Connect with us

Réseaux sociaux

La nouvelle arme de Facebook contre le clicbait

Le nouvel algorithme du fil d’actualité de Facebook donne moins de valeur aux clics.

Il y a

le

Vous n’ignorez certainement plus qu’afin de noter les publications et de choisir celles qui seront affichées sur votre fil d’actualité, Facebook utilise des signaux comme les likes, les commentaires, les partages et les clics. De ce fait, en règle générale, les publications qui attirent des clics sont souvent bien notées et assez bien mises en avant sur le fil d’actualité.

Mais visiblement, ces signaux ne suffisent plus pour proposer du contenu pertinent aux utilisateurs puisque dans une publication, Facebook indique que durant les études qu’il a menées, il a constaté que l’expérience du fil d’actualité est meilleure lorsque les publications qui sont mises en avant sur celui-ci sont « à la fois susceptibles d’être bien notées dans un sondage et engageants ».

L’algorithme mis à jour du fil d’actualité que Facebook vient d’annoncer combine donc deux signaux pour une publication donnée : la probabilité que l’utilisateur aimerait voir cette publication en premier sur ce fil et la probabilité que l’utilisateurs va commenter, liker, partager ou cliquer sur celle-ci. Et par ailleurs, les posts qui répondent à ces deux critères seront mieux classés et plus mis en avant.

> Lire aussi :  Piratage : Facebook risque une amende de 1,60 milliard de dollars

Quelle est la différence ?

Facebook, dans un billet de blog, explique qu’il a mené des recherches qui ont permis de comprendre quelles publications les gens sont susceptibles de souhaiter voir en premier sur le fil d’actualité, même si ils ne cliquent pas dessus.

Facebook va donc utiliser ces informations pour modifier son algorithme de classement. Le numéro un des réseaux sociaux explique cependant que ces modifications n’auront pas d’impact significatif sur le reach et le trafic référent de la majorité des pages Facebook. Ce qu’il cible en particulier semble être les pages spécialisées dans le clicbait.

En effet, si le taux de clics sur les publications de votre page est élevé, mais que les utilisateurs ne semblent pas vouloir voir celles-ci sur leurs fils d’actualité, il est possible que vous observiez une baisse de reach et de trafic référent. Certaines pages, au contraire, pourraient voir des hausses au niveau de ces métriques si leurs contenus sont à la fois engageants (les clics) et (susceptibles d’être) bien notées.

4 Commentaires

4 Commentaires

  1. Pingback: Facebook a une nouvelle arme contre le clicbait | Presse-Citron – webmarketingsemcom

  2. Dominique Lin

    4 février 2016 at 10 h 41 min

    De plus en plus Big Bro !
    « … comprendre quelles publications les gens sont susceptibles de souhaiter voir sur le sommet de leurs fils »
    Du grand art !

    • Setra

      4 février 2016 at 14 h 11 min

      Effectivement, assez ambigu. C’est déjà modifié. Merci pour votre remarque 🙂

  3. Pingback: 2015 - IUT / IAE | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests