Suivez-nous

Navigateurs

Les mesures de Google Chrome pour protéger la navigation privée ont déjà été contournées

Malgré la récente mise à jour de Google Chrome pour protéger la navigation privée, des développeurs utilisent d’autres moyens pour identifier les internautes qui utilisent ce mode.

Il y a

le

Navigation privée sur Chrome
Capture d'écran sur Google Chrome

La dernière mise à jour du navigateur de Google, Chrome 76, a énormément fait parler d’elle. En effet, avec cette version, la firme de Mountain View a décidé de mieux protéger la navigation privée.

Vous l’ignoriez peut-être, mais auparavant, il était possible pour un site web de savoir si vous visitez ses pages en navigation privée via une API officielle de Chrome. Ainsi, si vous utilisiez la navigation privée pour contourner les paywalls de certains médias, comme le New York Times, ceux-ci pouvaient bloquer le contenu, et vous demander d’ouvrir le site dans une fenêtre de navigation normale. Avec Chrome 76, l’API qui était utilisée pour détecter le mode privé a été retirée par Google.

Les mesures de Google sont déjà contournées

Mais quelques jours après la mise à jour, des développeurs ont trouvé d’autres moyens (moins officiels) de détecter les visiteurs d’un site qui utilisent la navigation privée.

Ainsi, comme le rapportent nos confrères de 9to9Google, l’un des plus grands médias en ligne, le New York Times, utilise déjà l’une de ces astuces pour bloquer les visiteurs en mode privé, même si ceux-ci utilisent Chrome 76.

Lorsque Google a annoncé cette nouvelle mesure, celui-ci avait pourtant suggéré aux éditeurs de presse de surveiller les effets de la mise à jour « avant de prendre des mesures réactives, car tout impact sur le comportement des utilisateurs peut être différent de celui attendu et tout changement de stratégie de compteur (ndlr, les sites qui comptent combien de fois un utilisateur a consulté gratuitement des articles avant d’activer le paywall)  affectera tous les utilisateurs, pas seulement ceux utilisant le mode navigation privée. »

Mais visiblement, le NYT n’a pas tenu compte de cette recommandation de Google. Et on s’attend à ce que d’autres médias en ligne qui adoptent le modèle économique hybride gratuit/payant emboitent le pas.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED

Les tests