Suivez-nous

Médias & Pub

Les sites parodiques sont-ils les premiers pourvoyeurs de fake news ?

Les sites parodiques se veulent avant tout humoristiques, et certains le sont. Mais gare à la manipulation…

Il y a

  

le

 

Par

 

Les sites parodiques, entre humour et manipulation ?

Posted by Presse-citron on Monday, January 27, 2020

C’est un post sur Facebook qui interpelle :

“Donc hier, j’ai eu un immense coup de gueule pour la communauté  » Nordpresse.Be  » et son histoire de passoire pour y jeter les chinois en France … La preuve encore sur les commentaires. Dénoncez ces racistes très vite et virez Nordpresse.be de la toile. Merci.”

Et l’éternel débat est relancé : peut-on rire de tout ? Si nombre de sites parodiques annoncent clairement la couleur et sont incontestablement très drôles, ce n’est pas le cas de tous. Dans la lignée du Gorafi, qui n’induit plus personne en erreur, et dont la finesse des productions et la réputation ne laissent pas de place au doute, de nombreux sites parodiques se sont créés au cours des dernières années, et le moins que l’on puisse dire c’est que la plupart ne font pas vraiment dans la dentelle. Car la parodie est un art difficile à maitriser : il faut être drôle tout en étant capable de faire comprendre dès la lecture d’un titre qu’il s’agit d’un contenu inventé et humoristique.

>> Retrouvez-moi sur Citronium, ma newsletter personnelle de veille hebdomadaire sur l’innovation

Le problème, c’est que dans la myriade de sites parodiques qui parsèment les internets aujourd’hui, un grand nombre n’a pas été créé par amour du bon mot, mais dans une optique purement mercantile. Appâtés par la perspective de générer rapidement et à moindre frais un gros trafic synonyme de revenus publicitaires conséquents, de nombreux petits rigolos pas drôles se sont engouffrés sur ce créneau sans avoir le début du commencement de l’esprit nécessaire.

Pire, certains – souvent involontairement, enfin on l’espère – produisent des titres et des articles qui sont repris et diffusés par des internautes peu précautionneux comme de vraies infos. Et c’est le début de l’usine à fake news, qui ne sont pas l’apanage exclusif de méchants sites d’extrême-droite originaires d’Europe de l’Est. C’est ainsi qu’au cours des dernières années de nombreuses fausse infos originaires de sites soi-disant parodiques ont été partagées, y compris par des médias sérieux, ou – c’est moins étonnant – par des politiciens en rupture d’argumentaire. C’est comme cela qu’une news publiée par Le Gorafi sur Emmanuel Macron et les pauvres a sérieusement mis ce dernier en difficultés lors d’un déplacement dans le cadre de sa campagne électorale de 2017, l’article en question ayant été partagé plus de… 600 000 fois sur Facebook par des gens qui ont cliqué sans réfléchir.

La suite dans cette vidéo, et restons vigilants…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Dwalin

    29 janvier 2020 at 9 h 23 min

    Il est important de différencier les sites qui questionnent la façon dont les gens gobent n’importe quoi et dont on partage sans vérifier l’information, et ceux qui cherchent réellement à propager des fake news. Les premiers sont un vecteur d’esprit critique et peuvent apporter quelque chose de vital. Parodier est une façon de critiquer. Quand on rapporte (en l’inventant) quelque chose d’absurde qu’aurait dit un ministre et que des gens y croient ça montre bien à quel point ce ministre est déconnecté, si lui prêter ces propos est crédible.
    Pour moi ce sont ces articles-là qui sont les plus intéressants et utiles. Quand on publie une connerie même pas drôle que personne ne va prendre au pied de la lettre ça n’est pas pertinent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Partenaire

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests