Suivez-nous

Tech

La BEI prévoit de stopper le financement des énergies fossiles d’ici fin 2020

L’institution de financement de l’UE, la Banque européenne d’investissement (BEI), souhaite ne plus accepter de prêts pour des projets liés aux énergies fossiles d’ici la fin de l’année prochaine.

Il y a

  

le

 
ue
© Presse-Citron.net

Sur le papier, l’Union Européenne fait figure de bonne élève en matière de respect de l’environnement. Tous les pays membres se sont en effet engagés dans l’Accord de Paris qui prévoit de limiter le réchauffement climatique de 1,5 ° C par rapport à ce qu’il était en 1990. Ces promesses semblent pourtant se heurter à la réalité et quand il convient d’agir concrètement, peu de dirigeants ont le courage de passer à l’action.

La BEI vient de son côté de prendre un engagement très fort pour le climat. L’idée est de réduire l’aide aux projets d’infrastructures énergétiques qui dépendent du pétrole, du gaz ou du charbon en empêchant les entreprises d’obtenir des prêts au-delà de la fin de 2020. L’institution s’aligne donc à son tour sur les accords de Paris et souhaite agir concrètement pour devenir une organisation plus verte. Pour l’heure, la banque a encore du chemin à parcourir puisque ses investissements dans les énergies fossiles représentent 2,4 milliards d’euros en 2018. L’essentiel de cet argent allant des projets de gazoducs réputés très polluants.

Le projet doit encore obtenir l’aval des pays membres de l’UE

Seulement voilà, l’économie européenne comme la plupart des économies mondiales reste tournée vers ce ce type de combustibles. Pour amortir l’impact de cette décision en termes économique et social, la BEI prévoit donc de créer un fonds de transition énergétique pour aider les états membres à assurer la transition vers une économie plus propre.

Cette ambition de la BEI a été saluée par plusieurs organisations écologistes. C’est notamment le cas de Colin Roche, de l’ONG américaine Friends of the Earth : « C’est un rayon de lumière dans l’obscurité. Pendant que l’UE et les gouvernements nationaux pataugent et que la planète brûle, la banque publique de l’UE a fait la proposition courageuse, correcte et juste d’arrêter de financer des projets dans le domaine des énergies fossile. »

Pour que cette mesure entre réellement en application, un obstacle de taille reste à franchir. La proposition doit être approuvée par le conseil des gouverneurs de la BEI qui comprend les 28 ministres des finances des états membres. Les ONG ont donc prévu de maintenir une pression maximale d’ici à son adoption définitive afin d’éviter que le texte ne soit détricoté.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests