Le non-compte-rendu de la conférence Le Web3

Pourquoi je ne publie pas ici un compte-rendu de la conférence Le Web3 ?D’abord parce-que peut-être que vous vous en foutez, mais aussi et surtout parce-que d’autres l’ont déjà fait, mieux et plus complètement que je ne l’aurais fait moi-même. Pour ma part j’ai préféré commenter à ma façon (!) d’autres aspects de l’évènement, et

Pourquoi je ne publie pas ici un compte-rendu de la conférence Le Web3 ?
D’abord parce-que peut-être que vous vous en foutez, mais aussi et surtout parce-que d’autres l’ont déjà fait, mieux et plus complètement que je ne l’aurais fait moi-même.
Pour ma part j’ai préféré commenter à ma façon (!) d’autres aspects de l’évènement, et vous proposer ici une petite compilation de liens intéressants au cas où :


Bon maintenant mon point de vue sur la Grande Messe.

D’abord je préfère vous prévenir tout de suite : je ne pourrai pas être objectif car j’étais invité, et quand je suis invité je n’ai pas pour habitude de cracher dans la soupe et de débiner mes hôtes dès qu’ils ont le dos tourné (d’autres font ça très bien – tout en prétendant dans un grand élan de franchise quelque billets plus tard être "sincèrement désolés – cherchez un peu, vous allez trouver).
D’autant que je n’ai aucune raison de le faire car personnellement j’ai apprécié cet évènement à sa juste valeur, avec en prime un regard de newbie vu que c’était une première pour moi.

Sur la forme : l’organisation était impeccable, la bouffe excellente (si si c’est important, et ce ne sont pas les convives américains qui me contrediront), tout roulait comme une mécanique bien huilée.
Sur le fond : je n’étais clairement pas venu là pour chercher du scoop, car je ne pense pas que ce soit l’objet de ce type de conférence (même s’il y avait de la matière du côté du Start-up lounge, ou plusieurs dizaines de jeunes pousses venaient exposer leur projet dans un temps imparti de 10 minutes). En revanche il était intéressant de voir se confronter des points de vue, des visions, des experts bien plus intelligents que moi se livrer à de la prospective…

A ce titre j’ai particulièrement apprécié l’histoire et les motivations de l’aventure Netvibes décrites de façon très claire par l’un de ses fondateurs Tarik Krim, et la vision de l’émergence des nouveaux media qui lui faisait écho avec Pierre Chappaz.
Plus iconoclaste mais brillantissime, l’intervention passionnante de Hans Rosling, professeur de Sante mondiale dans une université renommée de Suède, et accessoirement créateur du service de statistiques Gapminder, sur un sujet pourtant aussi aride que l’évolution socio-démographique dans les pays émergents, intitulée "The real World and why it matters / le monde réel et pourquoi cela compte". C’est la première fois que je vois une assistance se lever pour applaudir pendant une intervention comme on le ferait avec une rock-star ou un tennisman qui viendrait de placer un ace imparable, sans parler la longue standing ovation qui a ponctué la fin de son discours.
Je comprends maintenant pourquoi le Prix Nobel est un truc qui fut inventé en Suède.

Je crois que ce type de conférence vaut autant pour la capacité à faire se rencontrer des gens en off que pour les panels d’intervenants. D’ailleurs il est intéressant de noter que les pauses étaient nommées Networking, cela ne pourrait pas être plus clair.

Concernant maintenant les interventions des hommes politiques : c’est sur ce sujet que la polémique bat son plein, polémique dans laquelle il me semble quand même déceler un léger parfum de poujadisme très français. Je crois qu’il faut un peu se calmer et remettre les choses en perspective. Nous sommes dans une société pleine de paradoxes, où l’on reproche à peu près tout et son contraire aux politiques.

Ainsi on leur reprochera facilement – et parce-que le sujet est à la mode – de n’être pas assez proches des préoccupations des citoyens, ce qui en terme geek pourrait se traduire par "pas assez au fait des nouvelles technologies".

