L’état de Californie tente de sauver l’emploi des travailleurs manuels

L’état de Californie va débourser 120 millions de dollars pour financer la création d’une nouvelle université en ligne.

californie-universite

Le numérique et la mécanisation du travail qu’il entraine menacent de mettre sur le carreau des milliers de travailleurs Californiens. Une certitude possibilité que l’état Californien tente, par tous les moyens, d’enrayer.

Une université numérique pour contrer les mauvais effets du numérique

Les législateurs Californiens viennent de voter le versement de 100 millions de dollars pour la création d’une nouvelle université en ligne. 20 millions de dollars supplémentaires seront injectés annuellement. Cette nouvelle université californienne devrait permettre la reconversion professionnelle de millions de citoyens californiens pour qui la robotisation du travail sera, tôt ou tard, synonyme de chômage. Propulsé à l’initiative du gouverneur Jerry Brown, ce projet d’université en ligne est d’une importance majeure pour l’état de Californie.

Le but de cette nouvelle université en ligne est de former une partie de la population californienne non diplômée aux métiers futurs. En effet, un tiers des futurs emplois en Californie nécessiteront un niveau de diplôme supérieur. En outre, les programmes de cette université seront adaptés aux emplois du temps et aux besoins des personnes étant toujours en activité. Ces programmes prépareront les étudiants à intégrer le marché de l’emploi et décrocher un job dans les industries de demain. Avec des prévisions d’emplois très favorables (10 000 nouveau postes créés), l’industrie médicale, par exemple, se modernise et aura besoin de main d’œuvre.

> Lire aussi :  133 millions d'emplois à pourvoir grâce... Aux robots !

Conseil de classe

Néanmoins, certaines personnes s’opposent à la création de cette nouvelle université et aux sommes d’argent dépensées à cet effet. Plusieurs membres d’universités indépendantes estiment, en effet, que ces 120 millions de dollars pourraient être mieux dépensé en agrandissant les initiatives d’université en ligne déjà existantes.

Source


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.