Suivez-nous

Tech

Les géants de la Tech sont-ils surévalués ? Le Nasdaq enregistre sa plus forte baisse depuis juin

Les prix des actions des grandes entreprises technologiques n’ont fait que croître depuis le début de la pandémie.

Il y a

  

le

 
nasdaq prédiction bitcoin
(c) Wikipedia - Minister of Environment Galletti visiting New York

« La capitalisation boursière du Nasdaq a gagné 1,6 milliard de dollars chaque heure depuis mars. » Ce chiffre cité par nos confrères des Échos illustre parfaitement l’euphorie entourant les géants de la Tech en bourse. Les GAFAM sont devenus de vraies valeurs refuges depuis le début de la pandémie, surtout que ces derniers ont souvent profité des effets de la crise.

Apple et Amazon sont les victimes du jour

Mercredi soir, la bourse de valeurs a même franchi les 12 000 points, un niveau historique. Dans ce contexte, une correction était à craindre et c’est ce qui s’est produit dès le lendemain. Le Nasdaq a baissé de 4,90 % au total sur la journée de jeudi, un chiffre qui n’avait plus été atteint depuis le mois de juin.

La baisse est particulièrement marquée chez les entreprises qui étaient sorties gagnantes du confinement parmi lesquelles Amazon, Tesla ou encore Apple, qui baissent de 5 %. Cette dernière illustre d’ailleurs tout particulièrement l’euphorie boursière entourant les grandes entreprises technologiques. Sa capitalisation a dépassé les 2000 milliards de dollars la semaine dernière, un niveau quasi inédit et qui a justement doublé en seulement quelque mois. La valorisation de la marque à la pomme était en effet inférieure à 1000 milliards en mars dernier.

La bourse étant de nature imprévisible, il est difficile de dire si la baisse va se poursuivre ou s’il ne s’agit que d’une variation ponctuelle. Pour en savoir plus, le quotidien économique français cite Alec Young, directeur des investissements chez Tactical Alpha LLC à Bloomberg. Ce dernier a un avis très tranché sur le sujet : « Les actions technologiques étaient bien trop surachetées. A l’avenir, le marché sera dirigé par d’autres facteurs. La technologie participera, mais ne sera pas en tête. Il n’est plus possible de justifier de nouvelles hausses des valorisations », prédit-t-il.

On ne tardera donc pas à en savoir plus, mais les évolutions observées hier sonnent comme un signal d’alerte pour les investisseurs. La spéculation autour des géants de la Tech pourrait donc avoir atteint ses limites.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. BrunoB@google.com

    4 septembre 2020 at 13 h 47 min

    La techno, ce sont des illusions qui multiplient la perte de temps sur nos vrais débats publics(pauvreté, faim, eau potable, électricité, santé, médicament, un droit à l’avortement, les droits de lire pour tous,des soins dentaires,des vêtements,un revenu d’existence ou un revenu inconditionnel universelle égalitaire individuelle non imposable et non remboursable, un toît, des prélèvement d’impôt équitable, des prélèvements dans les paradis fiscaux, des mesures sur la prévention de la destruction des éco-systèmes de manière universelle payé par nos bouffons) À la place, ils étourdissent le peuple, ils bluffent le civisme international et achète du temps pour investir dans les armes, les fusées spatials, les voyages lunaires pour les tourismes, les plages de tourisme sexuel, l’Esclavage d’enfants pour faire des iphones et l’exploitation sexuelle par les jouets d’internet qui filment tout et qui capitalisent leur données. Diarhée humaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests