Suivez-nous

Réseaux sociaux

La nouvelle sortie cinglante de Sacha Baron Cohen contre Facebook

Sacha Baron Cohen s’est encore lâché contre son ennemi préféré, qu’il accuse d’à peu près tous les maux de la planète. Excessif ?

Il y a

  

le

 

Par

Sacha Baron Cohen
© https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/0/0b/Sacha_Baron_Cohen_2011.jpg

Ces deux-là ne partiront probablement pas en vacances ensemble avant un moment. Dans un tweet saignant à point, l’acteur et comédien Sacha Baron Cohen en remet publiquement une couche sur le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, profitant du fait qu’il tweetait un rapport du Guardian sur la campagne publicitaire du président Donald Trump sur Facebook. En utilisant le hashtag #MarkZuckerberg, Cohen a tweeté : « l’histoire vous jugera sévèrement – si nous avons encore des historiens après que vous ayez aidé à détruire la démocratie ! »

Et BIM, rien que ça.

Selon nos confrères de Business Insider, dans une enquête du Guardian sur laquelle s’appuie Sacha Baron Cohen pour motiver ses critiques, il est mentionné que Donald Trump avait dépensé près de 20 millions de dollars pour 218 000 publicités en 2019. La campagne Trump a dépassé celle de tous les candidats démocrates, son montant représentant plus du double de celui des publicités Facebook de ces derniers, à l’exception de Tom Steyer.

Plus que toute autre question, la campagne Trump se serait particulièrement focalisée sur les attaques à l’encontre des médias, occupant près de 20 % du total, selon le Guardian. En utilisant un outil Facebook qui permet d’analyser les publicités, les annonceurs ainsi que certaines informations sur les personnes qu’elles ciblent, le journal a constaté que « parmi les publicités figuraient certaines des images et vidéos qui faisaient la une des journaux pour leur rhétorique xénophobe, alarmiste, vitriolique et carrément fausse ». La campagne permanente (sans mauvais jeu de mot)  de Donald Trump a notamment diffusé des milliers de publicités faisant référence à Elizabeth Warren sous le nom de « Pocahontas ».

Liberté d’expression ou liberté d’atteindre ?

Sacha Baron Cohen fait partie des personnalités les plus critiques à l’encontre des grandes firmes technologiques, et de Mark Zuckerberg en particulier. Dans un discours prononcé en novembre lors d’une réunion de la Ligue antidiffamation, l’acteur avait fustigé les médias sociaux comme étant des plateformes qui diffusent des discours et de la propagande haineuse, qualifiant d’absurde l’explication de Zuckerberg selon laquelle une censure violerait le droit des internautes à la liberté d’expression. Selon Cohen, « Il ne s’agit pas de limiter la liberté d’expression de qui que ce soit. Il s’agit de donner aux gens, y compris à certaines des personnes les plus répréhensibles sur terre, la plus grande plateforme de l’histoire pour atteindre un tiers de la planète. La liberté d’expression n’est pas la liberté d’atteindre ». Ses griefs portent également sur le fait que Facebook ne vérifie pas les annonces publicitaires politiques, enfonçant le clou en reprochant au réseau social le fait que « si vous les payez, Facebook diffusera toutes les annonces politiques que vous voulez, même si elles utilisent le mensonge ».

Facebook a répondu aux critiques de Sacha Baron Cohen en novembre, mais nombre d’observateurs ont trouvé que cette réplique n’était pas à la hauteur des enjeux. Facebook de son côté accuse Cohen de de présenter une vision erronée de sa politique en matière de discours de haine, ce à quoi certains rétorquent qu’il existe nombre d’exemples qui démontreraient que  le réseau social ne respecte pas ses propres normes, laissant s’exprimer librement des groupes suprémacistes blancs, des escroqueries aux permis de port d’armes, et autres messages de haine.

Facebook n’a pour le moment pas officiellement réagi à cette dernière saillie de Sacha Baron Cohen.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Tof

    31 janvier 2020 at 8 h 33 min

    Entièrement d’accord mais les premiers responsables sont bien les utilisateurs de ces merdes. Moi je ne suis nulle part et tellement heureux de ne pas lire toutes les absurdités que tout un chacun délivre sur ces zéros sociaux. Je prèfère sortir, lire etc etc avoir une vie quoi! Au lieu de faire croire aux autres que j’en ai une TELLEMENT formidable alors qu’en fait c’est de la merde!!! LOL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests