Suivez-nous

Réseaux sociaux

La « Cour Suprême » de Facebook prend forme

Facebook vient d’annoncer les 20 premiers membres de son conseil de surveillance qui, telle une Cour Suprême, pourra être saisi lorsqu’il y a un litige sur la modération des contenus.

Il y a

  

le

 

Par

justice, loi, tribunal, statue, juge, cour, droit
© WilliamCho (via Pixabay)

Facebook est souvent pointé du doigt à cause de la façon dont il modère le contenu sur sa plateforme. Et il arrive souvent que l’entreprise ne sache pas précisément quoi faire, face à certaines situations délicates. Aussi, en 2018, le numéro un des réseaux sociaux a annoncé la création d’une entité indépendante auprès de laquelle les utilisateurs peuvent faire appel des décisions de modération. « En réfléchissant à ces problèmes de contenu, je pense de plus en plus que Facebook ne devrait pas prendre autant de décisions importantes sur la liberté d’expression et la sécurité. Au cours de la prochaine année, nous prévoyons de créer une nouvelle façon pour les gens de faire appel des décisions sur le contenu auprès d’un organisme indépendant, dont les décisions seraient transparentes et contraignantes », expliquait Mark Zuckerberg dans un billet.

Et aujourd’hui, plus d’un an après cette annonce, cet équivalent de la « Cour Suprême » pour Facebook prend finalement forme. Cette nouvelle entité, appelée « conseil de surveillance » vient de dévoiler ses premiers membres. Dans un premier temps, Facebook a désigné quatre co-présidents de ce conseil, lesquels ont ensuite choisi 16 nouveaux membres qui constituent le conseil. Et l’objectif est que celui-ci ait un total de 40 membres.

Un conseil chargé de régler les problèmes de modération sur Facebook et Instagram

Lors de la sélection de ses membres, ce conseil a veillé à assurer une bonne répartition des origines géographiques. Ainsi, si 25 % des membres actuelles viennent d’Amérique du Nord, le conseil compte aussi 20 % de membres européens, 10 % de membres sud-américains, 10 de membres d’Afrique Sub-Saharienne, 10 % de membres d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient, 10 % de membres provenant d’Asie centrale et du sud, ainsi que 15 % de membres provenant de la région Asie-Pacifique et Océanie. Facebook se réjouit également du fait que les membres de ce conseil ont déjà vécu dans un total de 27 pays et parlent un total de 29 langues. Et outre cela, on observe également une grande diversité de profils : des spécialistes en droits, des personnes qui ont déjà tenu des responsabilités politiques (comme la co-présidente Helle Thorning-Schmidt qui est l’ancienne première ministre du Danemark), des universitaires, des journalistes, des défenseurs des droits de l’homme, etc.

Dans un communiqué de presse, le conseil de surveillance assure son indépendance vis-à-vis de Facebook. En effet, les membres ne sont pas des employés du réseau social, et les opérations sont financées par un fonds fiduciaire de 130 millions de dollars qui ne peut être révoqué. « Tout cela est conçu pour protéger notre jugement indépendant et nous permettre de prendre des décisions sans influence ni ingérence », lit-on.

Telle une vraie Cour Suprême, le conseil de surveillance aura pour rôle de statuer sur des litiges concernant la modération des contenus sur Facebook ou sur Instagram. Et ce conseil peut être saisi par Facebook ou bien par les utilisateurs.

Les décisions qui sont prises par ce conseil doivent être appliquées par Facebook, sauf si celles-ci sont contraires à la loi.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
103,4 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. Patrick Huet

    8 mai 2020 at 11 h 17 min

    Citation : « nous permettre de prendre des décisions sans influence ni ingérence »….
    Cela concerne-t-il aussi les ingérences de l’OMS ?
    Car ainsi que le reconnaît publiquement Sylvie Briand, une de ses directrices, une équipe de l’OMS travaille main dans la main avec les géants du Web.

    Et toute la censure au sujet du COVI-19 provient de l’OMS.
    Donc, on aimerait avoir des précisions. Cette équipe de l’OMS va-t-elle être évincée des équipes de modération, et laisser les internautes communiquer entre ou non ?

    Car, les promesses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests