Mettez les Blondes dans votre poche avec AVE!Comics

Le marche de la bande dessinée se porte bien, mais ce n’est pas une raison pour ne pas préparer le futur et notamment celui de la diversification des supports. C’est ainsi qu’AVE!Comics, une société montpellieraine, a repris une solution innovante (mais déjà connue de longue date au Japon paraît-il) pour adapter la bande dessinée aux

Le marche de la bande dessinée se porte bien, mais ce n’est pas une raison pour ne pas préparer le futur et notamment celui de la diversification des supports.

C’est ainsi qu’AVE!Comics, une société montpellieraine, a repris une solution innovante (mais déjà connue de longue date au Japon paraît-il) pour adapter la bande dessinée aux écrans de téléphones portables et d’ordinateurs.

À mi-chemin entre le livre et le film d’animation, Ave!Comics propose une lecture des bandes dessinées dynamisée par des zoom, effets de transition et autres animations. Cette technologie qui a déjà séduit les éditeurs de Lucky Luke et le festival international de la bande dessinée d’Angoulême, puis les éditions Soleil, qui éditent Les Blondes, et qui ont choisi AVE!Comics pour diffuser les premiers gags inédits du tome 10 de la série humoristique LES BLONDES sur iPhone.

Pour lire les BD sur votre iPhone, il existe plusieurs possibilités : soit vous achetez les albums ou des extraits d’albums sur l’App Store et ceux-ci s’installent comme une application, ce qui implique que pour chaque numéro vous aurez une nouvelle icône sur votre écran, soit vous installez un lecteur gratuit de type MyComics d’Aquafadas, qui gère votre bibliothèque. Les autres mobiles ne sont pas oubliés, l’idée à terme étant de pouvoir aussi télécharger et stocker les BD sur votre ordinateur de bureau et synchroniser celles que vous souhaitez avec votre terminal de poche pour les lire en déplacement, comme n’importe-quel autre fichier.

J’ai eu l’occasion de tester la lecture de BD sur l’écran d’un iPhone, et j’avoue que le premier contact est quelque peu déroutant, et ne m’a pas vraiment convaincu. Cela étant, il s’agit certainement d’une habitude à prendre, dans la mesure ou la technologie est nouvelle et connaîtra aussi probablement des évolutions. Les effets de transition et animations sont un bon début.

Pour vous faire une idée, jetez donc un oeil sur ce simulateur iPhone.

Reste à savoir si ces nouveaux usages convaincront les amateurs de BD. D’autre part, concernant les Blondes, chaque épisode est facturé 1,59 euro, ce qui fait un total de 9,54 euros pour la totalité de l’album (6 épisodes), soit à quelques centimes près le même prix que la version papier. Bien sûr il faut rémunérer le travail supplémentaire que représente l’adaptation, bien sûr il s’agit d’un service complémentaire, mais je ne suis pas certain que ce tarif identique soit de nature à inciter à l’achat, sauf pour ceux qui ne seraient intéressés que par un ou deux épisodes, auquel cas c’est pertinent. La solution serait peut-être de faire un tarif par épisode plus élevé, et un tarif spécial en cas d’achat de l’album complet, in férieur au prix en librairie.

En fait la question est : la BD vous la préférez en papier au coin du feu avec l’odeur et le toucher, ou sur écran ?


Nos dernières vidéos

25 commentaires

  1. guldanslave on

    la question se pose à peine : rien ne vaut une BD papier, ne serait-ce pour l’objet en lui-meme. J’ai toujours trouvé que c’était la bonne alternative pour tous ceux qui ne sont pas fana de bouquin et qui veulent autre chose que la tv et le net…
    Mais cela dit, bonne initiative cette appli.

  2. degemermat on

    Bonjour,

    L’autre question que l’on se pose. C’est la rémunération des auteurs.

    Aujourd’hui les bandes dessinées publiées sur i-phone sont tres peu rémunérées, voire pas du tout faute d’un contrat qui ne propose pas le numérique.

    Maintenant, regarder page par page sur un ecran n’est pas tres interessant. Mais faire comme Avecomics avec des animations pourrait dynamiser la lecture.

  3. Allongée, les pieds en l’air, embaumée par l’odeur du papier et caressée par son toucher 🙂

  4. Mais lool j’espère que la société n’est pas fecilité pour sa decouvert. Non parceque ça fait 5 ans que je lis mes BD comme ça sur mon téléphone au Japon.
    C’est vrai qu’avec le Iphone on a presque ratrapper l’avance des japonais sur les telephones portable mais il faut pas non plus commencé a voler des licences.

    En tout cas ils ont eu une bonne idée d’importer le system en europe parcequ’au japon ça cartonne depuis près d’un ans.

  5. Je ne comprendrai donc jamais les décideurs du milieu culturel. Hier (mais c’est encore le cas aujourd’hui), on proposait au chaland d’acheter (ouah!) un album en mp3… au même prix que la version cd!! Ce qui revient à payer pour le même prix un truc totalement dématérialisé, sans pochette, sans disque et avec un son moins bon (on va pas relancer le débat mais c’est le cas).
    Je pensais que ca s’arrêterait à la musique. Et bien non! Les mecs de l’industrie de la Bds font pareil…
    Soit ces mecs là sont complètement cons, soit c’est nous qui le sommes vu que cette appli marchera du tonnerre. Va savoir Charles.

    Bon je me lance: je parie sur un bide monumental de cette idée à la con. 🙂

  6. TropLolToutsesGens on

    Synthese si c’est pour faire le troll, retour au Japon .. genre voler quel licence ? mon dieu Samsung et Nokia font du tel tactiles, ils ont volé ca à Apple? … t’es ridicule 🙂

  7. « a inventé une solution innovante pour adapter la bande dessinée aux écrans de téléphones portables »

    pardon ?

    Les mangas au Japon sont déjà depuis longtemps diffusé par téléphone avec des micro animations sur les cases et entre les différentes pages…

    Ce n’est pas ici de l’invention mais bien de l’adaptation d’une invention étrangère à la France…

  8. Grand lecteur et collectionneur de BD, mais aussi un peu geek, je ne crois pas trop à ce genre de techno, sauf pour les « comics » à l’américaine en 1 bande de 3 cases et les BD d’humour : ce n’est pa sun hasard si l’expmle pris ici est « Les Blondes ». Sans même parler de Druillet ou de Bilal, vous imaginez lire une BD telle qu’on la connaît, par exemple un Blake & Mortimer, un Largo Winch ou un Astérix, sur un iPhone ou autre appareil doté d’un écran de cette taille ?

    Et au-delà de la technologie et de l’expérience consommateur se pose le même problème que pour la musique, le film ou le livre (sans images) : celui du contrôle des usages et de la rémunération des ayants droit : soit on met des DRM, avec les problèmes de multiplicité de format, d’incompatibilité entre lecteurs, de non portabilité des contenus etc, qui vont immédiatement énerver les consommateurs et limiter le marché… soit on ne protège pas les contenus et alors les BD numériques se baladeront sur les réseaux P2P aussi facilement que les morceaux de musique et les films aujourd’hui…

  9. Pourquoi choisir? Les deux!

    Les label indés font bien des packs vinyl + code pour télécharger l’album (voir même vinyl + CD + code), et ça pour pas plus chère…

  10. Eric

    @Pierre Col :
    Donc il va falloir ajouter un volet BD dans HADOPI alors 🙂
    Sinon toi qui es lyonnais et amateur de BD tu connais donc forcément la librairie Expérience ?

