Suivez-nous

Tech

La Russie pourrait bloquer l’accès aux VPN qui ne bloquent pas les sites interdits

La Russie a exigé des 10 principaux fournisseurs de VPN, de bloquer les sites faisant partie de la blacklist créée par le gouvernement russe.

Il y a

le

russie
© Unsplash - Nikita Karimov

La Russie a placé certains sites dans une liste noire et bloqué leur accès. Il est possible de contourner ce blocage avec un VPN. Aussi la Russie a mis en demeure les principaux VPN de bloquer ces sites.

La Russie pourrait bloquer l’accès aux VPN qui ne bloquent pas les sites interdits

Ces dernières années, la Russie a bloqué un certains nombre de sites web et placé ceux-ci sur une liste noire appelée localement « FGIS ». Tout accès à ces sites est strictement interdit depuis le territoire russe. Il ne s’agit pas de sites contre le gouvernement en place mais essentiellement des sites jugés inacceptables par l’État. On y trouve notamment des sites de type plateformes pirates ou encore des contenus extrémistes. Il est cependant extrêmement facile de contourner ce blocage en utilisant un VPN. Aussi, l’État Russe a exigé de la part des plus grands fournisseurs de VPN de se conformer avec la loi russe.

C’est auprès des 10 plus populaires services de VPN que le Service exécutif fédéral de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias de masse a exigé qu’ils bloquent les sites se trouvant sur la liste noire. Il s’agit en l’occurrence des services de VPN de « NordVPN », « ExpressVPN », « TorGuard », « IPVanish », « VPN Unlimited », « VyprVPN », « Kaspersky Secure Connection », « HideMyAss », « Hola VPN » et enfin « OpenVPN ».

Si ces différents services ne se mettent pas en conformité dans les 30 prochains jours, le Service exécutif fédéral de supervision des communications, des technologies de l’information et des médias de masse envisage de restreindre l’accès à ces VPN. Ces services seraient alors eux-aussi placés sur la liste noire. Une menace particulièrement dissuasive.

Un premier pas mais il sera toujours possible de contourner le blocage

Cette demande permettra de limiter l’accès aux sites placés sur liste noire depuis ces services. Même s’il s’agit des VPN les plus populaires en Russie, la demande n’a été faite qu’auprès de 10 services. Il est donc aisé de contourner ce blocage en utilisant un autre service VPN. Il est fort probable qu’à l’avenir d’autres sociétés qui éditent des services de VPN et d’antivirus reçoivent, elles-aussi, la même exigence. Il restera toujours aux irréductibles la possibilité d’utiliser des proxies ou bien encore le système Tor.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dutac

    1 avril 2019 at 9 h 31 min

    La Chine a fait la même chose, mais NordVPN y toujours fonctionne, donc je ne pense pas que c’est un problème…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests