Suivez-nous

Tech

L’Apple Card pourrait-elle un jour arriver en France ?

Cet été Apple et Goldman Sachs lanceront l’Apple Card, mais seulement aux Etats-Unis.

Il y a

  

le

 

Par

Apple card carte signature

Comme on pouvait s’y attendre, Apple a profité de sa keynote dédiée aux services pour présenter une carte bancaire baptisée Apple Card. Mais l’Apple Card ne sera pas disponible en France lors de son lancement. Pour l’heure, elle est réservée au marché américain, tout comme Apple News+, le Netflix de la presse qu’Apple a également officialisé. 

Néanmoins, il est possible que cette carte arrive plus tard dans d’autres pays. C’est du moins ce que suggère un responsable de la banque Goldman Sachs dans une interview publiée par CNBC.

Pour rappel, Apple n’a pas développé l’Apple Card tout seul, mais a travaillé avec la banque américaine Goldman Sachs et avec le réseau Mastercard.

Goldman Sachs veut proposer l’Apple Card dans d’autres pays

« Avec ce produit (Apple Card), nous allons commencer aux États-Unis, mais avec le temps, nous allons absolument penser aux opportunités internationales qui s’offrent à celui-ci », a déclaré Richard Gnodde, CEO de Goldman Sachs International, qui ne précise cependant pas quels pays pourraient être concernés.

L’un des avantages de cette carte, aux Etats-Unis, c’est que celle-ci permet aux utilisateurs de bénéficier de cash back généreux, pouvant aller jusqu’à 3 %.

Comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, cela varie de 1 % pour les achats en magasins physiques, à 2 % pour les paiements avec Apple Pay. Et pour les achats de produits Apple, le cash back est de 3 %.

Apple Card permet à Apple de diversifier des activités dans la finance, mais également de rendre les utilisateurs encore plus dépendants à son écosystème. Quant à Goldman Sachs, cela permet à la banque de se diversifier dans les produits grand public, alors que celle-ci est davantage orientée vers les organisations. D’ailleurs, CNBC rappelle qu’en 2016, Goldman Sachs a lancé une banque de détails en ligne baptisée Marcus. Et actuellement, il envisage de lancer cette banque de détails en Europe.

(Source)

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests