Les métiers du Web, liste en cours…

Pour travailler dans le web, il faut être soit hyper-spécialiste dans un domaine, soit généraliste et essayer d’embrasser tant bien que mal plusieurs fonctions (c’est plutôt mon cas).Sandrine, de Blog-profession, tente de recenser tous les métiers qui gravitant dans la galaxie de ceux qu’on appelle souvent à tort les webmasters. La liste contient déjà une

Pour travailler dans le web, il faut être soit hyper-spécialiste dans un domaine, soit généraliste et essayer d’embrasser tant bien que mal plusieurs fonctions (c’est plutôt mon cas).
Sandrine, de Blog-profession, tente de recenser tous les métiers qui gravitant dans la galaxie de ceux qu’on appelle souvent à tort les webmasters.

La liste contient déjà une trentaine de fonctions distinctes (dont certaines peuvent se croiser quand même par certains aspects), et quand je dis à mon entourage que quand on bosse dans le web il faut savoir porter plusieurs casquettes (mais pas en même temps) je n’aurais pas imaginé qu’il y en ait autant, jugez plutôt :
(j’ai repris ici juste les titres des métiers – que j’ai reclassés par ordre alphabétique – je vous invite vivement à consulter la liste complète chez Sandrine avec un descriptif complet pour chaque fonction)

  • Administrateur de base de données
  • Analyste en marketing relationnel
  • Analyste Programmeur
  • Animateur (forum,blog, site)
  • Architecte réseau
  • Chef de Projet
  • Chef de publicité ou media planer
  • Concepteur web
  • Consultant internet
  • Développeur
  • Directeur artistique
  • Ergonome
  • Expert en sécurité du système d’information
  • Expert Technique
  • Graphiste
  • Infographiste
  • Ingénieur réseau
  • Intelligence économique & veille
  • Juriste internet
  • Monteur
  • Online Marketing Manager
  • Podcasteur
  • Rédacteur online
  • Responsable communication
  • Responsable de la sécurité des échanges électroniques
  • Responsable du commerce électronique
  • Responsables d’études
  • Secrétaire de rédaction
  • Spécaliste en référencement & SEO
  • Technicien Hot-line ou Helpdesk
  • Traffic Manager
  • Vendeur d’espace
  • Web Marketeur
  • Webdesigner
  • Webmaster
  • Websurfeur

A cette liste j’ajouterais volontiers :
– Blogueur (même si ça peut être rangé dans Animateur, et même si certains ont les cheveux qui se dressent sur la tête à la simple idée que l’on puisse parler de métier pour un blog ;-))
– Flasheur (spécialiste de Flash, graphisme, animations et programmation Actionscript)
– Compositeur ou illustrateur sonore (il peut arriver de produire des séquences musicales à la demande de clients pour illustrer une intro où un fond sonore notamment pour un mini-site évènementiel)

Vous voyez autre chose ?

Via David Touvet


Nos dernières vidéos

31 commentaires

  1. Ma conscience me suggère de rajouter "branleur" pour toutes les fois où je consulte mes flux RSS une bière à la main au lieu de travailler. Mais bon, peut-être que "procrastinateur 2.0" ferait plus classe…

  2. Après il y en a qui disent que c’est facile de faire un site web ou d’en vivre, faut voir les équipes après derrière dans certains cas. 🙂

  3. Je suis d’accord pour rajouter Blogueur, pour moi ca rentre pas dans Animateur, je trouve que ça se rapproche plutôt de Rédacteur online, que je nommerai davantage Editorialiste.

    Je suis d’accord aussi pour Flasheur (et bientôt Silverlighteur). Je rajouterai Intégrateur, par exemple Intégrateur en technologie objet (le plus souvent) qui est un développeur qui s’est spécialisé dans l’intégration de ressources.

    Et bien évidemment il manque Presseur de citron, métier qui me semble indispensable.

  4. Je rajouterais testeur, expert en accessibilité et effectivement branleur. Et puis graphiste et infographiste c’est un peu la même chose hein

  5. on peut séparer les flasheurs en 2 :

    animateur flash (animation d’éléments graphiques, boutons, interface)

    développeur flash (Action Script)

    Et aussi intégrateur (X)HTML.

