Le Parlement européen demande aux Etats membres de protéger Edward Snowden

Même pour l’eurodéputé vert allemand Jan Philip Albrecht qui a introduit la résolution votée par le Parlement européen, il s’agit d’une véritable surprise.

Edward Snowden Creative Commons

La nouvelle résolution appelle les Etats membres de l’UE à « abandonner toute poursuite contre Edward Snowden, à lui offrir une protection et à empêcher en conséquence son extradition ou sa restitution par une tierce partie, en signe de reconnaissance de son statut de lanceur d’alerte et de défenseur international des droits de l’homme ».

Bien qu’elle n’ait pas un caractère contraignant, elle a touché le laceur d’alerte américain qui, sur son compte Twitter, a qualifié la résolution de « main tendue par des amis ». 342 députés ont voté pour, 274 contre et 29 se sont abstenus.

Pour rappel, Edward Snowden s’est d’abord réfugié à Hong Kong, puis, il s’est envolé pour la Russie, où il a vécu plusieurs semaines dans l’aéroport de Moscou en attendant que le gouvernement russe lui accorde l’asile politique pour un an.

Puis, en 2014, la Russie a étendu son droit de séjour de 3 ans. On notera par ailleurs que la France a déjà refusé le droit d’asile à Snowden en 2013. Et en mars 2015, dans un article publié sur The Intercept, le journaliste Glenn Greenwald affirmait que le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel aurait révélé que les Etats-Unis ont menacé l’Allemagne de représailles si le pays accorde l’asile politique à Edward Snowden.

« Trop peu a été fait »

On notera que cette résolution ne parle pas que du droit d’asile pour Edward Snowden. « Trop peu a été fait pour préserver les droits de protection des données des citoyens suite aux révélations de surveillance électronique de masse », lit-on dans un communiqué sur le sujet.

Et bien que le Parlement européen soit ravi que la Cour Européenne de Justice ait invalidé le « Safe Harbour », celui-ci a exprimé son inquiétude par rapport aux récentes extensions des capacités de renseignement de la France, du Royaume-Uni et des Pays-Bas.

Il y a quelques jours, l’ONG américaine Freedom House avait aussi publié un rapport montrant un recul de la liberté d’expression sur le Web en France : « La position de la France a baissé principalement à cause de politiques problématiques adoptées après les attaques terroristes de Charlie Hebdo ».

(Sources : 1 / 2 / 3 )

Image : By Gage Skidmore [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons


Nos dernières vidéos

2 commentaires

  1. La Cour Européenne.
    Heureux l’étudiant qui telle la rivière peux suivre son cours sans quitter son lit.
    La chasse à courre est en cours dans la cour du palais.

  2. Pingback: Edward Snowden trolle François Hollande après sa déclaration sur les lanceurs d’alerte – zambia

Send this to a friend