[Journée de la Femme] Le e-commerce : la plus belle conquête féminine de l’Homme… par Sandrine Decorde

Article écrit par Sandrine Decorde[1] pour Presse-citron à l’occasion de la Journée de la Femme. Près de 60% des cyber-acheteurs sont des cyber-acheteuses, et cette majorité étant encore plus nette pour la tranche des 35-49 ans. Je suis pile dans la cible : alors les femmes et le e-commerce, je connais… C’est une évidence :

Article écrit par Sandrine Decorde[1] pour Presse-citron à l’occasion de la Journée de la Femme.

Près de 60% des cyber-acheteurs sont des cyber-acheteuses, et cette majorité étant encore plus nette pour la tranche des 35-49 ans. Je suis pile dans la cible : alors les femmes et le e-commerce, je connais…

C’est une évidence : pour se simplifier la vie, la Femme est championne ; et il vaut mieux pour elle, sinon elle ne s’en sort pas.

Avant 25 ans, elle n’est pas super acheteuse, faute de le pouvoir. En revanche, elle est complètement addict. Essayez de booker une Babysitter sans ADSL : impossible. « Mais j’ai un grand écran et TOUS les Canal Plus », « naaaan, j’passe ma soirée sur MSN. Quoi, vous-avez pas MSN ? ». Non, j’ai plus de 30 ans, mon truc c’est Facebook.

De 25 à 30 ans, Mademoiselle rentre dans la vie active et est accro à sa communauté. Elle dépense tout son salaire en fringues et maquillage, compare les prix, achète en Vente Privée, trouve en un rien de temps le « IT bag » vu dans Biba p. 117 (NDLR note de l’auteur : « IT bag » : le sac qu’il faut avoir cette saison, sinon, t’es « never-been » !). Elle lâche son avis à tout va sur les blogs girly à propos de mode, coloris de maquillage et test cosmétiques. Elle quitte MSN pour migrer sur Facebook. Parce que la vie, ce n’est pas passer tout son temps en chat avec des inconnus. D’ailleurs, c’est là qu’elle a repéré « Sa Cible » : un ami d’un ami d’un ami qu’elle suit à la trace numérique. Elle peut savoir où et quand le rencontrer vu qu’il annonce publiquement  toutes les soirées « délires » auxquels il participera. Hop, elle le twitt en privé…  Hip, il répond en mode conversation intime… S’ensuit un échange de Twittpic… C’est le coup de foudre de haut débit.

Le cap des trente ans lui donne le pouvoir de métamorphoser « sa cible » en Prince Charmant. C’est le moment de sa vie où elle commence à courir après le temps et l’Internet devient son meilleur allié. Elle fréquente avant tous les sites marchands de shopping, de voyages, se met en quête d’informations : cuisine, éducation, finance, santé et beauté. Elle part à la pêche aux infos sur le net pour organiser le mariage qui se déroulera chez les parents, à 400km d’où ils vivent. Elle présélectionne la couleur des dragées : il n’aura plus qu’à valider son choix !

Ils font des enfants et la course s’accélère. Enceinte, elle commande son maxi-cosy et la poussette 3 en 1 du bureau, et se la fait livrer chez elle. Elle aura bien suivi les recommandations de ses congénères avant de se décider. Elle sera bien sereine le jour J, car tout aura été livré à temps et au meilleur prix, comparateurs obligent.

Elle passe sa commande pour remplir le frigo familial le mercredi pendant sa pause déjeuner pour être livrée le vendredi (48h chrono !). Ses chariots sont enregistrés automatiquement, super efficace pour gagner du temps et s’éviter la corvée des Hypermarchés le samedi. Elle planifie la livraison le vendredi à 17h30 : « ohhh dommage mon chéri, ils n’avaient pas d’autres créneaux, tu peux réceptionner la livraison stp, et la ranger par la même occasion ! ». La location d’été, c’est elle qui s’y colle : comparaison des prix en fonction des lieux, des semaines de vacances, des dispo de location et des contraintes de chacun. En même temps, elle réserve les billets de train en optimisant le prix en fonction de la zone (un vrai casse tête sans internet).  Il faut dire qu’elle maîtrise le CTRL+TAB.

Les enfants grandissent. Changement de chaussure tous les 4 mois : son ados devient super difficile sur les marques, alors elle a trouvé un site qui propose des Kickers rose à fleur taille 26 et les véritables Stan Smith II blanches à l’étiquette verte taille 45 (oui, Messieurs, les baskets de vos 15 ans sont super tendance !). Elle se chope au passage de jolies ballerines toutes plates, course permanente oblige. Le week-end, fini le shopping dans les petites boutiques de centre. D’ailleurs, la famille a déménagé dans un petit village en périphérie. Heureusement, elle a trouvé au fil de ses 2 heures de surfes quotidiennes des petites e-boutiques hyper tendance : la mode pour continuer à être jolie même à la campagne, la déco pour aménager leur Nid Douillet. Elle choisit, envoie sa sélection à Monsieur pour approbation, passe commande, et lui se charge de réceptionner le nouveau canapé.

