John Hanke, le CEO de Niantic donne son avis sur la réalité virtuelle

John Hanke, CEO de Niantic l’entreprise ayant conçu le jeu Pokémon Go, explique ce qu’il voit de bon ou de mal dans la réalité virtuelle, favorisant naturellement la réalité augmentée, mais en même temps on s’en serait douté puisque c’est son cœur de métier !

John Hanke parle de la réalité virtuelle

John Hanke, patron de l’entreprise à l’origine de Pokémon GO, est intervenu dernièrement sur le thème de la réalité virtuelle (RV) au London Festival Game 2017. Il a partagé ses sentiments sur la RV qu’il trouve bonne et dangereuse à la fois pour les utilisateurs. La réalité virtuelle a engendré des débats depuis ses débuts notamment pour les dangers potentiels sur la santé.

John Hanke : La réalité virtuelle pourrait devenir un problème de société

Prenant parole lors de la conférence Mixed Reality Summit, John Hanke a déclaré qu’il voyait dans la réalité virtuelle, un potentiel problème pour la société plutôt qu’une révolution multimédia comme d’autres semblent le penser. Pour lui, la réalité virtuelle « peut être trop bonne, dans le sens où c’est une expérience à laquelle les personnes peuvent consacrer énormément de temps. Je suis déjà inquiet que mes enfants passent trop de temps sur Minecraft qui est pourtant un  excellent jeu.»

Le CEO de Niantic marque une frontière nette entre réalité virtuelle et réalité augmentée (RA). Il s’était déjà confié, il y a quelques mois,  à l’Université de Californie à San Francisco sur les possibles applications médicales de la réalité augmentée.  Il voyait dans la réalité virtuelle, un monde qui détache l’utilisateur de sa réalité alors que la réalité augmentée engage l’utilisateur dans un monde fusionnant le monde digital, au monde physique. A Londres, il a ajouté qu’il y a « beaucoup de recherches montrant que nous sommes plus heureux quand nous faisons de l’exercice » et que la réalité augmentée permet « de faire des choses qui ont un impact positif sur les gens ».

Opinion biaisée pour défendre sa propre application ou analyse réelle ?

John Hanke a donc appelé les développeurs à s’investir dans le domaine de la réalité augmentée, spécialement si elle conduit les gens à jouer en extérieur. Il a rappelé qu’une étude démontrait l’impact positif de Pokémon Go sur la santé des utilisateurs qui étaient encouragés à être plus actifs que la normale, une façon peut-être de rassurer les consommateurs de son jeu et… leurs parents : « étant père, une partie de ma motivation dans le développement de cette application venait de la volonté de sortir les enfants de la maison. »

L’intervention du patron de Niantic peut effectivement donner matière à réflexion. La réalité virtuelle a pour l’instant tendance à garder les personnes cloîtrées dans leur monde et leur salon. Cependant, elle a aussi  démontré qu’avec des contrôleurs ou dans un « Room Scale », les utilisateurs peuvent se rendre actifs, à l’image de Job Stauffer, jeune américain en surpoids qui a perdu 22 kilos grâce à des jeux de réalité virtuelle.


Nos dernières vidéos

Répondre