Kim Dotcom créé l’Internet Party en Nouvelle-Zélande

Kim Dotcom, l’ancien patron de Megaupload, se lance dans la politique et créé l’Internet Party. Au programme : un Internet moins cher et illimité ou encore la création d’emplois dans le secteur high-tech.

Kim Dotcom est toujours poursuivi par les États-Unis qui demandent son extradition afin de le juger pour l’affaire MegaUpload. Mais cela ne semble pas réellement perturber notre homme qui a aujourd’hui décidé de se lancer dans la politique en créant le Parti de l’Internet (« Internet Party »). Son slogan est on ne peut plus simple : Ce sera génial (« This is going to be awesome« ). Dotcom se présentera lors des élections législatives néo-zélandaises qui se tiendront au mois de septembre. Il espère que son parti politique connaitra le succès à ce moment là, ce qui lui permettra de prendre de l’ampleur.

InternetParty

Le programme de l’Internet Party

Voici les promesses de ce fameux Internet Party. Dotcom veut un Internet moins cher, illimité, rapide et accessible au plus grand nombre, il espère également booster le secteur high-tech de la Nouvelle-Zélande en créant de nouveaux emplois. Deux autres propositions ne nous étonnent guère venant de la part de l’ancien patron de Megaupload : protéger les citoyens contre l’espionnage exercé par les gouvernements – on pense à PRISM – et retravailler les lois qui encadrent le copyright. Ajoutez à cela une augmentation de l’indépendance du pays, un gouvernement plus proche du peuple, une modernisation de l’éducation ou encore un encouragement de l’utilisation des énergies vertes et vous aurez un bon aperçu du programme de l’Internet Party.

Objectif : 5 % des voix

Il est possible de rejoindre le parti de Dotcom en s’inscrivant sur le site officiel (lien en fin d’article). L’homme espère atteindre 500 membres d’ici septembre. Son autre objectif est de réussir à récupérer 5% des voix lors des prochaines élections. S’il n’arrive pas à atteindre ces deux buts, Dotcom a expliqué qu’il ne continuerait pas l’Internet Party. Il a, de toutes manières, déjà beaucoup à faire avec son site Mega qui fonctionne plutôt bien.

Site officiel de l’Internet Party.


Nos dernières vidéos

Comments are closed.

Send this to a friend