Suivez-nous

Internet

La plus importante marketplace illégale du darkweb vient d’être démantelée

Les autorités continuent de lutter contre ces géants malveillants du darknet.

Publié le

 
Acceder Darknet
© Unsplash - Sergey Zolkin

Cet article est à vocation informative, il ne s’agit pas d’encourager nos lecteurs à pratiquer des activités illégales via le dark web.

Il n’est pas rare que le darknet apparaisse dans l’actualité, c’est même plutôt fréquent. En août dernier, lorsque Netflix présentait la série “How to sell drugs online (fast)”, Empire Market disparaissait du darkweb. Ce site n’était autre que la marketplace par excellence de l’illégal. Aujourd’hui encore, impossible de déterminer précisément comment une telle marketplace a pu disparaître du jour au lendemain. Car si on entend de plus en plus parler de cette face cachée de l’iceberg, le darknet reste bien mystérieux et difficile à comprendre pour la plupart des internautes lambda.

Les serveurs de DarkMarket ont été fermés.

Aujourd’hui, une nouvelle marketplace vient de fermer ses portes. DarkMarket était une plateforme largement connue pour la vente de faux papiers, de fausses monnaies, ou encore de drogues. Néanmoins, les autorités du monde entier mènent une lutte incessante contre ces trafiquants, et quelques fois les efforts finissent par payer. C’est justement ce qu’il s’est passé dans ce cas précis. Le propriétaire de cette marketplace est un Australien de 34 ans dans le collimateur des autorités depuis de longues semaines. Ce dernier vient d’être interpellé à la frontière germano-danoise et a immédiatement été placé en détention provisoire.

Comment accéder au dark web facilement depuis un ordinateur ?

Peu de temps après cette arrestation, une vingtaine de serveurs ont été saisis en Moldavie et en Ukraine. Cette affaire est d’une envergure sans précédent des forces de police des États-Unis, de Grande-Bretagne, du Danemark, de Moldavie, et d’Ukraine ont été mises à contribution pour parvenir à stopper les activités de cette plateforme. Les serveurs de DarkMarket ont été fermés lundi, le site est depuis inaccessible.

Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agissait sans aucun doute d’une des plateformes les plus importantes au monde, si ce n’était la plus importante. DarkMarket comptait 500 000 utilisateurs, et plus de 2400 vendeurs. Les autorités ont recensé plus de 320 000 transactions en Bitcoins ou Monero. Pandémie oblige, le trafic de produits illicites en tout genre a dû évoluer et DarkMarket a connu un immense succès au cours des derniers mois. On y retrouvait énormément de drogues, mais aussi des faux papiers, des cartes de crédit volées ou falsifiées, ou encore des virus informatiques. Ce démantèlement devrait permettre d’en savoir davantage sur l’identité des revendeurs, des opérateurs de la plateforme, mais également des clients.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Abonnez-vous, et recevez chaque matin un résumé de l’actu tech

Les meilleurs forfaits

Les tests