Suivez-nous

Sciences

La NASA est partie en Islande pour faire comme si elle était sur Mars

La NASA est récemment partie en Islande afin d’effectuer une expérimentation de trois semaines visant à préparer la prochaine mission sur Mars qui aura lieu en 2020.

Il y a

  

le

 
NASA Mars Curiosity selfie
Curiosity © NASA

Voilà plusieurs mois que la NASA a fait part de sa volonté de retourner sur la Lune, mais aussi de découvrir Mars… pour espérer un jour y poser le pied. Pressée par l’administration Trump, celle-ci a revu son calendrier et confirmé qu’elle souhaitait y envoyer des humains avant l’année 2033, soit dans un peu plus de dix ans à peine.

Compte tenu des défis à relever, la NASA réalise de nombreuses expériences qui auront lieu avant que des humains ne fassent leur arrivée sur la planète rouge pour la première fois. En ce sens, une quinzaine de scientifiques se sont préparés à sa prochaine mission, une initiative qui devrait avoir lieu au cours de l’année 2020.

La NASA évoque une ressemblance entre Mars et l’Islande

L’agence spatiale américaine s’est récemment rendue en Islande pour une mission de trois semaines. Durant le mois de juillet, celle-ci a donc réalisé une batterie de tests liés à son nouveau prototype de Rover. Si la NASA a choisi ce pays, c’est parce que celui-ci dispose de plusieurs points de ressemblance avec Mars.

En effet, les scientifiques de l’agence ont expliqué que la planète rouge ressemblait à l’Islande avant qu’elle ne se transforme en une terre dont la température moyenne est d’environ -65°C. De la même façon, l’île nordique offrirait aussi une minéralogie assez similaire à celle de cette dernière. Les expériences ont donc été réalisées vers le champ de lave de Lambahraun, une zone située à côté du glacier de Langjökull.

Quant au Rover qui devrait décoller vers Mars en 2020 et qui a été testé, il pèse environ 570 kilos et se déplace à l’aide de ses deux moteurs et de ses quatre roues motrices. Il se charge de récolter des données sur la planète rouge et de les envoyer aux scientifiques pour que ceux-ci puissent les analyser. En somme, sa mission est assez similaire à celle du robot Curiosity, qui recherche des signes de vie sur le territoire depuis 2012.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests