rencontré, avec un suivi le lendemain de leur part. C’est un peu important aussi, non , une aide technique réactive et efficace ? Pensez à nos hotlines de FAI par exemple, en comparaison…

  14. Allez, un défaut qd même du haut de mes amateures compétences techniques : la création de la page se faisant en WYSIWYG pur, il n’est pas très pratique d’intégrer du HTML pour un compteur ou autre, par exemple. Il faut créer un cadre texte dans les options "intégrer du html" (je schématise), insérer son code, valider, et ce bloc texte-html apparait avec la seule indication "html" sans qu’on puisse caler précisément ce cadre, là c’est pas top du tout pour aligner des éléments.

  15. Tout cela ne peut être qu’un reve pour plusieurs raisons :

    1. Le developpement web est devenu historiquement très complexe malgré l’opinion générale que l’on peut s’en faire.
    Ceux qui me contrediront ne peuvent pas avoir développer de site important.

    2. Les différentes normalisation (je pense aux css notemment) ont mis des années avant de pouvoir etre interprétée. Alors avant de générer ce genre ce chose proprement…

    3. Et quoi qu’il en soit, le jour ou l’outil de reve sortira, le monde du web aura certainement trop evoluer.

    Moi quitte à rever, j’opte pour la simplification de ces %X*£ de CSS. L’approche est vraiment très contraignante. Mais parait-il que c’est ce qui fait notre metier 🙂

  16. Tout d’abord, si un tel outil existerait sur le marché, je ne pense pas qu’on puisse dire qu’il fera de l’ombre aux sociétés de développement web. Il est vrai que les logiciels sont de plus en plus simples d’utilisation mais ce n’est pas pour autant que notre entreprise perd ses clients. Combien de sociétés confient leurs sites web au neveu ou au beau-frère ? Moins de 2% à mon avis. Pour ma part, notre société se porte bien.
    De plus, mon rêve ne serait pas forcément un tel logiciel mais plutôt une réelle harmonisation entre les différents navigateurs. Le langage css reste encore trop hasardeux et engendre un perte de temps assez conséquente pour la compatibilité entre les n navigateurs présent sur la toile.
    Je terminerais sur le fait qu’intégrer un site pour moi reste un plaisir. Tant qu’il y’aura des gens pour trouver de nouvelles idées de navigation, de présentation et qui éviterons de faire de l’Internet un moule unique, alors, tout le monde pourra trouver sa place, c’est dans la différence que nous faisons notre force.

  17. Y’ a des rêves que l’on partage alors? Début de semaine je décide de voir si cela a évolué de ce côté… pas grand chose si ce n’est que NVU C’EST TERMINE depuis 2005 (enfin si les infos sont exactes) et que pour l’instant il faut voir du côté de Kompozer http://www.philippe-donnart.com/...

    Mon idée était d’utiliser Gimp et Kompozer, pour créer un template en CSS et ensuite installer des boucles Spip.

  18. C’est tout le probleme de la diversité des compétence demandées pour pondre un "bon" site web.
    Historiquement, fireworks et image ready ont permis aux graphistes de devenir des webdesigner (avec les mise en page avec tableaux). Mais depuis l’avenement du XHTML, et de la mise a page en CSS, les graphistes ont dus se transformer en mini développeurs pour continuer a etre performants.
    J’ai fini par m’y faire mais je ne compte pas le nombre d’heures que j’ai put passer pour comprendre et positionner tout ce bordel.. pour qu’au final, ma mise en page ressemble a celle que je voulais.. Sans compter qu’il faut faire avec les bugs d’IE..
    De plus, avec tous les sites dit "dynamiques", on (les graphistes) est bien obligé d’en passer par la.

    Je reve qu’un tel logiciel existe, mais je ne pense pas qu’il mettra en danger les vrai dévelopeurs, car il ne produira forcément que des solutions de mise en page standard, forcément limitées.

    L’utilisation des CSS demande (je rejoint les vais précédent) une vrai reflexion sur la fonction de chaque element dans une page, et ca (hélas), aucune machine ne me semble capable d’y arriver.

    Les graphistes (indépendant) ont donc encore de belles prises de tete devant eux avant q’un tel outil apparaisse.

    Heureusement que des outils qui permettent de visualiser directement le résultat des CSS existes !

