Suivez-nous

Tech

Les GAFAM battent des records d’achat dans les énergies renouvelables

Les géants du web semblent faire de réels efforts pour décarboner leur consommation.

Il y a

  

le

 
énergies renouvelables
© Unsplash / American Public Power Association

Internet est loin d’être déconnecté de l’urgence climatique. Selon une étude dont nous vous parlions récemment, 10 % de l’électricité mondiale est aujourd’hui utilisée pour le web. Les géants de la Tech sont très consommateurs d’énergie, ne serait-ce que pour alimenter leurs gigantesques data center qui permettent le fonctionnement continu de leurs services.

Régulièrement montrés du doigt par les défenseurs de l’environnement, les GAFAM semblent néanmoins faire des efforts. Selon un rapport rendu par BloombergNEF, Google, Facebook, Amazon et Microsoft sont parmi les plus gros acheteurs d’énergies renouvelables. Les chiffres sont très impressionnants puisqu’au cours de 12 dernières années, ces entreprises ont racheté une quantité d’énergie propre qui équivaut à la capacité énergétique de pays tels que le Vietnam ou la Pologne.

Des investissements massifs au cours des dix prochaines années

Dans le détail, Google arrive en tête avec 2700 MW achetés en 2019. Facebook et Amazon suivent avec respectivement 1 100 et 900 MW. Enfin, Microsoft ferme la marche avec 800 MW.

Selon le rapport, cet appétit pour les énergies renouvelables ne devrait pas faiblir de sitôt. 400 entreprises en effet ont pris des engagements de lutte contre le changement climatique en 2019 et cela devrait générer 100 milliards de dollars d’investissement au cours des dix prochaines années.

Cité par nos confrères du Guardian, Kyle Harrison, l’auteur de cette étude, craint toutefois que ces engagements ne soient menacés par un manque d’approvisionnement en énergie propre. La balle est désormais dans le camp des politiques et des décideurs qui devront soutenir la production. Il faudra aussi voir si les promesses d’investissement sont préservées durant cette période.

Les géants du web ont en tout cas tout intérêt à agir. Internet pourrait en effet être une des premières victimes du réchauffement climatique. Comme le rappelait récemment The New Republic, les dépenses en matière de refroidissement des centres de données pourraient augmenter à un rythme exponentiel en raison de la hausse des températures.

Facebook
Par : Facebook, Inc.
3.7 / 5
100,9 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests