Suivez-nous

Tech

Les États-Unis s’apprêtent à renforcer (une nouvelle fois) les restrictions envers Huawei

Une nouvelle fois, les États-Unis cherchent à pénaliser Huawei, découvrez la manière avec laquelle le gouvernement Trump compte s’y prendre.

Il y a

  

le

 
Donald Trump mot de passe
© Wikimedia Commons

Cette affaire entre Huawei et les États-Unis est décidément interminable, en effet, le gouvernement Trump prévoit de durcir une nouvelle fois les sanctions à l’encontre de la firme de Shenzhen. De ce fait, les fournisseurs occidentaux pourraient être invités à couper les ponts avec Huawei, ce qui obligerait l’entreprise à trouver de nouvelles alternatives et donc à perdre encore une fois du temps.

Toujours en quête de dévier Huawei de sa belle lancée, les États-Unis débordent d’imagination. Désormais, les fournisseurs occidentaux (sans être forcément américain) de Huawei ne pourront travailler avec l’entreprise chinoise en lui apportant un produit dont le brevet est américain.

Suite à une telle déclaration, Doug Jacobson, un avocat spécialisé dans ce cas de figure explique : « Ces changements seront mal vus de la part des alliés des États-Unis, mais également des entreprises américaines ». Si ce projet de loi n’est pas encore très clair, il semblerait qu’il ne s’adresse uniquement à Huawei et à nulle autre entreprise chinoise. Preuve de l’acharnement des États-Unis.

Si Huawei reste de marbre en apparence, c’est en réalité loin d’être le cas. Depuis le mois de septembre, les équipes Huawei cherchent sans répit des contacts avec d’autres entreprises asiatiques pour remplacer les fournisseurs occidentaux. En prenant cette décision, Trump accentue la loi dite de minimis, une loi qui permettrait au gouvernement américain de restreindre encore plus l’exportation d’un composant, ou d’un dispositif développé hors des frontières américaines, mais qui contient tout de même des technologies ou du savoir provenant des États-Unis.

Paradoxalement, cette décision a été prise quelques jours seulement après un assouplissement du ban envers Huawei. En effet, il y a deux semaines, Microsoft a obtenu l’autorisation de travailler avec la firme de Shenzhen. Dans le même temps, Honor a présenté ses MagicBook sous Windows. Sans oublier que le Mate 30 sera bel et bien disponible en France dès le 9 décembre prochain, sans les services Google ni le Play Store.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Delta

    3 décembre 2019 at 13 h 34 min

    Ça en devient ridicule
    Cette fixette sur Huawei de Trump

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests