Connect with us

Auto-Moto

Les voitures autonomes de Ford ne s’arrêtent plus aux intersections

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette initiative de Ford est en fait une bonne idée !

Il y a

le

Les voitures autonomes de Ford ne s'arrêtent plus aux feux rouges

Un système innovant pour Ford

C’est un test très particulier qui a été mené par Ford dans la ville de Milton Keynes au Royaume-Uni. Concrètement, le logiciel pour véhicule autonome utilisé ne va plus commander à la voiture de s’arrêter à une intersection  Il peut définir les priorités afin d’adapter les différentes vitesses et ainsi éviter les arrêts.

Quel intérêt ? Supprimer les stops et autres feux rouges permet de fluidifier la circulation mais également de réduire la consommation. « L’Intersection Priority Management » en VO indique au véhicule le rythme de croisière à adopter pour proposer le meilleur équilibre possible entre fluidité et sécurité. Selon un communiqué de l’entreprise, les feux rouges seraient le théâtre de 60% des accidents de voiture en Europe. Autant dire que le potentiel est là d’un point de vue des bénéfices pour la sécurité routière. La France pourrait d’ailleurs dire adieu à ses feux de circulation mais aussi à ses ronds-points…

> Lire aussi :  Tesla, prochain n°1 sur le marché de la voiture électrique ?

Un concept séduisant mais qui a ses limites

Bien sûr, sur le papier c’est beau et cela fait un peu rêver. Ceci suppose toutefois qu’il n’y ait que des véhicules autonomes sur la route. Sinon, cela semble très difficile à mettre en place de façon sûre et efficace.

Il faut aussi s’assurer de la sécurité informatique, un élément qui reste encore sans doute le plus problématique pour les véhicules autonomes. Divers tests ont déjà prouvé qu’il ne s’agissait pas d’une technologie infaillible, loin de là.

Toutefois à terme, ce dispositif permettra aussi de mettre à profit les données disponibles dans la ville connectée sur l’état du trafic et la position des autres véhicules.

C’est aussi le genre de paramètres qui pourrait encore compliquer les choses dans le cas d’un accident mortel quand l’intelligence artificielle doit décider qui peut vivre ou mourir

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests