[La Start-Up française de la Semaine] : docTrackr

docTrackr permet de sécuriser, gérer et faire le suivi des documents que vous partagez sur Internet.

Plus concrètement, vous partagez un document depuis l’interface de docTrackr en spécifiant si vous voulez permettre sa vision par tous ou par des personnes bien identifiées (via leur adresse mail), vous choisissez si les lecteurs peuvent le copier, l’imprimer, le voir hors-ligne ou le modifier.

Chaque jeudi à 11h, une nouvelle start-up française vous sera présentée dans le cadre du concours Start-Up Presse-Citron 2013.

Thème du mois de Septembre : La gestion de documents physiques & numériques 

Que fait docTrackr ?

docTrackr permet de sécuriser, gérer et faire le suivi des documents que vous partagez sur Internet.

Plus concrètement, vous partagez un document depuis l’interface de docTrackr en spécifiant si vous voulez permettre sa vision par tous ou par des personnes bien identifiées (via leur adresse mail), vous choisissez si les lecteurs peuvent le copier, l’imprimer, le voir hors-ligne ou le modifier.

Une fois que les destinataires ont reçu votre document, vous serez en mesure de savoir combien de personnes l’ont consulté, le nombre de vus et le temps passé dessus. Si vous mettez à jour le document, ils recevront la nouvelle version et ne seront plus en mesure d’ouvrir l’ancienne (très utile pour une entreprise qui ne souhaite plus voir traîner un ancien guide de sécurité quand un nouveau a été partagé).

Et le jour où vous ne souhaitez plus que l’un des contributeurs accède à un document (parce qu’il part chez la concurrence par exemple), il vous suffit de lui enlever l’accès en 2 clics.

 

Qui est derrière docTrackr ?

Clément Cazalot & Alex Negrea se sont rencontrés à Marseille chez Gemalto, un important acteur de la sécurité numérique. Gemalto les avait recruté comme entrepreneurs à résidence pour mener des projets en mode start-up.

L’idée de proposer un outil permettant un partage plus sécurisé des documents est apparue. Sur le papier, l’idée était excellente… mais elle ne correspondait pas aux  projets que Gemalto voulait lancer.

Clément et Alex (qui est aussi passé par l’INRIA avec une expertise en sécurité) ont demandé s’ils pouvaient démissionner… en emmenant avec eux le projet. docTrackr était né.

En décembre 2010, ils postulaient pour la première saison du Camping sur un coup de bluff, sans avoir beaucoup plus que l’idée apparue chez Gemalto.

La suite des événements a été très rapide…

Ils apprennent qu’ils sont acceptés dans cet accélérateur de start-up seulement quelques semaines avant le début du programme. Ce qui signifie déménager à Paris en très peu de temps.

2 mois plus tard, ils avaient leur premier prototype et encore 2 mois plus tard la SNCF signait un premier chèque pour accéder à la version alpha du service (ayant un besoin important de gérer les différentes versions d’un même document et à qui en donner l’accès).

Quelques mois plus tard, ils lèvent 150.000€ auprès des créateurs de Clubic.

Ils sont à présent à TechStars (un accélérateur américain ultra reconnu où ils sont entrés en Janvier 2012)

Aujourd’hui (et en exclusivité sur Presse-Citron), docTrackr annonce une levée de fonds de 1,7M de dollars auprès de Polaris (déjà investisseurs de WordPress, LogMeIn, etc.), Atlas Ventures (Dailymotion, Deezer, Allociné), l’ancien CTO de Lotus Note & les fondateurs de Guitar Hero.

docTrackr sera donc disponible partout dans le monde à partir de la 2ème semaine d’octobre en partenariat avec Box.net.

 

Carte d’identité

Nom : docTrackr

Date de lancement : Janvier 2011

Lieu des bureaux : Paris, 10ème (à l’After), Boston (MIT) & Bucharest (Roumanie).

Nombre d’employés : 7

Modèle économique : basé sur le modèle du freemium avec la possibilité d’un  abonnement mensuel.

Anecdotes :

  • Les débuts ont été un peu chaotiques. Ils avaient postulé au Camping mi-décembre, 2 semaines après ils avaient la réponse et ils devaient déménager à Paris dans les 2 semaines. Pendant 3 mois ils ont dû sous-sous-louer un appartement où ils dormaient sur le parquet.
  • La kryptonite de l’équipe de docTrackr ? ThisIsWhyImBroke.com ! Un site où ils passent des heures à rêver devant des objets geeks absolument fabuleux. Leur dernière acquisition ? Un requin gonflable télécommandé qui se trouve dans leurs bureaux.

Points forts :

  • Un outil très utile
  • Une vraie demande des entreprises
  • S’est trouvé des partenaires solides (Box.net, …)

Points faibles :

  • L’équipe se concentre sur la compatibilité sous Windows et délaisse pour l’instant les utilisateurs Mac.


Nos dernières vidéos

9 commentaires

  1. J’ai l’impression que Google doc fait déjà tout ça non ?
    Les droits d’accès, le suivit, etc…
    Ou alors quelque chose m’échappe.

  2. Tiens j’avais eu dans l’idée il y a quelques années de lancer un site dans le meme etat d’esprit, mais pas pour ce type d’objectif. L’idée de base était de faire signer des clients a distance, donc on upload le devis en pdf et ensuite on envoi l’adresse au client. Le client se connectant au compte on sait que c’est le client qui voit le devis. Ensuite confirmation par code SMS de retour et le client valide le devis.

    Plus de déplacement chez le client pour valider un devis.
    Etant sur plusieurs projet en ce moment j’ai abandonné celui la, mais je pense qu’il y a un vrai truc a faire sur ce point la.

    Bonne journée et bon courage aux startupiens.

  3. Une belle histoire pour une startup française qui a à peine quelques années.
    Rare sont celles qui arrivent à faire des levées aussi élevés apres si peu d’année.

  4. Pingback: [La Start-Up française de la Semaine] : docTrackr | Logiciels et monde informatique | Scoop.it

  5. Pour répondre à wéé ya boogle qui fait aussi aussi et même la cuisine ^o^
    Qu’effectivement plusieurs cloud space hybrides proposent déjà ce type de prestations, pour certaines un véritable bureau virtuel avec des droits d’accès de type partage, lecture, écriture, un calandar, un GDT projet, un backup, bref…

    Le tout c’est de savoir dans quel segment peut évoluer ce type de filière pour concurrencer tous les autres services déjà présents en abondance sur le Net.

    En tous cas je souhaite à docTrackr un bon vent virtuel histoire de bien agglomérer leur cloud services 😉

Répondre