Pendant ce temps, Monsieur surfe sur des blogs de geeks (Oui, vous, là !), ne se rendant pas forcément compte de sa course contre la montre. Elle est fatiguée. Elle se dit que son couple n’est plus en si bonne forme que cela… Hop, elle dope sa libido  en dénichant des accessoires « ludiques » à utiliser en solo et en duo, toujours sur des sites faits pour les femmes…

Elle surfe un peu pour son « plaisir ». Elle a pris ses habitudes dans « Ses » petites boutiques où elle se laisse surprendre par les nouveautés, elle prend le temps de désirer pour bien choisir, en se passionnant pour l’histoire de leur créatrices, comptée au fil de leur blog… Et si un jour, elle aussi passait derrière l’écran ?

A Mathilde, Gaelle-Marie, Violette, Julie, Marie-Hélène, Charlotte et tant d’autres…


[1] Sandrine Decorde est entreprenaute, fondatrice de la boutique en ligne Homology, spécialisée dans le design et la décoration.
Son blog : http://www.blog.homology.com


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Merci beaucoup pour cet article. J’ai lu avec un grand sourire cet article car non seulement je me reconnais, mais aussi celles autour de moi de 15 – 45 ans. J’avoue que même qu’en passant derrière l’écran, je consacre encore beaucoup de temps à la vie réelle qu’à la vie ‘virtuelle’ (parent d’elève très impliqué). Encore maintenant je surfe principalement pour le plaisir.
    Je lis avec beaucoup d’interet les blogs des unes et des autres qui se sont lancés dans la création d’un ecommerce en rêvant que j’aurais moi même le courage d’être participante active ou lancer mon propre blog. En plus, il sera truffé de fautes d’orthographe / de grammaire /de construction de phrase (ma langue maternelle est l’anglais), donc le courage va peut-être prendre un moment à venir.
    Je pense qu’une des raisons fondamentales derrière le fait que l’e-commerce est ‘la plus belle conquete feminine de l’homme’, c’est tout simplement parce-que même si on se lance dans l’aventure, une femme va ensuite passer beaucoup de temps à son facebook / sa vie familiale/ses enfants/lire les blogs des autres (comme moi par exemple), que de passer ses nuits à référencer le site.

  2. Jolie ellipse, Sandrine. Comme le dit maria, on peut s’y reconnaitre.

    Cela ma fait penser à une interview d’une sociologue que j’ai entendue récemment à la radio. Elle vitupérait contre le web en disant qu’il était responsable de l’isolement des femmes. Moi je crois que ça dépend des profils. A méditer…

  3. Je pense que l’internet est plus créateur de lien que d’isolement… Un lien qui permet en définitive la rencontre « dans la vraie vie »…

  4. Jolie hommage d’une femme entreprenante à d’autres femmes qui le sont également, dans la vraie vie comme par tel ou par web.

    Bravo! Long e-life & Sweet Real life !

  5. Bien bel article et qui trouve bien sa place chez Presse Citron je trouve.
    Donc merci à Sandrine & à Eric 😉
    Sinon, le lien vers le blog ne fonctionne pas ..?

    Je me suis bien sentit Monsieur Geek en trouvant le ptit Dell XPS bien sympa sur la photo !… Mais Monsieur, en pensant à Madame, a fait un site qui lui fait gagner du temps pour suivre les ventes privées, pardonné ?

  6. Bravo Sandrine ! Un juste regard sur l’e-entrepreneuse du 21ème siècle. Une analyse fort juste, et un beau message d’optimisme en cette journée de la femme, en pleine crise économique… Relevons le défi !

    Isa e-commercante de scrapbooking

  7. @Maria : si on attend de faire les choses à la perfection, on ne les fait jamais… Mieux vaut faire Quelquechose « à peu près » que Rien faire « parfaitement » 🙂 C’etait mon Mantra quand je me suis lancée et ca l’est toujours.
    @Fred : entreprenante par tel ??? Quel Coquin !
    @Manik : naaaan, pas toujours au top : là par exemple, j’ai le nez tout rouge qui coule, de grosses chaussettes de ski au pied et pas du tout envie de travailler…

    Merci pour tout ces commentaires…
    Le Blog : http://www.decology.com

  8. Moi je me reconnais tout à fait dans cet article. C’est toujours le temps qui manque, il faut s’occuper de tous et ne pas s’oublier pour autant. Je n’ai pas de site internet à remplir mais j’aimerais bien en avoir un moi aussi…
    Elise

Répondre