  11. Mais les BD sont déjà sur les réseaux P2P (certes en versions scannées).

  12. @Eric > J’ai pas réussi à retrouver ce que j’avais vu avec les animations, ceci dit

    http://www.vsd.fr/contenu-edit.....e-au-japon

    confirme mes dires

    http://www.youtube.com/watch?v=hUNd4aLoXw4

    ainsi que cette vidéo postée en 2007…

    http://www.youtube.com/watch?v=Yvhr18aCmpw

    ou celle ci où on voit que la vibration était déjà utilisée en 2008

    Tu peux donc enlever le « paraît il » je pense 😉

    Pierre Col > Au japon (encore une fois, mais niveau mobile ils sont souvent en avance) les mangas avec histoire percent bien sur le mobile… Bon après, je pense que quand y’a trop de lecture à faire ça doit pas être agréable.

    L’autre point qui est différent, c’est que lire sur son mobile c’est intéréssant uniquement si un chapitre / je ne sais quoi sort souvent, sinon mieux vaut un bon volume 😀

  13. ok, pour des blagues illustrées ça peut être sympa, mais comme Pierre Col je trouve qu’il est dommage de regarder une œuvre graphique sur un tel support.

  14. @Eric: Bizarre mon commentaire précédent s’est perdu, apparemment remplacé par le suivant…

    Je disais juste que oui je connaissais de nom la librairie « Expérience » mais que j’achetais toutes mes BD en ligne 🙂 et je signalais le blog de Jullian et Anequin, mes ex-collègues graphistes chez Jet Multimédia, qui font depuis quelques années une série bien sympa : http://augustelouischandel.free.fr/

  15. Je ne sais pas si j’aurai plaisir à regarder une BD dans ce format. La disposition et l’enchaînement des cases est, je pense, primordiale et il faut lire en voyant toute la page.

    Effectivement, le manga est peut-être mieux adapté (moins de cases par pages et pages plus petites).

    Mais rien ne vaut la version papier, même si je suis plutôt écolo.

    Il faudrait plutôt des BD spécifiques pour l’écran.

  16. Lire une bd sur un écran ! Beurrrk !
    Une BD, est un support bien spécifique pour raconter une histoire. Ce n’est pas une avalanche de cases que l’on visionne comme un diaporama. La mise en page est primordiale. La chute de fin de page et les ellipses perdent tout leur sens ici. Une planche est une œuvre d’art à part entière, la déstructurer, c’est mettre de côté un aspect primordiale de la BD. Je ne me vois vraiment pas lire du Loisel ou du Ledroit sur un iPhone.

    Réadapter une BD ainsi, ça revient au même que ce que faisaient (font ?) certaines chaines TV en recadrant et en zoomant pour virer les bandes noires des films.

    Des -BD iPhone-, pourquoi pas, mais il faut que l’auteur dessine spécifiquement pour ce média comme le font certains BD-blogueurs sur leur blog. Ce n’est plus la même chose, c’est un autre exercice, qui peut certes être très intéressant, MAIS DIFFERENT…

    🙂

  17. j’ai essaye les aplication iphone pour les BD et c’et pas genial.
    Ce que je ne comprends pas c’est que si tu achetes la version papier d’un livre ou d’une BD tu devrais pouvoir la telecharger gratuit se serait + logique.
    payer ~ 10e pour une version iphone c’est vraimen exagere
    @+

  18. Tout le monde râle, mais c’est une maniere de lire les bd qui va se developper avec toute une generation qui a dejà l’habitude de les lire en scan.

    Je ne pense pas que ça « remplace » la bd, l’application due à l’utilisation du portable limite forcement l’usage a certaines oeuvres ou certains types de bd.
    Il n’y aucune notion de mise en page possible, uniquement de la lecture case à case.

    celà dit ça peut etre interessant si :
    -certaines bd soient crées specifiquement pour ce genre d’usage
    -on apporte de la technologie (son, animation flash…) pour apporter une dimension supplementaire

    Quant a la « remuneration » des artistes, c’est un vaste debat, car combien de secteurs de l’art sont « remunérés » ? Plus des masses

  19. Pingback: Aquafadas - Ave!Comics - PressBook

  20. En tout cas, cela va dans le sens du développement durable. Rien que poru cela, et pour inciter les gens à consommer de cette nouvelle façon, ils devraient proposer des prix plus bas à ce genre de solution.

Send this to a friend