  19. Moi j’en connais un qui fait tout ça : le bloc notes 🙂
    Non plus sérieusement j’utilise plutot Programmers Notepad, géniallissime pour editer des pages Web et faire vraiment du code propre sans qu’il te rajoute des trucs de fou partout !
    Et pour l’edition d’image, Gimp c’est d’la balle !

  20. Ca me fait un peu bizarre de lire ça sur ton blog Eric.
    Résumé la création d’un site au couple Dreamweaver/Fireworks et quand même très limitatif.
    Dreamweaver génère un code qui fonctionne mais allourdi et ralenti les pages avec des balises inutiles et/ou mal utilisées. Fireworks reste utile pour découper un maquette fournit par le/la graphiste mais je ne te conseille pas d’utiliser le tableau et le code HMTL généré.

    Je pense qu’un système WYSWYG sera toujours limité, avec un code généré limite et une perte de temps à la "relecture" qui fera qu’un bon éditeur de texte avec autocomplétion et colorisation du code sera toujours plus rapide et efficace.

    Et puis entre-nous si ton rêve se réalisait ça transformerais aussitôt tous les infographiste ou graphiste en webdesigners/intégrateurs et je n’ai pas envie qu’ils viennent me piquer mon boulot ^_^

  21. Selon moi, le meilleurs des logiciels ne permettra pas de générer un code propre si l’utilisateur n’y connait rien en standard et en sémantique.

    L’utilisateur non averti se contentera de chercher à obtenir visuellement ce qu’il veut, sans savoir ce qui se passe derrière, sans avoir conscience que le web n’est pas les même contraintes que le print.

    J’ai déjà eu à reprendre un site fait par un inconscient qui se contentait de mettre toute sa maquette d’un seul bloc en arrière plan, et de placer des images transparentes dessus pour faire les liens !!!

  22. Juste pour m’escuser du nombre de fautes hallucinantes sur mon commentaire précédent…

  23. C’est un beau fantasme ! Eric, Je veux être ton premier acheteur quand tu sors ce logiciel !

    A mon goût, ce qui fait la qualité d’un site, c’est l’aptitude qu’a son développeur à réfléchir… et transformer ça en logiciel, allez-y les gars, j’vous regarde !

    Pour ce qui est de nos métiers (designer, développeur) je ne me fais pas trop de soucis, il y a une grande différence entre les sites faits par les petits frères et un site pro. Et je pense que quand on demande un site au petit frère, on le fait en conscience, sans s’attendre à obtenir le même résultat que quand on le demande à des pros.

    Bref, revenons à nos moutons : même si on ne peut pas tout demander à un logiciel, on pourrait imaginer quand même quelque chose qui fasse du WYSWYG propre et valide avec du CSS clean, non répétitif, éventuellement quelques briques pour faire du dynamique merdique vite fait, mais qui permette surtout au non-tâchon d’insérer son propre code sans difficulté. Pour info, Microsoft (profitez, c’est rare que je leur fasse de la pub) a fait de grands progrès dans ce sens. C’est pas encore ça, je vous l’accorde, mais ça vaut tout de même le coup d’oeil. Le respect des standards et déjà bien mené, le WYSWYG est tout à fait correct. Pour les curieux, ça s’appelle Expression Web Designer : http://www.microsoft.com/product...

    Pour ma part, je reste quand même adepte de Quanta+ pour n’en citer qu’un. A ce propos, billyboylindien, je ne comprends pas pourquoi "beurk" ?

  24. En revanche si vous connaissez un éditeur de texte avec colorisation du code et autocompletion efficace qui tourne sous tous les OS je prend.

    Je suis sous Win et OSx au bureau où j’utilise Aptana qui n’es tpas trop mal bien q’un peu lourd (java oblige)

    Je suis sous Ubuntu (environnement Gnome) à la maison et là par contre j’essaye un peu tout ce que je trouve mais rien ne me va vraiment.

    Donc avant de réaliser ton rêve j’aimerais juste ce super éditeur de texte multiplateformes 😉

  25. La remarque sur Dreamweaver qui écrase Golive, me faisait me redemander qui des 2 avaient réellement "bouffé" l’autre. Macromédia n’a-t-il pas été racheté par Adobe ? Cela dit du strict point de vue des produits c’est sûr que Dreamweaver s’est imposé.

Send this to a friend