La lettre très politique des employés d’Amazon à leur PDG

Des employés d’Amazon ont écrit une lettre à Jeff Bezos dans laquelle ils appellent leur PDG à mettre un terme aux contrats qui lient son entreprise à l’administration Trump.

Dans une lettre adressée à Jeff Bezos, les salariés de la société Amazon expriment leur mécontentement et formulent plusieurs exigences à leur PDG.

Shitstorm is Coming

Alors que la politique de « tolérance zéro » de l’administration Trump fait les gros titres des journaux internationaux, la voix des employés des géants de l’économie numérique commence à se faire entendre. Après Google et Microsoft, c’est au tour d’Amazon d’être dans la tourmente. En parallèle du scandale humanitaire aux frontières américano-mexicaines, les employés d’Amazon ont adressé une lettre à leur PDG Jeff Bezos dans laquelle ils réclament que les contrats de l’entreprise passés avec le renseignement et les forces de l’ordre américains soient supprimés.

En mai dernier, l’Association américaine de défense des droits civiques (ACLU) a mis la main sur plusieurs documents stipulant qu’Amazon faisait des ronds de jambes au gouvernement américain pour lui vendre son logiciel de reconnaissance faciale « Rekognition ». Capable d’identifier une centaine d’individus sur une seule image, le logiciel Rekognition tire sa force d’une immense base de données composée de visages, de photos d’identités, portraits robots, d’images de caméras de sécurité et autres… Difficile de ne pas voir où le gouvernement américain veut en venir.

> Lire aussi :  Facebook dépense d'énormes sommes en lobbying après Cambridge Analytica

Les leçons de l’Histoire

Refusant de faire partie de ce qu’ils jugent inhumain et non-éthique, les employés d’Amazon se désolidarisent complètement de l’initiative prise par l’entreprise et font appel à plus de décence de la part d’Amazon. N’hésitant pas à invoquer le passé pour en tirer des leçons, les « Amazoniens » rappellent au bon souvenir de Jeff Bezos l’implication d’IBM dans les plans de l’Allemagne Nazi. Chose suffisamment rare pour le souligner, les actionnaires de l’entreprise ont semblerait-il, quelques jours auparavant, entamé une démarche similaire pour avertir le PDG d’Amazon des dangers et des conséquences qu’une telle affaire pourrait avoir sur les marchés financiers.

On ignore cependant si cette lettre reflète l’option d’une majorité des employés d’Amazon ou s’il s’agit d’une initiative qui serait le fait de quelques activistes.

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.