Suivez-nous

Actualités

La Navy confirme l’existence d’un dossier Top Secret sur un OVNI

Depuis la rencontre entre un avion de chasse de la Navy et un objet volant non identifié en 2004, une enquête se poursuit au Pentagone. Le dossier est classé « Top Secret ».

Il y a

  

le

 
OVNI US Navy
© To The Stars Academy of Arts & Science

Voilà une information qui devrait renforcer toutes sortes de théories. Le fameux OVNI observé par l’US Navy en 2004 vient de revenir sur le devant de la toile. Un chercheur du nom de Christian Lambright, a fait appel à la Freedom of Information Act pour obtenir des informations au sujet de ce dossier, révélé initialement par le New York Times il y a deux ans. L’homme a permis d’en savoir plus sur le rapport du Pentagone avec cette observation effectuée par un pilote de chasse il y a plus de 15 ans. Nous venons d’apprendre qu’une enquête serait toujours en cours, et que plusieurs documents et vidéos seraient classés « Top Secret ».

Un ovni toujours au centre d’une enquête

Les révélations du New York Times avaient permis de faire émerger une information importante : oui, le Pentagone possède bel et bien un programme d’étude sur les ovnis, et cela depuis « au moins cinq ans ». Son budget atteint d’ailleurs les 22 millions de dollars, et les recherches se penchent sur les apparitions d’objets volants « évoluant à grande vitesse sans propulsion visible ou en position stationnaire sans moyen apparent de portance ».

La réponse du Freedom of Information Act à Christian Lambright est à la fois claire et floue. Comme à son habitude, le pouvoir de réponse de cet organisme est limité par tout un tas de critères : les requêtes ne peuvent être élucidées quand elles ont un rapport avec des secrets commerciaux, des informations sur la vie privée de personnes, ou encore lorsqu’il s’agit de dossiers classés « Top Secret » par l’Etat fédéral. C’est ainsi que nous avons donc pu apprendre que l’affaire de cet ovni observé par l’US Navy faisait partie de cette dernière classification.

Sécurité nationale

Mais la demande d’information de Christian Lambright a permis aussi de mettre en lumière que le Pentagone était toujours sur le dossier, vieux de 15 ans. Une enquête serait toujours en cours, et le dossier posséderait davantage de documents et de vidéos, en plus de celle publiée par nos confrères américains, disponible dans notre article.

De façon très mystérieuse, Christian Lambright a déclaré que le dossier était pris très au sérieux par les autorités fédérales. Le sujet serait sensible, après la rencontre de cet aéronef, et « la publication [du dossier] pourrait causer un danger exceptionnellement grave à la sécurité nationale des États-Unis ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

8 Commentaires

8 Commentaires

  1. Tof

    17 janvier 2020 at 8 h 31 min

    Et bien nous y venons doucement. Il est évident que ce n’est pas le seul dossier. Qu’il y a bien « quelquechose » malgré les dénégations de nombre de « scientifiques » et « la publication [du dossier] pourrait causer un danger exceptionnellement grave à la sécurité nationale des États-Unis » : constitue bien l’aveux que les états cachnet sogneusement toutes ces informations aux population!: On progresse, de toute façon le secret deveindra de moins en moins tenable

    • V12

      17 janvier 2020 at 11 h 16 min

      Et que serais ce quelque chose ???

      • tof

        20 janvier 2020 at 9 h 05 min

        Tu as une bonne intelligence toi! Et bien il y a quelquechose plutôt que rien comme claironné par les autorités depuis des années. C’est plus clair comme ça???? Ta question est stupide puisqu’aucune réponse claire ne peut être apportée pour l’instant, mais il n’y a pas « rien »!! OK?

    • Eric

      17 janvier 2020 at 14 h 24 min

      On peut aussi imaginer que les gouvernements seraient déjà au courant de l’existence d’autres intelligences et qu’ils pourraient être en contact avec.
      Ce genre de dossier, dans ce cas, pourrait nous apprendre autre chose.
      Soit c’est une distraction pour continuer à semer le doute, et rien de mieux que de le faire dans les deux sens, soit il pourrait s’agir d’intelligence « autres » que celles connues par nos gouvernements.
      Auquel cas, ils pourraient avoir de quoi s’affoler un peu.

      Juste une proposition, hein, ne tirez pas sur le pianiste.

    • Jerome H

      17 janvier 2020 at 16 h 21 min

      Pour rappel: OVNI = Object Volant Non Identifié.
      Sans aller jusqu’a ET un OVNI peut facilement être une arme de guerre d’un autre pays qui doit donc être étudié de prêt.

      • tof

        20 janvier 2020 at 9 h 09 min

        Oui enfin, cette hypothèse existe depuis des années et comme on n’a jamais rien découvert de la sorte…. De plus, avec les moyens US, il y a peu de chance qu’ils n’arivent pas à trouver une « arme » d’un pays étranger..

  2. Victor Seevigny

    30 janvier 2020 at 17 h 57 min

    Les OVNIS sont une manière d,occuper les gens qui n’ont pas (grandchoses) a faire.

  3. Victor Sevigny

    30 janvier 2020 at 18 h 00 min

    Je crois que les histoires sur les OVNIS ont été inventées,pour occoper les gens et leur faire oublier leurs problèmes journaliers…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests