Les moins de 16 ans pourraient bientôt être privés de vie numérique

Ce texte veut que les moins de 16 ans demandent l’accord de leurs parents pour s’inscrire sur Facebook.

Mobile ado adolescent rue smartphone pixabay texto

Aujourd’hui, la majorité des services web comme Facebook, Snapchat ou encore Twitter sont (très) théoriquement interdits aux moins de 13 ans. En effet, s’il n’existe pas encore de règle générale pour la protection des données personnelles des enfants en Europe, les géants du web américains se réfèrent souvent à une loi américaine, la Children’s Online Privacy Protection Act, qui interdit de traiter les données personnelles des enfants de moins de 13 ans, sans accords parentaux.

Cependant, l’Europe travaille sur un texte général. Et initialement, la règlementation européenne devait être calquée (pour la partie qui nous intéresse) sur le modèle américain.

Comme le rapporte le Figaro, dans la première version du règlement général sur la protection des données de 2012, on lit ceci :

«Le traitement des données à caractère personnel relatives à un enfant de moins de 13 ans n’est licite que si et dans la mesure où le consentement est donné ou autorisé par un parent de l’enfant ou par une personne qui en a la garde. Le responsable du traitement s’efforce raisonnablement d’obtenir un consentement vérifiable, compte tenu des moyens techniques disponibles.»

Mais à la dernière minute, l’âge légal pour avoir une vie numérique a été modifié, passant de 13 ans à 16 ans. D’après nos confrères, un texte définitif devrait être adopté en 2016.

Bien entendu, cette proposition est loin de faire l’unanimité au sein de l’opinion. De plus, son efficacité est remise en question puisque lors de son inscription sur Facebook, YouTube ou Snapchat, un adolescent pourra toujours mentir sur son âge.

Cité par le Figaro, l’association e-enfance explique par exemple qu’une personne de 16 ans a déjà « une vie numérique autonome » et qu’au « mieux, les adolescents mentiront sur leur date de naissance pour s’inscrire quand même à Facebook. Au pire, ils migreront vers des sites moins connus et qu’on ne pourra pas contrôler.»

(Source)


Nos dernières vidéos

7 commentaires

  1. Pingback: Les moins de 16 ans pourraient bientôt être privés de vie numérique | La Cybercriminalité sous toutes ses formes avec Jean-Paul Pinte

  2. Pingback: Les moins de 16 ans pourraient bientôt être privés de vie numérique

  3. Pingback: Accord parental obligatoire pour l’inscription des ados sur Facebook ? - LeSScro

  4. Cela ne va pas assez loin, il faut empecher les jeunes (-18ans) d’acceder à internet ! L’internet actuel n’est pas celui d’hier, les jeunes d’aujourd’hui ne sont pas d’hier non plus. Une liste blanche pour les -16ans et une liste noire pour les 16 -18ans. Avec un tracage totale et acces parentale sur ses informations.

    Il faut sonner la fin du FarWest !

  5. Pingback: La France pourra fixer son âge minimum pour avoir une vie numérique

  6. Pingback: La France pourra fixer son âge minimum pour avoir une vie numérique

  7. Pingback: La France pourra fixer son âge minimum pour avoir une vie numérique

Répondre