Mais nous leur reprocherons aussi promptement l’inverse : qu’ils prennent le risque (non négligeable en termes d’image) d’improviser une intervention sur le sujet au cours d’une grande conférence sur le web devant un parterre d’experts exigeants, et on critiquera assi vertement leur attitude, que l’on jugera opportuniste, démagogique, ou pire, populiste.
Faudrait savoir. Bien sûr nous ne sommes pas dupes, bien sûr on sait bien que Bayrou et Sarkozy sont venus ici attirés par le buzz médiatique à la recherche d’une audience potentielle et d’une image pour leur campagne électorale. Et alors ? Ne nous voilons pas la face : nous ne sommes pas des oies blanches, tout le monde sait que la réussite politique passe aussi par un opportunisme, voire un cynisme de tous les instants, la belle affaire.
Et je suis de ceux qui pensent que les deux candidats en question (car c’est de cela qu’il s’agit, n’est-ce pas ?) n’ont pas dit que des conneries, et que même si le discours de Sarkozy était formaté, rédigé à la hâte et lu maladroitement, il contenait quelques points d’intérêt comme ce projet de faire des universités des zones franches pour favoriser l’éclosion de start-ups.

Et j’ai aussi été agréablement surpris de constater qu’un homme comme françois Bayrou n’a pas eu peur de mouiller sa chemise, et de prendre le contrepied de l’évidence (cela aurait été si confortable pourtant) en affirmant clairement par exemple que l’éducation ne pouvait pas se satisfaire d’une diffusion unique par internet, concluant sa démonstration par une sentence pleine de lyrisme que je vous livre comme je l’ai reçue : "l’éducation ce n’est pas seulement transmettre du savoir, c’est aussi transmettre de l’humanité".
Et puis remettons les choses dans leur contexte : même si je peux comprendre que des américains ou des australiens n’aient pas grand chose à faire de nos petites affaires politiques (c’est qui Sarkozy ?), cette parenthèse aura duré en tout et pour tout une heure sur deux jours bien remplis, sans que quiconque ait eu à renoncer à sa présentation (ce sont les pauses café et déjeuner qui ont été raccourcies).

Loïc Le Meur a peut-être été un peu maladroit sur ce coup, mais on ne peut pas lui reprocher une volonté à mon avis sincère de se battre pour essayer de faire entrer le web dans la politique, ou la politique dans le web, car c’est bien un sujet qui mérite qu’on s’y intéresse un peu, non ?
Quant à Shimon Peres, que voulez-vous que je vous dise : le vrai discours politique, au sens le plus noble du terme, c’est lui qui l’a tenu. Ce type de 85 ans, au cuir tanné par des décennies de lutte, ce géant de la diplomatie, est venu là sans n’avoir rien à vendre, pour nous infliger une véritable leçon de réalisme, et nous proposer une vision presque prophétique de l’évolution du monde, loin des conflits qui grangrennent sa région.
Plus étonnant encore : le gars montre une connaissance presque organique du Web, de l’entreprenariat et des enjeux liés aux nouvelles technologies qui le placent définitivement un ton au-dessus des politiciens français (ou européens).
Une leçon, vraiment.

Quant à la non-venue de Ségolène Royal, elle est effectivement regrettable et je ne sais comment l’interpréter, tant on pourrait imaginer deux possibilités opposées : soit elle a considéré qu’il était inconvenant de venir se fourrer dans ce guêpier, qu’une intervention au débotté sur un sujet qu’on maîtrise mal pourrait très vite être mal interprêté, et que sa crédibilité avait beaucoup à y perdre, la polémique actuelle lui donnant plutôt raison, et dans ce cas reconnaissons-lui un flair certain. Soit à l’inverse elle n’y entend rien à l’internet et à ses enjeux, et elle a tout simplement jugé tout à fait inutile de perdre son temps avec cette manifestation qu’elle estime tout à fait anecdotique.
Mais tout cela n’est que mon point de vue bien sûr.

Allez, vivement le Web4 (au stade de France ?)  😉

PS : Pour le speech de Shimon Peres, vous avez plusieurs vidéos sur Vpod.tv et Dailymotion. Je ne sais pas si on peut avoir quelque part la vidéo intégrale en une pièce.
Sur dailymotion :
http://www.dailymotion.com/visited/search/shimon+peres/1
Sur Vpod.tv, allez ici :
http://www.vpod.tv et sélectionnez le tag leweb3


Nos dernières vidéos

42 commentaires

  1. Tiens, depuis que t’es avec Berrebi, tu es devenu très sympa avec les Ouriel, Le Meur & Co…

    Eh oui, on s’embourgeoise, que voulez-vous, on a de nouveaux amis, avec leur code de déontologie unique : je te renvoie l’ascenseur / tu me renvoies l’ascenceur, je te renvoie, etc…

    Mais c’est le prix à payer pour avoir un jour sa petite part du gâteau, hein ?

    En plus maintenant, tu es un peu un officiel, dans la presse, alors, entre gens du même milieu, "les-blogeurs-influents-selon-les-journalistes", on a les mêmes techniques 😉 ben tiens… malin !

    Juste un truc : t’as l’impression que ça ne se voie pas ? 😀

    Mouais Mouais mouais…

    Allez zou, je vire Fuzz que j’avais en homepage.

  2. je vois pas trop le rapport entre ne pas apprécier press-citron qui est un blog d’une personne et virer fuzz dont le contenu est généré par des centaines de membres, c’est pas un peu puéril tout ça ?

  3. En attendant le web4, j’ai toujours des erreurs mysql quand je vais tu ce blog.

    MySQL Error : 2005 – Unknown MySQL server host ‘mysql5.celeonet.fr’ (2)

  4. Je crois que la réaction de Marcass explique à 100% pourquoi certains personnages politique étrangers ont "définitivement un ton au-dessus des politiciens français".
    Très belle synthèse Eric, chapeau, du boulot de journalisme pro.
    Tant que j’y suis, saurais-tu ou je pourrais me procurer une retranscription de l’intervention de Shimon Peres? Audio ou écrite.

  5. Je peux te dire que j’en ai bavé car il y a de nouveau de gros problèmes avec le serveur d’hébergement et ça m’a pris trois heures pour tout publier vu le nombre de plantages (c’est d’ailleurs pour ça que je n’ai pas encore pu corriger les fautes de frappe)

  6. Tu n’est pas le seul chez Celeonet a avoir des soucis. j’ai essayé de poster des commentaires cette nuit, sans succès. Il y avait pas mal de site sur Celeonet par-terre (erreur maille esqüelle)

  7. Je trouve également dommage tout ce remu-ménage dans la blogosphère concernant la politicalisation de la conférence, je suis tout a fait d’accord avec ceux qui disent que Sarko et Bayrou n’avaient rien à faire là, mais d’un autre coté, et comme tu le dis, ca n’a pris qu’une heure sur 2 jours, donc maintenant faut arréter et parler du reste de la conférence (donc merci pour ce mini compte rendu et ses liens que je vais suivre)

    Concernant Ségolène Royal, tu dis : "elle n’y entend rien à l’internet et à ses enjeux". Je suis pas tout a fait d’accord, n’oublies pas qu’elle est l’une des premières politique à utiliser le web 2.0 (je parle du coté participatif) sur son site désir d’avenir. (Après est ce que toutes les idées amassées vont servir à qq chose…)

  8. "Mode troll"
    Pour rebondir sur le post de marcass qui y vas un peu fort :
    Un truc rigolo mais pas si con trouver sur un commentaire :

    Le web2.0 en Version Francaise :

    Bravo Loïc de la part d’Ouriel
    Bravo Ouriel de la part de Pierre
    Bravo Pierre de la part de Loïc
    Bravo Loïc de la part de Pierre
    Génial Techcrunch ! signé Eric
    Bravo Eric de la part de Loïc
    Bravo Pierre de la part d’Ouriel
    Génial Wikio ! signé : Ouriel
    Génial Techcrunch ! signé : Loïc
    Génial Leweb3 ! signé Pierre
    Génial Leweb3 ! signé Eric
    Bravo presse-citron ! signé Ouriel
    etc
    etc
    etc
    etc

    Allez c’est juste un peu d’humour c’est jeudi quoi !
    :-)))
    "Fin Mode troll"

  9. "tout le monde sait que la réussite politique passe aussi par un opportunisme" : c’est un peu là qu’est le problème. On ne devrait pas parler de réussite personnelle en politique, seulement de bilan…

    Tiens je suis en train de tourner Besancenot moi :0

  10. Très bon compte-rendu. Quant au fait que Machin remercie Truc ou commente sur Bidule et vice versa, j’ai cru comprendre que c’était la source même du blogging, donc ça me parait naturel. Maintenant, c’est vrai que tous ces nouveaux – ou anciens – blogueurs influents ont le succès joyeux, mais quoi de plus naturel là aussi!
    Bref, moi aussi j’aime les analyses posées et mesurées, qui n’ont pas besoin de bruit pour se faire comprendre.
    Et un accès au contenu de l’intervention de Peres me ferait aussi plaisir!