    Et pourquoi pas intégrateur de pages Myspace ^^ (un métier qui à de l’avenir)

  6. web-journaliste ?
    Formateur ? (pour enseigner comment fonctionne l’outil d’administration aux clients qui savent à peine se servir de leur machine…)

    Et bientôt : expert en mobilité…

  7. je rajouterai…recetteur (plus exactement consultant qualification logicielle), qui teste le site web et ses fonctions qui vont bien, avant sa mie en prod!!
    bon certes ca s’applique à des sites généralement marchands, et peu à des "petits" sites..
    c’est mon tout nouveau job, c’est très à la mode en ce moment..
    j’en profite pour saluer ce super blog et le gros boulot d’Eric pour sa mise à jour, que je consulte au moins une fois par jour si ce n’est plus..bien écrit, intelligent, je dirai même novateur..
    j’apprend plein de trucs, et c’est d’autant plus enrichissant quand on a la même vision des choses (en tout cas sur l’outil internet!). longue vie à Presse tronci

  8. J’en profite pour passer un petit mot à Eric et a ses fideles lecteurs et lectrices 🙂

    L’association des designers interactifs a récemment lancé l’initative de lister ces metiers mais aussi de les decrire en termes plus précis.

    designersinteractifs.jot…. du design interactif

    n’hésitez pas à participer au wiki, vous êtes les bienvenus

    gabriel

  9. Et euh… les metiers liés au marketing du web ? Buzz-marketeur, consultant marketing online, directeur de campagne, acheteur de mots clés, traffic manager… 😉

  10. Je rajouterais bien référenceur. Parce qu’avoir un site Internet c’est beien acquérir des clients qualifiés via les moteurs de recherche, c’est encore mieux, non ?

  11. @Eric > Il est vrai qu’on ne retrouve pas blogueur comme métier. Il y a un peu du blogueur dans le rédacteur et dans l’animateur…L’animateur a les responsabilités plus de modération et d’animation du site d’un point de vu événementiel, tandis que le rédacteur a le côté production. J’avoue que je suis partagée. Quand j’ai fait mon travail de recherche, il m’a semblé qu’il manquait blogueur mais en regardant les définitions de plus prêt, c’est pas si simple. Faudrait il fusionner les deux ? Changer le titre ? Je suis partagée.
    Pour ce qui est flash c’est généralement fait par un webdesigner et parfois l’infographiste lorsque m’animation devient 3D. Je ne crois pas que l’on puisse vivre que du flash 😉 si ? Ca se fait quand même de moins en moins souvent. Et puis l’action script dans le cas de la programmation est fait par un développeur. Je n’ai pas mis développeur flash parce que sinon il faudrait indiquer développeur PHP, .net etc… Renseignement pris autour de moi, les développeurs flash font du flash en plus d’autre langages, jamais exclusivement.
    Pour le métier de compositeur, je ne l’ai pas ajouté car il n’a rien de spécifique au web. Le fait que ton générique accompagne un podcast ou pas change pas grand chose pour lui.
    Dans cette liste on ne devrait retrouver que les métiers spécifiques au web. Mais tu as raison, pour exécuter les divers activités du web on fait parfois appel à des professions plus traditionnelles 😉
    Par contre il manque intégrateur HTML et responsable des partenariats & sponsors. Je vais les ajouter prochainement. En tout cas merci pour ta visite et surtout n’hésites pas si tu as d’autres ajouts à proposer !
    @So > les métiers de Marketing y sont 😉
    @Nath > je n’ai pas pris en compte l’aspect mobilité, d’ailleurs ni l’aspect jeu. Est-ce que l’arrivée des contenus sur les portables et autres devises mobiles crée des nouveaux métiers du web ?
    >>>en tout cas n’hésitez pas à faire des modifications ou suggestions car cette liste sera le coeur de profession-web : ce qui permettra a chaque profil de se définir et à chaque entreprise de trouver le spécialiste dont elle a besoin.

  12. En faite pour moi ce que l’on appel métiers c’est quelque chose qui rapporte de l’argent. Parmis les professions citées y’en a quelques une dont je doutes des revenu qu’elles peuvent généré (Webseufeur, modérateur, etc…)

    Ne pas confondre loisir et travail même si c’est mieux lorsque les deux se confondent !

  13. Responsable éditorial : il se situe à mi-chemin entre le rédactionnel et le marketing et son domaine d’intervention peut varier, selon les structures, de la simple rédaction jusqu’à la négociation de partenariats ou la gestion technique de contenu.
    Voila c’est ce que je fais et je vante haut et fort mon "nouveau moi" car je viens juste de trouver ces mots qui me détermine… pas facile tous les jours de bosser dans le web!

Répondre