Connect with us

Actualités

Le Royaume-Uni a violé les droits de l’homme avec la surveillance numérique

La Cour Européenne des Droits de l’Homme hausse le ton contre la tendance à la surveillance massive des citoyens au Royaume-Uni, mais pas seulement…

Il y a

le

Une collecte de données massive

Au Royaume-Uni, on ne se demande plus si une caméra de surveillance nous voit, mais plutôt à quel endroit elle se trouve. Selon les données, il y aurait entre 4 et 6 millions de caméras dans le pays. Un chiffre qui semble complètement fou. Les habitants de Londres considèrent ainsi qu’ils sont pris en photo, au moins 300 fois par jour. La ville posséderait en effet un tiers de toutes les caméras du pays. Le tout avec un succès douteux. 

Pourtant, il ne s’agit là que de la partie visible du vrai problème qui touche le pays, à savoir l’interception massive de données numériques. Une situation dénoncée dès 2013 notamment par Edward Snowden. Celui-ci est aussi soutenu par le Parlement Européen. C’est une autre institution de l’UE qui sort du bois cette fois… La Cour Européenne des Droits de l’Homme vient donc de condamner le pays pour violation de la vie privée et de la liberté d’expression.

> Lire aussi :  Facebook découvre que tout le monde n'est pas honnête (encore !)

Une demande réalisée par pas moins de 16 organisations différentes : défense des droits de l’homme, journalistes d’investigations ou encore ONG. On trouve notamment dans la liste Amnesty International, Big Brother Watch ou encore la puissante American Civil Liberties Union (ACLU).

LA EHCR hausse le ton

C’est un arrêt massif. Plus de 200 pages dans lequel la CEDH met surtout en cause le fait que les interceptions soient massives et violent le droit à la vie privée. Les juges pointent notamment le danger pour la protection du secret des sources des journalistes. Sans surprise, Edward Snowden a salué la décision.

Pendant cinq ans, les gouvernements ont nié que la surveillance de masse violait nos droits. Et pendant cinq ans, nous les avons poursuivis dans les couloirs de tous les tribunaux. Aujourd’hui, nous avons gagné. Ne me remerciez pas, remerciez ceux qui n’ont jamais cessé de se battre.

Les décisions ne s’arrêtent pas là pour la Cour Européenne des droits de l’Homme. D’autres pays vont bientôt être étudiés. Parmi eux, on trouve notamment la France.

> Lire aussi :  Facebook découvre que tout le monde n'est pas honnête (encore !)

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Dernières news

Les bons plans

Les tests