Suivez-nous

Sciences

Les trous bleus au coeur d’une nouvelle expédition le mois prochain

Si les trous noirs au dessus de nos têtes sont assez bien connus, les trous bleus se trouvent eux au fond de nos océans, et nous en connaissons très peu sur eux.

Il y a

  

le

 
Grand trou bleu au large du Belize
© U.S. Geological Survey (USGS)

Les trous bleus. Des immenses crevasses s’enfonçant dans les profondeurs de nos océans. Ces curiosités géologiques sont encore très mal connues, et il est rare de collecter des informations sur ces étranges cavités sous marines. Le plus grand d’entre eux se situe en mer de Chine. Le trou bleu du dragon s’enfonce à plus de 300 mètres sous la surface. Ces lieux fascinants sont de plus en plus étudiés à travers le monde.

Depuis quelques années les missions se multiplient pour mieux comprendre le fond marin, et les trous bleus ne font pas exception. Au cours d’une mission scientifique dédiée, une équipe du NOAA, l’agence américaine d’observation océanique et atmosphérique va prendre la route de Green Banana, l’un des plus grands trous bleus de tout l’Atlantique, au large de la Floride.

Des lieux difficiles d’accès

Cette caverne s’enfonce à plus de 137 mètres sous terre et a été découverte par des pécheurs. L’expédition devrait-elle commencer dès le mois prochain, avec une seconde phase de plongée début 2021 dans un autre trou bleu floridien, appelé Amberjack Hole, et profond de 72 mètres.

L’objectif de la mission se résume simplement. Comprendre comment la vie se développe dans un trou bleu. Les scientifiques devraient faire plusieurs relevés notamment sur le taux de nutriment présent dans la colonne. La vie est très rare dans ces lieux, l’eau étant statique elle est, logiquement, très mal oxygénée. L’expédition essayera de relever des traces de vie microscopique au plus profond du trou bleu. Ces collectes pourraient donner des informations qui devraient permettre de déterminer si Green Banana est, en quelque sorte, relié aux eaux souterraines du plateau floridien.

Un phénomène méconnu

Pour le moment les scientifiques peinent à comprendre ce qui se passe dans un trou bleu. Dans la plupart des cas ce sont des grottes, qui se sont formées lors de la dernière époque glaciaire. À l’époque le niveau de la mer était une centaine de mètres plus bas. Puis lors de la fonte de la calotte glaciaire, la mer est remontée et le poids de l’eau a fait s’écrouler le toit de la grotte. Créant des trous bleus.

De par leur faible taille, il est impossible de faire descendre un sous-marin dans un trou bleu. Seuls des plongeurs peuvent descendre dans ces abysses, ce qui rend les expéditions encore plus difficiles. Ainsi, le Grand Trou Bleu d’Égypte est tragiquement célèbre pour être le tombeau de nombreux plongeurs amateurs. Ces drames ont longtemps ralenti les explorations scientifiques vers ces lieux sous marins hostiles à toute forme de vie. Pour rappel, nous connaissons moins bien le fond de nos océans que le sol lunaire.

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Jefder

    26 juillet 2020 at 7 h 47 min

    « et nous en connaissant très peu sur eux. » une faute dès la première phrase… vous vous relisez ? Si oui c’est grave alors ! Sinon merci quand même pour l’article je ne connaissais pas ces phénomènes géologiques.

    • Jean-Guillaume

      26 juillet 2020 at 9 h 48 min

      Merci d’avoir repéré la coquille 🙂

  2. Patrick Huet

    26 juillet 2020 at 11 h 23 min

    Avec des scaphandres, cela ne devraient pourtant pas poser un problème que de descendre à 72 m de profondeur.
    Même des plongeurs en apnée peuvent le faire, alors professionnels en scaphandres n’auraient pas de difficultés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

À la une

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests