La Corée du Nord est accusée d’avoir hacké son voisin du sud

La Corée du Sud accuse son voisin du nord d’avoir hacké le site web de sa présidence et d’autres sites gouvernementaux.

L’incident a eu lieu en parallèle avec le 63ème anniversaire de la guerre de Corée. Le site de la présidence de la République sud-coréenne a alors affiché des images inhabituelles durant des heures, jusqu’à ce que les responsables sud-coréens ne parviennent à reprendre le contrôle du site.

D’autres sites ont également été victimes. Au total, ce sont près de 69 sites gouvernementaux et de sociétés privés qui ont été attaqués par les hackers. Tout cela s’est déroulé le 25 juin. Le site de la Maison Bleue (la version coréenne de la Maison Blanche) a alors affiché des images et des messages inconnus. Les hackers auraient voulu se prendre pour le groupe Anonymous.

Les responsables sud-coréens ont identifié les attaques comme provenant de la Corée du Nord. En effet, l’adresse IP et les pratiques utilisées sont les même que ceux de précédentes attaques.

A l’heure actuelle, 90% des sites attaqués auraient déjà été remis en état de fonctionnement. Ces renseignements proviennent du ministère sud-coréen chargé des sciences et des technologies. Bien évidemment, le site de la maison bleue a été l’un des premiers à avoir été rétablis.

(Source)


2 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.