Les footballeurs italiens taclés par une drôle de maladie ?

Selon une enquête de Times Online, plusieurs dizaines d’anciens footballeurs professionnels italiens seraient touchés par un trouble neuronal moteur qui leur serait fatal généralement dans les 5 ans suivant le diagnostic. Cette maladie neurologique provoque chez ses victimes une paralysie progressive totale, puis une issue fatale en quelques années, la dernière victime en date étant

Selon une enquête de Times Online, plusieurs dizaines d’anciens footballeurs professionnels italiens seraient touchés par un trouble neuronal moteur qui leur serait fatal généralement dans les 5 ans suivant le diagnostic.

Cette maladie neurologique provoque chez ses victimes une paralysie progressive totale, puis une issue fatale en quelques années, la dernière victime en date étant Gianluca Signorini, ancien capitaine de Gênes, mort en 2002 à l’âge de 42 ans.

Plusieurs hypothèses sont avancées, comme le contact répété avec les pesticides utilisés sur les terrains, les chocs répétés lors des tacles, mais surtout le jeu de tête fréquent, la maladie touchant principalement les milieux de terrain. Qui s’est déjà amusé à reprendre de la tête un ballon dégagé à plus de 50 mètres (ou, mieux, sortir une frappe de coup franc à bout portant), et ce à plusieurs reprises pendant 90 minutes, comprendra peut-être mieux le traumatisme que de de tels chocs répétés doit produire sur le cerveau.

Évidemment les questions sur le dopage sont également évoquées, mais la question reste entière : pourquoi juste les footballeurs, et pourquoi juste les italiens ?

Plus de 40 anciens footballeurs italiens souffrent ou sont morts de ce désordre neurologique, et pour le moment la médecine n’est sûre que d’une chose : elle ne sait rien sur les raisons de cette endémie.

Constat assez effrayant : le sport de haut niveau, pratiqué à hautes doses et de façon professionnelle tel que nous le connaissons aujourd’hui – il suffit de comparer le gabarit et la puissance des footballeurs aujourd’hui avec seulement ceux de la génération Platini – n’a pas fini de nous étonner et de nous émouvoir, mais il n’a pas livré non plus son côté sombre. Rendez-vous dans quelques années, voire quelques décennies pour en mesurer les dégâts collatéraux…

Edit : Bakchich en parle aussi


Nos dernières vidéos

16 commentaires

  1. LE doppage semble eccarté bien vite, ok que les milieux de terrain, ok que les italiens. mais les joueurs des autres équipes subisses les meme chocs qu’eux, et pour les pesticides ils en mettent pas qu’au milieu du terrain, hein… moi je pensait beaucoup plus au doppage, dans le sport on apprend vite que chaque sport a ses techniquers d’entrainement et que chaque type de joueur n’est pas entrainé pareil, pourquoi pas pareil avec le doppage ?

  2. A la fin de sa carrière, un footballeur a la tête et le cerveau plus amoché qu’un boxeur. En cause, les multiples têtes des joueurs avec des ballons dont la vitesse peut parfois être très élevée…
    Une étude a déjà été faite à ce propos !

  3. Je ne veux pas jouer ma langue de vipère, mais je suis sur que cela soit Italien ou Espagnol, ils sont dopés, je pense que le football,Anglais,Allemand et Français est quand même moins touché par se probléme de dopage =) .

  4. Thierry Rolland on

    Scientifiquement prouvé par Télépoche : L’onde de choque provoqué par le coup de boule de Zizou est à l’origine de cette terrible maladie.

  5. Eric

    @Pierre, merci pour le lien, je n’avais aps connaissance de cet article, bien plus complet documenté puisqu’il est rédigé par le Dr Mondenard, spécialiste de médecine sportive

  6. trop fort ca alors…ce serait donc eventuellement juste les chocs lies aux tetes, mais alors juste en italie, pas ailleurs…pas dans les autres pays….doivent etre sacrement lourdos les ballons italiens

  7. conneries tout ça… pourquoi les italiens et pas les autres… peut-être qu’en Italie on en parle plus qu’ailleurs… ou alors il prennent plus de ballons de la tête (pourtant y sont pas si grands que ça les italiens…).. par contre, pour avoir vu les images, cette maladie semble terrible (mortelle) et c’est pas drôle à voir les joueurs touchés…

Répondre