L’édito du lundi : des Aliens, de la convivialité, des modérateurs, et des “et toi tu votes ?”

Une semaine d’actu Tech revue, corrigée, et passée à la moulinette : c’est l’édito du lundi.

Cet article fait partie de notre nouvelle section, « L’Edito du lundi », que je publie tous les lundi matin à 9 heures pétantes (et le mardi quand le lundi est férié comme ce 8 mai). Ça parle de digital, de geekitude, mais aussi d’autres sujets plus éloignés de nos thèmes habituels, parce-que a fortiori nous sommes des hommes avant tout (les initiés comprendront). Bonne lecture, bisous.

Tesla, vecteur de convivialité ? C’est l’un des effets inattendus – mais connus – des heureux possesseurs de Tesla : le passage obligé par les Superchargeurs, ces bornes de recharge ultra-puissantes réservées exclusivement aux propriétaires de Tesla. Ces bornes qui permettent de faire le plein, à savoir récupérer entre 350 et 500 kilomètres d’autonomie en une heure pétante, sont devenues des lieux de rencontre et d’échange incontournables. Puisqu’il faut compter au moins une demi-heure d’escale pour être sûr d’arriver sans encombre à destination ou pouvoir rejoindre le Superchargeur suivant, les Teslaistes qui font le plein côte à côte ont tout le temps de faire connaissance et de partager leur passion commune. Mais pas seulement. Lors de ma dernière charge avec le Model X, un courtier en assurances lyonnais et un financier de Genève ont discuté business, et une fois les bolides rechargés, la conversation s’est terminée par un échange de cartes de visite. Ajoutez à cela que nombre de Superchargeurs sont situés sur des parkings d’hôtels, ce qui permet de se poser confortablement et même parfois de se faire offrir un café, et vous avez les premières bases pour un bon réseau social IRL (dans la vraie vie). Un truc qui me rappelle sous certains aspects le HOG de Harley-Davidson

Alien revient. Je ne sais pas si c’est une bonne ou une mauvaise nouvelle pour les amateurs de cette saga infernale car je reste convaincu que malgré toutes les “sequels”, on n’a jamais fait mieux que le premier du genre, sobrement intitulé Alien et dont la punchline résonne encore au fond de mes tripes comme un rappel à l’horreur : “Dans l’espace, personne ne vous entend crier”. Je sortais de l’adolescence quand ce film est arrivé et je crois pouvoir dire qu’il m’a marqué à jamais, posant les bases de ce qu’allait devenir l’esthétique sombre et raffinée de la science-fiction pour les décennies à venir. Je crois même qu’encore à ce jour aucun autre film ne m’a autant terrifié. Un conte noir, cruel et sanglant qui a délicieusement traumatisé toute ma bande de potes de l’époque, qui jouait à se faire peur en se racontant encore et encore la fameuse scène d’ouverture, et celle du repas dans la station spatiale, quand le gars a juste un peu mal au ventre… AU SECOURS !!!

Et toi tu votes ? J’en ai entendu parler, je suis allé voir, et j’ai pleuré. Cette mini-websérie lancée juste avant le premier tour des élections présidentielles était censée alerter les jeunes sur les dangers de l’abstention. Et comme souvent avec ce genre d’exercice pédagogique, les meilleures intentions débouchent sur un résultat calamiteux, tant sur la forme que sur le fond. Et bien sûr on n’y échappe pas ici non plus : dialogues puérils, situations ridicules et caricatures au manichéisme absolument grotesque. Mais il y a autre chose qui m’a un peu interpelé dans cette série, c’est ce léger parfum de communautarisme qui flotte a fré des épisodes. Je suis donc allé voir qui produisait cela, et j’ai eu l’explication : c’est le collectif Studio Ciné Magueule (dont le nom et le logo ont changé pendant que j’écrivais cet article puisque dimanche c’était encore Stutio Magueule). Je vous laisse juges. Il vaut mieux toujours savoir d’où parlent ceux que vous écoutez afin d’en évaluer l’objectivité…

Un premier test Lecteur Premium sur Presse-citron. Ce week-end nous avons publié le premier test lecteur, et nous ne sommes pas peu fiers de cette nouvelle évolution de notre média. Nous allons poursuivre et développer cet esprit collaboratif, en invitant nos abonnés Club Premium à partager d’autres expériences collaboratives, jusqu’à, pourquoi pas, monter un comité éditorial participatif. Si vous voulez participer, c’est par ici.

Extraire de nombreuses photos d’un document Word. Un petit truc bon à savoir pour finir : il arrive que l’on doive extraire les images d’un fichier Word pour un autre usage. Si c’est un document de plusieurs pages comprenant plusieurs dizaines d’illustrations, la tâche peut s’avérer longue et fastidieuse, et bizarrement à ma connaissance, Word ne propose pas cette option, en tout cas pas sur ma version. La solution ? Elle est simple : enregistrez votre document au format HTML (Enregistrer sous > Autres formats > Page Web). Cela va générer un fichier HTML et un dossier de fichiers contenant toutes les images du document. That’s it !

Bonne semaine et à lundi prochain !


Nos dernières vidéos

Send this to a friend

Lire les articles précédents :
Les ventes d’iPad s’effondrent à cause de Microsoft

Une récente étude du cabinet d’analyses IDC montre que les ventes d’iPad s’effondrent et la raison principale ne vient pas...

Fermer