  11. Je pense que Segolene Royal n’est pas venue car elle ne voulait pas faire ou dire de gaffe car sur la blogosphère, ca va vite.
    On l’as déjà vue a l’oeuvre avec les 35H a l’école et le Hezbollah.

  12. Moi je dis : MERCI! Et que ceux qui n’apprécieraient pas passent leur chemin. Le compte-rendu est nickel et s’il fallait se faire une idée pécise sur chaque intervenant, ce n’est pas à Eric de "tirer sur les pianistes". On connaît tout ce monde là et rendons-leur le mérite de au moins faire bouger les choses et c’est tant mieux s’ils se renvoient l’ascenceur. C’est pénible ce genre de critique, ça me rappelle certains journalistes aigris et mal dans leur slip…
    Sinon je suis solidaire avec les pb serveurs, bien que de mon côté ça se passe chez Online que SURTOUT je déconseille à tout le monde (fuyez ce pseudo hébergeur incompétent qui est la branche payante de Free mais sur lequel péhachepé et mailleesscuelle tournent sur deux cylindres). Courage pour le serveur et bravo pour ton papier.

  13. Eric effectivement, le roi du dance floor ! Et puis nickel le lendemain, on aurait même pas dit que tu avais dormi 2h.. grande classe 😉
    Sinon, beau billet que tu nous as pondu là, pas facile de se positionner avec toute cette polémique mais je me retrouve en grande partie dans ce que tu as dit .

  14. Cool enfin un blog ou ce n est pas l anarchie apres le web3.
    Tout ce que je peux dire est que les grands perdants, bha, c est nous, les amoureux de la toile.

  15. Je n’apprécie que très rarement tes billets, pourtant je suis inscrit à ton flux depuis longtemps. Ceci pour dire que je trouve ce billet très interessant et vraiment bon. Beaucoup de polémique ces 2 derniers jours… Merci pour ton regards, un des rares bloggeurs à avoir su prendre du recul et analyser… ouf j’avais peur que finalement seuls les journalistes étaient capable de cet exercice.

    donc bravo pour résumer 🙂

  16. Je réagis juste sur la non venue de S. Royal :

    "

    Quant à la non-venue de Ségolène Royal, elle est effectivement regrettable et je ne sais comment l’interpréter, tant on pourrait imaginer deux possibilités opposées : soit elle a considéré qu’il était inconvenant de venir se fourrer dans ce guêpier, qu’une intervention au débotté sur un sujet qu’on maîtrise mal pourrait très vite être mal interprêté, et que sa crédibilité avait beaucoup à y perdre, la polémique actuelle lui donnant plutôt raison, et dans ce cas reconnaissons-lui un flair certain. Soit à l’inverse elle n’y entend rien à l’internet et à ses enjeux, et elle a tout simplement jugé tout à fait inutile de perdre son temps avec cette manifestation qu’elle estime tout à fait anecdotique."

    Ni l’un ni l’autre.
    – agenda surchargé de candidate avec invitation la veille pour le lendemain
    – conférence réunissant essentiellement des businessmen de l’internet étrangers
    – présence déjà confirmée de N. Sarkozy : nécessité de se démarquer
    – hôte qui est au comité internet de l’UMP

    Bref, absolument rien à gagner. Tout à perdre. Aucune raison de venir.

  17. Je n’ai pas eu la chance de participer.
    Merci pour ce compte rendu .
    Je suis vraiment épaté par les commentaires sur l’intervention de Shimon Perez, 85 ans.
    L’invitation et la venue de 2 candidats vu de mon PC à Lyon :
    On ne peut pas dissocier la politique du web, ce sont eux qui comprennent ou pas, qui vont financer ou pas! C’est super important.
    BRAVO aux organisateurs qui ont du se défoncer pour que tout se passe "à peu près bien" . Et puis critiquer c’est vraiment Franchouillard, que serions, si nous ne passions pas du temps et de l’énergie à démolir ce qui marche ?
    Pour Eric: A ce stade (candidate déclarée)que on ne peut pas ignorer royalement une invitation pareille
    – Ne pas trouver 1 heure dans son emploi du temps ??? bof
    – négliger des businessmen de l’internet étrangers !!!
    – Ne pas vouloir affronter N. Sarkozy, il va falloir à un moment ou à un autre y aller !!!
    – hôte qui est au comité internet de l’UMP, et alors au contraire ça s’appelle du fair play je crois.

  18. Pingback: 200 pays et 200 ans en 4 minutes : le monde selon Hans Rosling

Répondre